Travail n°29 avr/mai/jun 1999
Travail n°29 avr/mai/jun 1999
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°29 de avr/mai/jun 1999

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Bureau international du Travail

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : la conférence de l'OIT débattra de questions fondamentales, le travail des enfants et les droits de la maternité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
L’OIT dans l’Histoire En 1919 déjà, les États-Unis – dont l’entrée en guerre s’était révélée décisive – apparaissaient comme la puissance phare du nouveau monde en gestation. C’est le Président Wilson qui, dès janvier 1918, avait préconisé la création d’une « société générale des nations » ; de leur côté, les syndicats américains militaient activement depuis des années pour des mesures internationales de protection des travailleurs. Parmi les 15 membres de la Commission pour l’étude de la législation internationale du travail, nommés le 25 janvier 1919 par la Conférence de la Paix, figuraient deux Américains, dont Samuel Gompers, président de l’American Federation of Labor (AFL). Ce dernier devait jouer un rôle clé dans les travaux de la Commission. Sous sa triple casquette – leader syndical, représentant de son pays et président de la Commission – il personnifiait à lui seul le paradoxe américain : un engagement passionné pour la création de la nouvelle institution (la future OIT) et, pourtant, la quasi-impossibilité d’y adhérer. Les difficultés américaines étaient à la fois techniques et politiques. Elles apparurent – la Commission discutant sur la base d’un projet britannique – lors de l’examen des points relatifs à la représentation des États au sein de la future OIT et surtout à la ratification et au contrôle de l’application des futures conventions. La compétence pour les lois sociales appartenant, selon la Constitution américaine, à chaque État, l’Exécutif fédéral ne pouvait ratifier un texte dans ce domaine sans obtenir l’approbation des 48 États que comprenait alors l’Union. Tout le système prévu par le projet en discussion s’en trouvait réduit à la paralysie. Cette question (trois articles sur plus d’une quarantaine que comptait le projet) occupa 8 des 35 séances – soit le quart du temps – de la Commission. D’une contre-proposition américaine présentée dans les derniers jours, fut retenue l’idée que la future organisation puisse adopter, à côté des conventions obligatoires, des recommandations moins contraignantes. Le compromis obtenu (avec d’autres clauses) permit à Gompers de déclarer qu’il pouvait désormais « mener campagne en faveur du projet ». Cela ne suffit pas, toutefois, à entraîner l’adhésion Samuel Gompers 2 Regards sur 1919 : Le dilemme américain américaine, car se développait au sein du pays un très puissant mouvement isolationniste, hostile à la politique de Wilson. Il aboutit, le 20 novembre 1919 (alors même que se tenait à Washington la 1 re Conférence internationale du Travail), au refus, par le Sénat américain, d’approuver le Traité de Versailles et, avec lui, le Pacte de la Société des Nations. Les États-Unis restaient à la porte du système international, y compris de l’OIT. Michel Fromont Source : « Compte rendu de la Commission de la législation internationale du travail, Bulletin officiel », n o 1, BIT. T ravail T ravail Le magazine Travail est publié cinq fois par an par le Bureau de l’information publique du BIT, à Genève. Aussi publié en allemand, anglais, arabe, chinois, danois, espagnol, finnois, hongrois, japonais, norvégien, russe, slovaque, suédois et tchèque. ■ Rédacteur : Thomas Netter ■ Édition allemande : Hans von Rohland ■ Édition arabe : Khawla Mattar, Bureau de l’OIT à Beyrouth. ■ Édition espagnole : Réalisée avec le concours du Bureau de l’OIT à Madrid. ■ Responsable de la production : Kiran Mehra-Kerpelman Photos couverture : Jacques Maillard ; en bas à droite : K. Mehra-Kerpelman Ce magazine ne constitue pas un document officiel de l’Organisation internationale du Travail. Les opinions exprimées ne reflètent pas nécessairement les vues du BIT. Les désignations utilisées n’impliquent de la part du BIT aucune prise de position quant au statut juridique de tel ou tel pays, zone ou territoire, ou de ses autorités, ni quant au tracé de ses frontières. La mention ou la nonmention de telle ou telle entreprise ou de tel ou tel produit ou procédé commercial n’implique de la part du BIT aucune appréciation favorable ou défavorable. Les textes et les photos peuvent être librement reproduits, à condition d’en mentionner la source. L’envoi d’un justificatif serait apprécié. Toute correspondance doit être adressée au Bureau de l’information publique du BIT, CH-1211, Genève 22 (Suisse). Tél. +4122/7997912 Fax +4122/7998577 http://www.ilo.org Imprimé par ATAR S.A. Genève ISSN 1020-0002 Couverture : Agence Paprika TRAVAIL – N o 29 – 1999
LE CHILIEN JUAN SOMAVIA PREND LA BARRE.. 4 Création d’emplois en Afrique : Le développement au service de l’emploi. 11 Carte postale du Nigéria : Avec le retour de la liberté syndicale, le syndicalisme nigérian renaît de ses cendres... 20 Les nouvelles en bref... 24 ● Conseil d’administration : Déclaration sur les droits fondamentaux ; Myanmar ; crise financière asiatique ; nouvelles propositions de budget ● Santé et sécurité au travail : Alors que la nature des risques change, un million de décès d’origine professionnelle surviennent chaque année ● Egalité hommes-femmes : Le Directeur général préconise une approche nouvelle ● Industrie chimique : Les travailleurs veulent associer les initiatives volontaires aux préoccupations concernant la santé, la sécurité et la protection de l’environnement ● Services publics : Les compressions d’emplois résultant des privatisations provoquent de graves inquiétudes L’Organisation internationale du Travail (OIT), créée en 1919, groupe les gouvernements, les employeurs et les travailleurs de ses 174 Etats membres dans une action commune pour l’avancement de la protection sociale et l’amélioration des conditions de vie et de travail partout dans le monde. Le Bureau international du Travail (BIT), à Genève, est le secrétariat permanent de l’Organisation. TRAVAIL – N o 29 – 1999 SOMMAIRE Avant-première de la Conférence internationale du Travail : Le renouveau de l’emploi en Europe : La leçon des petits pays 14 Travail des enfants : Naissance d’une convention 7 Droits de la maternité : Révision d’une ancienne convention.. 7 Bande de Gaza : Le Centre de Turin forme des femmes palestiniennes... 21 Emplois de piètre qualité pour les femmes : Débouchés ou impasses ?...22 Rubriques : L’OIT DANS L’HISTOIRE. 2 PLANÈTE TRAVAIL... 18 CHAMPS D’ACTION.. 32 DANS LA PRESSE 34 MÉDIATHÈQUE 38 Page 4 de couverture : Formulaire d’inscription au Forum des entreprises’99 40 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :