TransferT n°1-5 oct 10 à avr 2011
TransferT n°1-5 oct 10 à avr 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1-5 de oct 10 à avr 2011

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Session Libre

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : Béton Tour 2010 a posé ses valises dans la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Tu as connu quasiment tous les skateparks qu’il y a eu à Aurillac, lequel tu as préfèré ? Pour rouler c’est l’Epicentre actuel, sans aucun doute ! Sinon le premier projet d’Epicentre à l’époque de la Place du 8 Mai était bien aussi, c’était plus ghetto, l’association avait récupéré le hangar du marché de gros puis on avait aménagé un petit park à l’arrache dedans, on avait construit plein de modules avec des matériaux de récup’, des palettes, des planches de bois…Il y avait des curbs, des plans inclinés, des courbes, même un rail et un bac à mousse avec du polystyrène et des coussins. On pouvait passer nos soirées là-bas à rider et à picoler entre potes, on faisait souvent des barbeuks. A cette époque la motivation était différente, tout le monde était chaud pour rouler et pour faire la fête. Maintenant plus le temps passe et plus on passe de temps à faire la fête ! Epicentre Place du 8 Mai On te voyait déjà arborer un tshirt « A quand un skatepark indoor ? » à l’époque de la place des carmes, fin des années 1990, es-tu satisfait du résultat ? Je me souviens plus trop mais c’est fort possible et c’est vrai que même si on a attendu plus de dix ans on est tous content du résultat, au final on a le truc parfait que tout le monde n’a pas. As-tu des projets ? Là je viens de commencer un BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l'Education Populaire et du Sport) en alternance depuis le mois d’Octobre. C’est une formation d’éducateur sportif, je fais ça pour pouvoir encadrer les jeunes riders BMX et donner des cours à l’Epicentre, c’est plus sympa et plus intéressant que de retourner à l’usine. Du coup je suis en stage à l’Epicentre pendant toute la durée de ma formation, c’est-à-dire deux ans, ce qui va me permettre de m’impliquer encore plus au sein de Session Libre. A côté de ça je vais surement filmer quelques images pour Alternatif. Un dernier mot ? Top 3 videos : 1. Web vidéo Nike 6.0 2. Let’em talk (Cult BMX) 3. Odyssey Electronical Top 3 riders : 1. Clément Granier 2. Myré Sennepin pour ses fakies 3. Chase Hawk en bowl Top 3 musique : 1. Svinkels 2. Three 6 Mafia 3. Heady - Dary & Chilea’s 18
19 O.U.T Contest skate « Battle of Epi » La première partie du « Battle of Epi » s’est déroulée le 5 novembre dernier sous forme d’un tournoi O.U.T Contest ouvert à tous et divisé en deux catégories : les moins de 14 ans et les plus de 14 ans. Le principe du O.U.T est simple (ou pas), deux adversaires ou plus s’affrontent au sol, ici en l’occurrence un contre un au fond du bowl. Un shifoumi est de coutume pour savoir qui débute, le vainqueur du shifoumi a la main et lance un trick au sol. Pour valider le trick, il faut plaquer proprement, sans les mains, rouler et rester sur sa planche au moins trois secondes, la figure est alors validée et le concurrent garde la main et lancera le prochain trick. Son adversaire doit reproduire le trick en un seul essai, s’il n’y parvient pas il écope d’une lettre (le O, le U puis le T) et ce jusqu’à ce qu’un des deux concurrents ait trois lettres et soit http://vimeo.com/16698551 donc « O.U.T », il faut toutefois préciser qu’un second essai est accordé pour la dernière lettre (T), et que si la figure est presque plaquée ou l’est à l’arrache, les juges, selon leur humeur et leur bon vouloir peuvent lui donner une autre chance en lui demandant de réessayer le trick. Après un rappel des règles la compétition peut commencer par les moins de 14 ans, avec deux adversaires dans la petite partie du bowl et deux autres dans la grande partie. Dans cette catégorie les choses vont assez vite, hormis pour Victor et Axel qui bloquent sur la dernière lettre avant qu’Axel ne l’emporte, malheureusement il n’accède pas à la finale qui se joue entre Paul Marteau et Maxime « Gordon » Genot ; inséparables potes de ride ; et c’est Gordon qui remporte le O.U.T en catégorie moins de 14 ans, ce qui le qualifie pour participer au O.U.T dans la catégorie d’au dessus. Le principe est le même pour les plus vieux, les concurrents se font plus nombreux qu’en moins de 14 ans, ce qui fait que la finale se déroulera à trois. Beaucoup d’espoirs sont portés sur les fins techniciens tels que Jiji ou Arnaud mais comme à La Coupe du Monde de Football les favoris ne passent pas le premier tour. Jiji met la dernière lettre à Julien Roudeix sur un trick litigieux qui est finalement accordé par le juge. Mais, bon joueur, Jiji cède sa place à Julien qui affronte Gordon au tour suivant. Arnaud Salvador est lui aussi éliminé, par Thomas Vallos ; rider de mégarampe ; qui possède tout de même une belle palette de tricks en flat, lui permettant d’arriver aisément en finale ! Fabien Roudeix accède à la finale sans trop de problème tandis que son frère se fait éliminer par Gordon. La finale à trois oppose donc Fabien, Max « Gordon » Genot et Thomas. Ce dernier prend vite la tête avec une seule lettre à son actif (O) contre deux pour ses adversaires (O.U.). Thomas gagne sans soucis en assénant un switch varial heel des plus propres qui met « O.U.T » les deux autres finalistes. La petite finale pour départager Gordon et Fabien est remporté par le petit Gordon qui restera la bonne surprise de la soirée ! Le « Battle of Epi » n’est pas fini, une Best line est prévue prochainement ainsi que diverses formes de petits contests dans le genre, rendez-vous à l’Epicentre ! E.L. 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :