Travail n°26 sep/oct/nov 1998
Travail n°26 sep/oct/nov 1998
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de sep/oct/nov 1998

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Bureau international du Travail

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : la violence au travail, elle existe partout dans le monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Une zone franche d’exportation aux Philippines comptent parmi les plus exhaustives du monde, peuvent être consultées sur Internet à l’adresse suivante : http://www.ilo.org/public/english/80relpro/legrel/tc/epz/index.htm Pour tout renseignement, s’adresser à M. van Heerden, Service du droit du travail et des relations professionnelles (LEG/REL), tél. 41-22-799 6156 ; fax 41-22- 799 8749 ; e-mail : heerden@ilo.org L’ACCÈS DU SECTEUR INFORMEL À L’INFORMATION Faciliter l’accès des micro-entreprises à l’information et diffuser des approches novatrices sont les objectifs du projet PROMICRO, financé par le gouvernement des Pays-Bas, qui couvre le Costa Rica, El Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua et Panama. Au fur et à mesure que ce projet élargissait son champ d’action et que les associations de micro-entrepreneurs de la région s’organisaient, on s’est attaché à améliorer la diffusion de l’information parmi les micro-entreprises grâce à un réseau de bases de données informatisées (site Web : http://www.sipromicro.or.cr). Ce site permet aux micro-entreprises d’accéder aux débouchés qui s’ouvrent sur le marché. Le projet est censé prendre fin à la fin du mois de mars 1999 mais il pourrait être repris sous une autre forme. Pour tout renseignement, s’adresser à PROMICRO, Bureau de l’OIT à San José, Costa Rica, tél. 506-253 7667 ; fax 506- 224 2678 ; e-mail : promicro@oit.or.cr 30 FICHES SUR LA SÉCURITÉ DES PRODUITS CHIMIQUES Dans le cadre du Programme international PNUE-OIT-OMS sur la sécurité chimique, le BIT dirige la mise au point, la traduction et la diffusion de fiches internationales sur la sécurité chimique (FISPC), qui sont destinées à communiquer des informations claires et uniformisées sur les propriétés des substances chimiques utilisées sur le lieu de travail. Les FISPC sont régulièrement revues par un groupe de 15 institutions nationales spécialisées. Les organisations de travailleurs et d’employeurs participent également à ce projet qui est en majeure partie financé par la Commission européenne. Outre l’anglais, le français, l’espagnol et l’allemand, les FISPC existent en japonais, chinois et swahili. Leur traduction en russe, coréen, ourdou, cinghalais, arabe et vietnamien est en cours ou prévue. Pour tout renseignement, s’adresser à M. Takala, Service de la sécurité et de la santé au travail (SEC/HYG), tél. 41-22- 799 6716 ; fax 41-22-799 6878 ; e-mail : takala@ilo.org SITUATIONS DE CRISE ET D’URGENCE BIT La division du PNUD responsable des situations de crise et d’urgence a confié au Centre de Turin la responsabilité d’organiser un programme interrégional de formation à l’intention des fonctionnaires nationaux et des fonctionnaires des Nations Unies susceptibles d’intervenir dans des situations de crise ou d’urgence humanitaire. Le projet avait pour objectif principal d’améliorer la gestion et la coordination des mesures prises par les différents partenaires nationaux et internationaux. Pour ce faire, le centre s’est inspiré de l’expérience acquise par le BIT dans le cadre des programmes de création d’emplois, d’aide aux petites entreprises et de formation des soldats démobilisés, que celui-ci a l’habitude de mettre en œuvre en pareilles situations. Pour tout renseignement, s’adresser au Centre de Turin, tél. 30-11-693 6111 ; fax 39-11-310 2529 ; e-mail pubinfo@itcilo.it DÉVELOPPEMENT DE LA COOPÉRATION AVEC CUBA L’évolution radicale de l’économie cubaine, qui a suivi l’effondrement du bloc soviétique, a profondément altéré la physionomie du marché du travail. L’Etat n’est plus le seul employeur et le secteur privé se développe, qui absorbe désormais environ 12% de la population active. En 1996-97, un projet de l’OIT et du PNUD a été mis en œuvre pour aider les mandants cubains de l’OIT à mieux comprendre l’évolution du marché du travail et à jeter les bases d’une coopération avec celle-ci dans les années à venir. Pour tout renseignement, s’adresser à M. Manimat, Bureau de l’OIT à Mexico, tél. 525-250 3224 ; fax 525-250 8892 ; e-mail : mexico@ilo.org FONDS SOCIAUX Les fonds sociaux constituent une nouvelle génération de filets de sécurité sociale ; ce sont des instruments de politique sociale de plus en plus populaires, surtout dans les pays en développement et en transition où ils offrent la possibilité de combler l’écart entre les réformes macroéconomiques et les populations les plus touchées par ces réformes. Les participants à un séminaire organisé par le BIT, du 29 septembre au 1er octobre 1997, ont analysé les résultats du Programme d’action sur les fonds sociaux en 1996-97. Cette analyse a porté essentiellement sur le rôle que jouent les programmes de création d’emplois dans les filets de sécurité sociale et l’intégration de la problématique de l’égalité entre les hommes et les femmes dans le fonctionnement des fonds sociaux. Pour tout renseignement, s’adresser à M me Berar Awad, Département des politiques de développement (POLDEV), tél. 41-22-799 6906 ; fax 41-22-799 6489 ; e-mail : poldev@ilo.org ❑ TRAVAIL – N o 26 – 1998
✔ L’OIT dans la presse ● La violence au travail : un problème qui sévit partout dans le monde La violence sur le lieu de travail : un problème mondial (Communiqué de presse du BIT n°98/30) 20 juillet 1998 (Royaume-Uni) Eight hours of threats, bullying and assault Andrew Bolger examines the various forms of physical and psychological abuse some people endure at work. Sometimes work can be murder : for women in the US, homicide is the leading cause of death at work ; for men it is the second leading cause, after road accidents. On average 20 people a week are murdered while they go about their work and 18,000 are assaulted... The ILO describes its report as the most extensive worldwide survey. In fact, it draws on a plethora of surveys and statistics but its authors acknowledge the impossibility of reconciling widely differing methodological and statistical approaches. It is, nevertheless, full of graphic examples. Badische Zeitung 21 juillet 1998 (Allemagne) Belästigt, geschlagen und ermordet ILO-Bericht zur Gewalt am Tatort Arbeitsplatz Gewalt am Arbeitsplatz und sexuelle Belästigung ist nacheiner Untersuchung der Internationalen Arbeitsorganisation (ILO)ein weltweites Phänomen. Besonders häufig kämen Fälle körperlicher und psychischer Gewaltausübung in Frankreich, Großbritannien, Rumänien, Argentinien und Kanada vor, heißt es ineinem jetzt in Genf vorgelegten Bericht. In den USA werden danach jährlich 1000 Menschen während der Arbeit ermordet. TRAVAIL – N o 26 – 1998 Mord is noch vor den Unfällen die Haupttodesursache bei Frauen, die am Arbeitsplatzumkommen. Bei Männern steht Mord an zweiter Stelle. Jährlich werdeneine Million US-Amerikaner bei der Arbeit angegriffen und in 16 Prozent der Fälle verletzt. The Independent 25 juin 1998 (Bangladesh) Govt-ILO joint plan to explore jobs for women The government has takenup a massive project in association with International Labour Organisation (ILO) to explore jobs for women who constitute 60 per cent of the country’s workforce, reports UNB. Labour and Manpower Minister MA Mannan said this in the city yesterday while briefing newsmen on his return from the 86 th annual Conference of ILO in Geneva. « We focused on our labour standard, mainly of women, both in the Conference and ministerial meetings, » said the Minister, who led an 18-member delegation to the ILO Conference from June 2-18. Le Soir 24 juin 1998 (Belgique) Michel Hansenne : Sur la Conférence annuelle de l’OIT et son retour sur la scène politique belge ● L’industrie du sexe en Asie ● Le travail forcé au Myanmar – Ce ne serait pas un cadeau de bienvenue si votre parti devait se retrouver au centre d’un procès Dassault bis, comme ne l’a pas exclu le procureur général Liekendael, dimanche dernier ! – Si procès il y a et si condamnation il devait y avoir, ce serait le passé. Dieu soit loué, les initiatives des dernières années sur le financement des partis devraient mettre notre démocratie à l’abri des tentations. Pour le reste, ces affaires montrent que nous avons eu trop tendance à considérer que l’Etat, c’était nous. On a trop tendance à lotir l’Etat, à s’en approprier des parts. Je crois que notre système politique est en train de sombrer. Il se révèle inadéquat. C’était un système qui fonctionnait bien pour assurer une certaine redistribution des richesses ; il se révèle extraordinairement peu efficace pour en assurer la production. La méfiance de la population à l’égard du politique est bien plus liée à ces faibles performances qu’au fait que l’on vivrait dans un pays non démocratique. 20 juillet 1998 (Etats-Unis) U.N. Surveys Workplace Violence On a Global Scale, Assault Rates for U.S. Men, Women Are Mixed It’s become a staple of journalism : A terrifying workplace attack, and a grimfaced expert dourly proclaims it yet another example of all-American violence. But according to the International Labour Organization (ILO), a United Nations agency, Americans may be giving themselves a bad rap. 20 juillet 1998 Report : Violence on the job is global problem Geneva (CNN) – Violence at the workplace, including homicide, sexual harassment and mobbing, is a global problem that transcends the boundaries of a particular country, work setting or occupation group, a U.N. report said Monday. The « Violence at Work » report by the Geneva-based International Labor Organization admits that comparisons 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :