Travail n°21 sep/oct/nov 1997
Travail n°21 sep/oct/nov 1997
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de sep/oct/nov 1997

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Bureau international du Travail

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : dangers du travail, les remèdes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
L’OIT dans l’Histoire Avant Versailles : la genèse de l’OIT Bien que l’on ne s’en souvienne pas toujours aujourd’hui, la fin de l’été 1897 – il y a exactement un siècle – a marqué une étape importante dans l’histoire de la législation sociale et des droits des travailleurs. Deux congrès internationaux, l’un à Zurich et l’autre à Bruxelles, ont eu une influence décisive sur la campagne en faveur d’une législation sociale internationale et de la création d’un « office » qui, jouant le rôle de centre de recherche et d’action, en serait le moteur. Leur histoire est celle des origines de l’OIT. L’idée d’une entente internationale en matière de législation du travail était relativement nouvelle. D’abord émise par des économistes, des théoriciens sociaux et des patrons éclairés, elle fut bientôt adoptée par les travailleurs et leurs syndicats. Ceux-ci, voyant là un puissant moyen de renforcer l’efficacité de leur action, s’associèrent à la campagne. La question entra alors dans le champ de la politique internationale. Selon G. Decurtins, membre du Conseil national suisse, « les conditions dans lesquelles la main-d’oeuvre est exploitée dans un pays ne sont pas sans influence sur la situation des ouvriers des pays voisins... Introduisez en Suisse la journée de travail de huit heures et laissez subsister chez les peuples voisins la journée de onze ou de dix heures : la conséquence fatale sera d’affaiblir la Suisse dans sa lutte avec l’étranger et l’ouvrier suisse lui-même en pâtira » *. Cette vision des choses suscita un vaste débat. Une première conférence intergouvernementale tenue en 1890, à Berlin, ne donna lieu à aucune mesure concrète. Les militants syndicaux se firent alors plus pressants. C’est ainsi que, du 23 au 29 août 1897, 263 délégués représentant les travailleurs d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, de France, d’Italie, de Suisse et de plusieurs autres pays se réunirent à Zurich pour discuter « des voies et moyens de réaliser la protection ouvrière internationale ». Après s’être penchés sur les problèmes les plus pressants – repos du dimanche, travail de nuit, travail des enfants, des jeunes gens et des femmes, risques professionnels – ils invitèrent « les partis ouvriers de tous les pays et de toutes les nuances » à revendiquer une législation internationale et à faire pression sur leurs gouvernements pour l’obtenir. Ils émirent en outre le voeu que soit créé un « Office international pour la protection ouvrière ». Un mois plus tard, à Bruxelles, un autre congrès international, auquel participaient essentiellement des juristes et des économistes, jetait les premières bases de l’Association internationale pour la protection légale des travailleurs. Celle-ci, véritable ancêtre de l’OIT, fut officiellement créée à Paris en 1900, et son siège fut établi à Bâle en 1901. Dix ans plus tard, l’OIT était fondée dans le cadre du traité de Versailles, comme une institution autonome associée à la Société des Nations. * Sources : « La législation internationale du travail et les chrétiens sociaux », Revue internationale du Travail, vol. VI, n o 1, juillet 1922. Voir aussi « The origins of the International Labor Organization », vol. I, James T. Shotwell, New York, Columbia University Press, 1934 et « Labor in the League System », Francis Graham Wilson, Stanford University Press, 1934. 2 T ravail Le Le magazine Travail Travail est est publié publié quatre quatre fois fois par par an an par par le le Bureau Bureau de de l’information l’information publique publique du du BIT, BIT, à à Genève. Genève. Aussi Aussi publié publié en en anglais, anglais, chinois, chinois, danois, danois, finnois, finnois, hongrois, hongrois, japonais, japonais, norvégien, russe, norvégien, slovaque, russe, suédois slovaque, et tchèque. suédois et tchèque. ■ Rédacteur : Thomas Netter Netter ■ Edition allemande : Hans von von Rohland ■ Edition arabe : arabe : Khawla Khawla Mattar, Mattar, Bureau Bureau de de l’OIT l’OIT à Beyrouth. Beyrouth. ■ Edition espagnole : Réalisée Réalisée avec avec le le concours concours du du Bureau Bureau de de l’OIT l’OIT à Madrid. Madrid. ■ Responsable Responsable de de la la production : production : Kiran Mehra-Kerpelman ■ Photo de de couverture : Peter Peter Poschen/BIT Poschen/BIT Jacques Photo insérée : Maillard Jacques Maillard Ce magazine ne constitue pas Ce un document magazine ne officiel constitue de l’Organisation pas un document internationale officiel de du l’Organisation Travail. Les opinions internationale exprimées du Travail. ne Les reflètent opinions pas nécessairement exprimées ne reflètent les vues pas du BIT. nécessairement Les désignations les vues du utilisées BIT. Les n’impliquent désignations de la part utilisées du BIT n’impliquent aucune prise de de la position part du quant BIT aucune statut prise de juridique position quant de tel au ou statut tel pays, zone juridique ou territoire, de tel ou ou tel de pays, ses autorités, zone ou territoire, ni quant au ou tracé de sesde ses autorités, frontières. ni quant au tracé de ses La mention frontières. ou la nonmention La mention de telle ou ou telle la nonmention de ou telle de tel ou ou telle tel entreprise produit entreprise ou ou procédé de tel ou commercial produit n’implique ou procédé de com- la part tel du mercial BIT aucune n’implique appréciation de la part favorable du BIT aucune ou défavorable. appréciation favorable ou défavorable. Les textes et les photos peuvent Les textes être librement et les photos reproduits, peuvent être à condition librementd’en mentionner reproduits, la à condition source. d’en L’envoi mentionner d’un la justificatif source. serait L’envoi apprécié. d’un justificatif serait apprécié. Toute correspondance doit être Toute adressée correspondance au Bureau de l’information doit être adressée publique au Bureau du BIT, de l’information CH-1211, Genève publique 22 du (Suisse). BIT, CH-1211, Genève 22 (Suisse). Tél. +4122/7997912 Fax Tél. +4122/7998577 +4122/7997912 http://www.ilo.org Fax +4122/7998577 http://www.ilo.org Imprimé Imprimé par par ATAR ATAR S.A. S.A. Genève Genève ISSN ISSN 1020-0002 1020-0002 TRAVAIL – N o 21 – 1997
SOMMAIRE ● Ecouter son corps... 5 PRÉVENIR LES ACCIDENTS DU TRAVAIL ET LES MALADIES PROFESSIONNELLES PAR L’ERGONOMIE Pour de nombreuses personnes, le travail est synonyme de douleur : troubles oculaires, dorsalgies, traumatismes, fatigue et lésions diverses dues à l’exécution de tâches répétitives. L’ergonomie sert à prévenir ce type d’affections grâce à une conception de l’équipement, des postes de travail, des produits et des méthodes de travail, qui tienne compte des aptitudes et des limites des individus. Qu’est-ce que l’ergonomie, comment l’utiliser et que fait l’OIT dans ce domaine ? ● Lueur dans l’Arctique norvégien 11 APPLICATION DE LA CONVENTION DE L’OIT SUR LES PEUPLES INDIGÈNES : LE PEUPLE SAAMI RÉCLAME SON DÛ Les Saamis des régions arctiques de la Norvège refusent de se laisser enfermer dans les stéréotypes du folklore, en tant qu’éleveurs de rennes par exemple. Désireux de construire une société nouvelle, les dirigeants saamis cherchent à reconquérir leur patrimoine ancestral. L’un des instruments à leur disposition est la convention n°169 de l’OIT. Jo-Anne Velin, journaliste, montre comment les Saamis en ont fait une arme politique. TRAVAIL – N o 21 – 1997 ● Plus jamais d’arbres meurtriers... 8 DE NOUVELLES DIRECTIVES POUR PROTÉGER LES BÛCHERONS ET PRÉSERVER L’ENVIRONNEMENT Le travail en forêt est une activité dangereuse. Chaque année, des milliers de travailleurs forestiers sont tués ou blessés pour cause de protection insuffisante et en raison des dangers liés à l’abattage d’arbres immenses. En outre, lorsqu’ils sont réalisés dans des conditions périlleuses, les travaux forestiers portent atteinte à l’environnement, causant plus de dommages que nécessaire aux arbres qui réchappent aux tronçonneuses. C’est pourquoi l’OIT prépare, pour la fin de l’année, un recueil de directives pratiques qui marquera un nouveau départ. ● Diagnostic sur le travail indépendant au Québec 13 LES INDÉPENDANTS RÉCLAMENT LA MÊME PROTECTION SOCIALE QUE LES SALARIÉS ● Le dossier économique... 15 « FINANCEMENT SOCIAL » ET MONDIALISATION En mai dernier, le gouvernement du Québec rendait public un Diagnostic sur le travail autonome, première étude exhaustive sur le travail indépendant dans cette province du Canada. Ce document a donné lieu à une journée de débats au cours de laquelle des indépendants ont suggéré que tous les travailleurs, quel que soit leur statut, devraient bénéficier de la même protection sociale. Evénement sans précédent qui témoigne d’un retour en force du travail indépendant au Québec. Du fait de la mondialisation, des sommes faramineuses circulent à travers le monde. Pourtant, chaque jour, tandis que des centaines de milliards de dollars franchissent les frontières grâce à l’électronique, plus d’un milliard de pauvres tentent de survivre avec moins d’un dollar. Dans le souci de redresser cette anomalie, le BIT a créé une « Unité de l’aspect social des finances ». Le présent dossier montre comment celle-ci aide les « laissés-pour-compte » de la mondialisation à accéder aux services financiers. ➨ ➨ 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :