Travail n°45 décembre 2002
Travail n°45 décembre 2002
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de décembre 2002

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Bureau international du Travail

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : les accords mondiaux sur les droits des travailleurs, des cadres de référence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
L’OIT DANS L’HISTOIRE Brève histoire du logo du BIT GENÈVE – En 1967, le Directeur général, qui était alors David Morse, semblait insatisfait du débat concernant l’image du Bureau international du Travail, alors que celui-ci s’apprêtait à célébrer son 50 e anniversaire. « La difficulté est de trouver quelque chose qui ait du sens à tout point de vue. J’ai bien peur que rien ne se passe si je ne prends pas les choses en main 1. » Ainsi débute l’intéressante histoire du logo du BIT. M. Morse parlait en effet du logo du Bureau, alors dénommé l’« emblème ». Depuis 1938, ce logo – ou emblème – était un triangle à l’intérieur duquel figuraient les lettres « BIT », mais vers la fin des années soixante, M. Morse et ses collègues estimèrent, semble-t-il, que le moment était venu d’en changer. Depuis 1938, la nature tripartite du BIT était représentée par un triangle à l’intérieur duquel était inscrit le sigle « BIT » en différentes langues. Plusieurs propositions avaient été faites et le triangle avait finalement été retenu à l’issue de ce qui semble avoir été une procédure ardue. A un moment donné, un fonctionnaire du BIT, qui s’appelait Rex B. Hersey, avait même suggéré que le Bureau demandât au personnel de la maison de lui soumettre des dessins que jugeraient deux artistes, une certaine Mlle Chadwick et un certain M. Perrin, et offre une bouteille de champagne au gagnant 2. Cette idée a été immédiatement rejetée par A. Tixier, Directeur adjoint, qui répondit le jour même : « Je ne suis pas très favorable à cette idée de faire appel à tout le personnel pour établir un nouveau sceau du Bureau. Je crois que l’étude devrait être limitée aux fonctionnaires de l’édition elle-même. » Une explication s’impose ici. Le sceau était une tout autre chose. De 1921 à 1938, le BIT n’avait qu’un sceau représentant une mappemonde sur laquelle était inscrit le nom de la Société des Nations en anglais, « League of Nations », entouré par : « International Labour Office » et « Bureau international du Travail ». Après la disparition de la Société des Nations et son remplacement par l’Organisation des Nations Unies, en 1946, le BIT a modifié son sceau en conséquence et celui-ci est toujours utilisé aujourd’hui pour la correspondance diplomatique et la valise. Mais l’histoire n’avait pas changé le nom du BIT, qui conserva comme emblème le triangle de 1938. Puis, en 1966-67, à l’approche du 50 e anniversaire, la recherche d’un nouveau logo, plus moderne, commença. « C’est important… Il faut que nous préparions soigneusement notre 50 e anniversaire », écrit M. Morse, et d’ajouter qu’il faudrait renoncer au triangle pour la simple raison que « les gens s’en moquent, car il ressemble à celui qui est utilisé en Suisse et dans d’autres pays européens pour détourner et ralentir la circulation en cas d’accident. Ils trouvent bizarre que nous ayons un emblème qui signifie « Ralentir ! » 3. Plusieurs solutions furent alors étudiées. Apparemment, il n’était pas facile de trouver un logo à la fois simple et symbolisant les différentes facettes du travail dans le monde des années soixante. Une idée, déjà envisagée dans les années quarante, consistait à représenter un éventail de métiers par « une clé à mollettes, une charrue, un livre et une ancre » 4.Une autre proposition était « trois mains jointes » symbolisant, selon J. W. Jenks, « la fraternité humaine, mais aussi … le tripartisme ». Entourant ces trois mains, une roue dentée aurait évoqué « la technologie » 5. Finalement, les trois mains furent remplacées par une roue dentée coupée en trois, entourée des rameaux d’olivier de l’ONU. Le nouveau logo du BIT, qui a perduré jusqu’à aujourd’hui, a alors été officiellement présenté au personnel dans l’Instruction du Directeur général n o 325, du 1er septembre 1967. Trente ans plus tard, le Bureau vit à nouveau les affres d’une nouvelle modernisation de son logo, qui sera seulement le troisième depuis la Le logo original de 1938, en usage pendant cinq ans, était un triangle noir avec des lettres blanches. A partir de 1943-44, ce fut l’inverse, c’est-à-dire un triangle blanc avec des lettres noires. 2 TRAVAIL, N O 45, DÉCEMBRE 2002 Travail LE MAGAZINE DE L'OIT Le magazine Travail est publié quatre fois par an par le Département de la communication du BIT, à Genève. Aussi publié en allemand, anglais, arabe, chinois, danois, espagnol, finnois, hindi, hongrois, japonais, norvégien, russe, slovaque, suédois et tchèque. RÉDACTEUR : Thomas Netter EDITION ALLEMANDE : Hans von Rohland EDITION ARABE : Khawla Mattar, Bureau de l’OIT à Beyrouth EDITION ESPAGNOLE : Réalisée avec le concours du Bureau de l’OIT à Madrid RESPONSABLE DE LA PRODUCTION : Kiran Mehra-Kerpelman RECHERCHE PHOTOS : Marcel Crozet GRAPHISME : Paprika, Annecy, France COUVERTURE : Janusz Kaniewsky, OIT Turin ASSISTANT DE RÉDACTION Lucy Ahad Ce magazine ne constitue pas un document officiel de l’Organisation internationale du Travail. Les opinions exprimées ne reflètent pas nécessairement les vues du BIT. Les désignations utilisées n’impliquent de la part du BIT aucune prise de position quant au statut juridique de tel ou tel pays, zone ou territoire, ou de ses autorités, ni quant au tracé de ses frontières. La mention ou la non-mention de telle ou telle entreprise ou de tel ou tel produit ou procédé commercial n’implique de la part du BIT aucune appréciation favorable ou défavorable. Les textes et les photos du BIT peuvent être librement reproduits, à condition d’en mentionner la source. L’envoi d’un justificatif serait apprécié. Toute correspondance doit être adressée au Département de la communication du BIT, CH-1211, Genève 22 (Suisse). Tél. +4122/799-7912 Fax +4122/799-8577 www.ilo.org/communication Imprimé par : SRO-Kundig SA, Genève ISSN 1020-0010
fondation du BIT, voici 83 ans. Le nouveau logo, actuellement à l’étude, symbolisera notre époque et reflétera la structure tripartite du Bureau et le nouveau monde du travail par un graphisme simple, aisément compréhensible par-delà les langues et les niveaux d’instruction. Contrairement aux logos antérieurs, il ne contiendra pas le nom du BIT (dont M. Jenks écrivait déjà en 1967 : « A mon sens, il surcharge l’emblème avec des lettres ou des mots en plusieurs langues » 6). Avant de rendre public un nouveau logo, il faut vérifier qu’il est inédit et le cas échéant le protéger par le droit d’auteur. L’adoption du nouveau logo doit être décidée par la Conférence. Et plus tard, d’autres raconteront peut-être la suite de « l’intéressante histoire » du logo du BIT. 1 David. A. Morse, Mémorandum interne, 1er février 1967 2 Rex Hersey, Mémorandum interne, 20 décembre 1938 3 David A. Morse, op. cit. 4 David A. Morse, Mémorandum interne, 27 février 1967 5C.W. Jenks, Mémorandum interne, 24 février 1967 6 Ibid. ACCORDS MONDIAUX Les accords mondiaux sur les droits des travailleurs : des cadres de référence ARTICLES GÉNÉRAUX La propagation du sida met en péril le « capital humain » Déclin de l’industrie des beedis : En Inde, les rouleurs de beedis cherchent de nouveaux moyens de gagner leur vie Des dangers nouveaux guettent les mineurs : l’épuisement, l’erreur humaine et le sida Droits fondamentaux des travailleurs en Afrique australe La protection de la maternité dans l’économie informelle Une longue marche vers la liberté : Entretien avec Taye Woldesmiate, enseignant A l’Hôtel Tritone, les « Fraises sauvages » prennent les choses en main 4 8 12 14 16 18 20 22 Accords-cadres sur les droits des travailleurs Légende page 2 Le logo d’origine, dessiné en 1938, était un triangle noir avec des lettres blanches ; il est resté en usage pendant cinq ans. Puis en 1943- 44, les couleurs ont été inversées : lettres noires sur fond blanc. ACCORDS-CADRES SUR LES DROITS DES TRAVAILLEURS La signature d’accords-cadres entre entreprises multinationales et syndicats internationaux devient chose courante. A quoi servent ces accords et quel est leur lien avec les normes de l’OIT ? Un examen des nombreux accords-cadres mondiaux conclus ces 12 dernières années entre des entreprises et des syndicats, montre comment ils sont en La signature d’accords-cadres entre entreprises multinationales et syndicats internationaux devient chose courante. A quoi servent ces accords et quel est leur lien avec les normes de l’OIT ? Un examen des nombreux accords-cadres mondiaux conclus ces douze dernières années entre des entreprises et des syndicats montre comment ils sont en train de changer le monde du travail. Page 4 RUBRIQUES Planète Travail Les nouvelles• La violence dans le secteur de la santé• Troisième réunion de la Commission mondiale sur la dimension sociale de la mondialisation• Le BIT et la BAsD unissent leurs efforts pour améliorer les normes du travail et promouvoir le développement• Congrès sur le revenu minimum garanti• 285 e session du Conseil d’administration• Pour un véritable tripartisme• Le dernier rapport du Comité de la liberté syndicale de l’OIT attire l’attention, entre autres, sur le Bélarus, la Colombie et le Zimbabwe• A quand la paix dans le sud du Soudan ? Champs d’action L’OIT dans la presse Médiathèque Encart : Centre international de formation de l’OIT à Turin, Programme 2003 L’Organisation internationale du Travail (OIT), créée en 1919, groupe les gouvernements, les employeurs et les travailleurs de ses 175 États membres dans une action commune pour l’avancement de la protection sociale et l’amélioration des conditions de vie et de travail partout dans le monde. Le Bureau international du Travail (BIT), à Genève, est le secrétariat permanent de l’Organisation. TRAVAIL, N O 45, DÉCEMBRE 2002 24 27 38 40 42 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :