TransferT n°2-3 mai à nov 2013
TransferT n°2-3 mai à nov 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2-3 de mai à nov 2013

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Session Libre

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 25,2 Mo

  • Dans ce numéro : Red Bull Skylines... l'évènement BMX le plus attendu mais aussi le plus critiqué de l'année 2012.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
• Salut Jak & Eddy. Pouvez-vous vous présenter pour débuter ? Jak : Bonjour, je vous présente Eddy Dousse, mon petit frère. Il est né il y a 33 ans à Fribourg, en Suisse. Avant de faire ses études en sciences du sport et commerce, il est parti avec son boardbag direction Whistler pour voir jusqu’où le snowboard allait le mener. De mon point de vue, ces quelques saisons passées dans la réalité du snowboard professionnel ont été déterminantes pour lui et encore plus pour hOme. En dehors de ça il adore lire, principalement en anglais, au point qu’il est devenu mon libraire attitré. Eddy : Quant à mon très cher grand frère de 36 ans, il s’est d’abord donné la peine de m’apprendre à faire du skate et ensuite du snowboard, avant de réaliser qu’il voulait devenir graphiste, sans quoi hOme n’existerait pas. Excellent cuisinier, peu de gens savent qu’il rêve de faire carrière dans l’entomologie (étude des insectes -ndlr). Qui sait, d’ici une vingtaine d’années il pourra peut-être combiner les deux…• Vous êtes donc les deux membres fondateurs de la marque hOme. Comment ce projet a-t-il vu le jour dans vos esprits ? J & E : Très spontanément et surtout graduellement, on a parfois l’impression que cela nous est tombé dessus. à la base il n’y avait pas de « Master Plan », juste deux ados un peu naïfs qui ont commencé quelque chose entre frères – de minuscule mais de bien concret – à la place de juste en rêver. « hOme était le nom que nous voulions donner à notre propre magasin... » • Est-ce vrai que vous avez toujours eu la conviction que vous alliez faire quelque chose tous les deux ? J & E : étonnamment oui, mais sans avoir d’idées précises, ça doit venir du fait que nous avons toujours eu les mêmes centres d’intérêt et beaucoup d’amis communs, malgré les trois ans qui nous séparent.• Comment avez vous rencontré SteveHarris et qu’est-ce que cela a changé ? Jak : Eddy a rencontré Stevependant un camp sur un glacier au Canada, alors qu’il commençait sa carrière en snowboard. Ils sont devenus amis au fil des semaines, il y a eu une sorte de déclic. Stevenous a poussé à voir hOme avec une dimension plus grande, plus internationale, c’est grâce à lui que nous avons osé penser que l’on pouvait faire plus que vendre une poignée de t-shirts à nos amis. 10 Steve- Jak - Eddy BRANDInterview
« avec le skaTE ET le snow on a compris très vite le sens du mot passion. » • Le projet hOme a débuté par la création d’accessoires (t-shirts, bonnets, ceintures…). L’horlogerie est une chose qui est venue après, était-ce votre objectif depuis la création de la société ? J & E : Comme nous le disions plus haut, il n’y avait pas d’objectifs précis à la base du projet, et surtout pas en terme de produits. Cela peut paraître surprenant, mais la seule certitude que nous avions était que hOme était une marque qui pouvait plaire aux gens. Il nous fallait juste trouver le bon « support » pour véhiculer nos idées. Ce sont finalement les montres et accessoires qui nous ont permis d’assouvir notre fascination pour le détail et l’artisanat.• Le nom hOme est un hommage au shop dans lequel vous aviez l’habitude de passer votre temps à Fribourg ? Le fait de monter un magasin était-il dans vos projets de jeunesse ? J & E : Oui tout à fait, c’est même ce projet précis qui est le point de départ de toute cette aventure. Nos premiers t-shirts étaient destinés à cela. Plus qu’un hommage, hOme était le nom que nous voulions donner à notre propre magasin : l’idée était de créer un endroit où les gens se sentiraient bien.• En tant que Suisses vous aviez le choix entre les montres et le chocolat. Pourquoi avoir opté pour les montres ? J & E : Il y avait aussi la banque et le fromage ! Je crois qu’il ne fait aucun doute que l’on rêverait de tenir une petite chocolaterie artisanale et de passer des heures à chercher de nouvelles recettes, à créer des emballages… etc. Mais c’était plus difficilement compatible avec notre amour pour le skate et le snowboard. L’horlogerie réunissait toutes les conditions idéales : un accessoire nécessitant un savoirfaire proche de nous, un monde de détails et de passionnés, et une aura internationale dans une industrie que l’on connaissait bien. 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 1TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 2-3TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 4-5TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 6-7TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 8-9TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 10-11TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 12-13TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 14-15TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 16-17TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 18-19TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 20-21TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 22-23TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 24-25TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 26-27TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 28-29TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 30-31TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 32-33TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 34-35TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 36-37TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 38-39TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 40-41TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 42-43TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 44-45TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 46-47TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 48-49TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 50-51TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 52-53TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 54-55TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 56-57TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 58-59TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 60-61TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 62-63TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 64-65TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 66-67TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 68-69TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 70-71TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 72-73TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 74-75TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 76-77TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 78-79TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 80-81TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 82-83TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 84-85TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 86-87TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 88-89TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 90-91TransferT numéro 2-3 mai à nov 2013 Page 92