Travail n°43 juin 2002
Travail n°43 juin 2002
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de juin 2002

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Bureau international du Travail

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : un avenir sans travail des enfants.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
RUBRIQUES PLANÈTE TRAVAIL LES NOUVELLES CHAMPS D’ACTION L’OIT DANS LA PRESSE LES MEMBRES de la Commission mondiale Réunion de la Commission mondiale sur la dimension sociale de la mondialisation GÈNEVE – L’OIT s’est jointe au débat sur la mondialisation en créant, au mois de février, la Commission mondiale sur la dimension sociale de la mondialisation. Cette commission a pour mandat de dégager un consensus sur une mondialisation qui permette de réduire la pauvreté, d’améliorer la sécurité et de donner sa chance à tout être humain. Le Conseil d’administration du BIT avait pris la décision de créer une commission indépendante trois mois plus tôt, en novembre 2001, alors que le débat sur la mondialisation était dans une phase critique. Lors de la première réunion de la commission, qui a eu lieu au mois de mars, la coprésidente, Tarja Halonen, Présidente de la Finlande, a déclaré : « Nous n’avons pas le temps de réinventer la roue et ce serait inutile. Je pense que notre tâche consiste à rechercher et à dire ce qu’il faut faire pour que la mondialisation soit au service de l’être humain et de l’environnement. » Le coprésident, Benjamin Mkapa, Président de la République-Unie de Tanzanie a, quant à lui, affirmé : « Il est vrai que la mondialisation n’a pas inventé le chômage de masse ou les inégalités. Mais ce n’est pas sans raison que de nombreux 22 TRAVAIL, N O 43, JUIN 2002 esprits, tant dans les pays riches que dans les pays pauvres, associent le terme de mondialisation à des images négatives de pertes d’emplois à grande échelle et de pertes de revenus qui menacent notre bien-être et notre mode de vie. » MANDAT DE LA COMMISSION La Commission mondiale sur la dimension sociale de la mondialisation est chargée d’élaborer un rapport faisant autorité qui comprendra une analyse approfondie de la dimension sociale de la mondialisation et des conclusions sur le travail décent, l’atténuation de la pauvreté et le développement. Elle s’est fixé pour principal objectif de proposer un cadre d’action intégrée qui soit de nature à favoriser le progrès économique et social dans la société mondiale. La commission a tenu sa deuxième réunion au mois de mai et doit remettre son rapport définitif au Directeur général à la fin de 2003. Elle se compose de 21 éminentes personnalités qui représentent les principaux courants de pensée et d’opinion qui s’expriment dans le débat sur la mondialisation ainsi que l’expérience des différentes régions du monde. Le Président et les deux Vice-présidents du Conseil d’administration du BIT ainsi que le Directeur général du BIT en sont membres de BIT/M. Crozet
MÉDIATHÈQUE droit. Chaque membre de la commission participe aux travaux de celle-ci à titre individuel. Les coprésidents de la commission sont M me Tarja Halonen (Présidente de la Finlande) et M. Benjamin Mkapa (Président de la République-Unie de Tanzanie). Ses autres membres sont : M me Valentina Matvienko, Vice-Premier ministre russe ; M me Eveline Herfkens, ministre de la Coopération pour le développement (Pays-Bas) ; M. Taizo Nishimuro, président-directeur général de Toshiba Corporation ; M. Giuliano Amato, ancien Président du Conseil de l’Italie ; M. Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie en 2001 ; M. Julio María Sanguinetti, ancien Président de l’Uruguay ; M me RuthC.L. Cardoso, épouse du Président du Brésil et présidente de l’Association Comunidade solidária ; M me AnnMcLaughlin Korologos, viceprésidente de la Rand Corporation et ancienne secrétaire du Travail des États-Unis ; M. Surin Pitsuwan, ancien ministre des Affaires étrangères de la Thaïlande ; M. Deepak Nayyar, vice-président de l’Université de Delhi et ancien conseiller économique principal du gouvernement indien ; M. Hernando de Soto, auteur et président de l’Institut pour la liberté et la démocratie au Pérou ; M. John Sweeney, président de la Fédération américaine du travail et du Congrès des organisations industrielles (AFL-CIO) ; M. François Périgot, président de l’Organisation internationale des employeurs (France) ; M me Heba Handoussa (Égypte), directrice générale du Forum de recherche économique pour les pays arabes, l’Iran et la Turquie ; M. Lu Mai, secrétaire général du Centre de recherche pour le développement (Chine) ; M me Victoria Tauli- Corpuz (Philippines), présidente et rapporteur du Conseil d’administration du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les populations autochtones ; M me Aminata D. Traoré (Mali), écrivain et coordinatrice du Forum social africain ; M. Ernst Ulrich von Weizsaecker (Allemagne), scientifique et parlementaire ; M. Zwelinzima Vavi, secrétaire général du Congrès des syndicats sud-africains. Journée des travailleurs victimes d’accidents du travail : les services d’urgence et les pompiers à l’honneur GENÈVE – Un hommage a été rendu le 29 avril, au siège de l’Organisation internationale du Travail (OIT), à Genève, aux millions de travailleurs qui décèdent chaque année dans des accidents du travail ou des suites de maladies professionnelles ou qui sont blessés dans l’exercice de leurs fonctions. À cette occasion, l’OIT a apporté le soutien des gouvernements, des employeurs et des travailleurs à une campagne lancée en 1995 par la Confédération internationale des syndicats libres (CISL). Le but de cette journée de commémoration est d’attirer l’attention sur les dégâts causés chaque année par les accidents du travail et les maladies professionnelles et, d’une manière générale, sur les questions de santé et de sécurité au travail. Cette année, les participants se sont penchés sur la situation d’une catégorie de travailleurs particulièrement exposée au danger : ceux des services d’urgence, à savoir les ambulanciers, les infirmiers, les médecins, les pompiers et les policiers hommes et femmes. TRAVAIL, N O 43, JUIN 2002 23 BIT/M. Crozet



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :