Tout sur Tout n°3 nov-déc 14/jan 2015
Tout sur Tout n°3 nov-déc 14/jan 2015
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°3 de nov-déc 14/jan 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (220 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 19 Mo

  • Dans ce numéro : l'aquagym, le plaisir de l'effort dans l'eau.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
SANTÉ s a nDOUCE t é dl oGUÉRISSEURS u c e Rebouteux, énergiseurs, Peut-on leur magnétiseurs…faire confiance ? 62 - Novembre-Décembre 2013 - Janvier 2014 Lorsque la maladif évident, Lorsque la mais maladie les r intervient dans la vie, s’orienter vers la médecine traditionnelle est aspects évident, nocifs mais les que résultats sont parfois décevants, insuffisants, voire présentent certains est aspects donc nocifs encore que un l’on souhaiterait éviter. Le recours aux rebouteux et autres guérisseurs est donc encore une pratique courante en France. Y croire ou pas, telle est la question ! e Le e é recours aux rebouteux, énergiseurs, e magnétiseurs pos et autres personnes disposant ris d’un « don » de gué- A risseur est très courant. ret A chacun sa spécialité, le ment rebouteux étant habituelle- de ment gué la personne susceptible foulures, de guérir a muscles, tendons, foulures, exemple. articulations démises par exemple. étudient Or, I quand les médecins te11X étudient rer les pratiques des rebouteux reconnus, ils s’aperçoivent que leurs méthodes s’apparentent aux manipulations des ostéopathes. Des traditions ancestrales Certains disent même que ces gestes n’ont pas changé depuis Hippocrate, la tradition s’étant transmise siècle après siècle. Car les guérisseurs ont aussi leurs spécialités : le renoueur s’occupe plus particulièrement des vertèbres, le rhabilleur des fractures et luxations, Tout sur tout- 24 - Novembre/Décembre 2014/Janvier 2015
le videur de vésicules et le releveurs d’estomac des viscères… Et que dire des « toucheurs », qui disposent d’un fluide quasiment magique pour arrêter le feu, supprimer les verrues. Finalement que penser de ces pratiques qui concernent bien des personnes, car toutes n’avouent pas y avoir recours ? Le magnétiseur lui procède par apposition des mains sur la zone à soigner. L’objectif de sa pratique est de recharger les gens d’une énergie leur permettant de mettre en place des processus d’auto-guérison. Un don qui s’exprime au cours de deux ou trois séances, les particuliers réagissant de façon différente. Habituellement, on ressent une chaleur ou au contraire une sensation de froid et l’effet se fait sentir sur plusieurs semaines. Pas de diplômes, mais une transmission On parle souvent de don lorsque l’on évoque le phénomène des guérisseurs, mais il n’y a pas que des prédispositions. Le phénomène est mondial. Radiesthésistes, chamans, sorciers, marabouts, peu importe le nom qu’on leur donne ou qu’on leur a donné, il est clair que cette tradition est universelle. La dérive est parfois rapide pour que l’on aille ensuite sur d’autres pratiques plus psychiques telles que la voyance ou l’exorcisme. Pourtant, les guérisseurs existent encore dans notre Occident, même s’ils ne sont pas nombreux. Il faut dire que rien n’est fait pour favoriser leur activité, car il existe toujours le risque de se faire attaquer pour exercice illégal de la médecine au moindre dérapage. La loi de 2002, dite Kouchner a cependant bien amélioré les choses, en reconnaissant des pratiques qui étaient jusqu’alors illégales en France, même si elles étaient tolérées, comme l’ostéopathie et la chiropratique. Mais certains députés tentent de revenir en arrière sous le poids des lobbys. Pourtant, certains sont parvenus à créer une vraie collaboration comme Jean- Luc Bartoli, magnétiseur qui intervient par exemple dans les formations des infirmières. L’exemple de l’étiophathie Jean-Paul Moureau a grandi en Camargue avec les gitans, une grandtante était rebouteuse et un père capable de soigner les animaux. Logiquement, il veut devenir médecin avant de s’apercevoir que cela ne correspond pas vraiment à ses aspirations. Il se tourne donc vers l’étiopathie fondée par Christian Tredaniel en 1963, une pratique qui avant de bénéficier d’une certaine reconnaissance était peu considérée. Ce travail de palpation et de manipulation intervient sur des problèmes d’ulcère, comme de hernie, travaille sur les scolioses d’enfant, tout comme sur les troubles urinaires. L’objectif de l’étiopathe est de réparer les lésions et rétablir l’harmonie, tout comme l’on fait les rebouteux depuis l’Antiquité. Lorsqu’il évoque « le Grand Tout », on pourrait penser qu’il est un guérisseur mais non. Sa discipline est d’intervenir autant de fois qu’il le faut, notre corps et notre esprit évoluant en permanence et sa technique utilise en particulier le système nerveux, celui du « grand sympathique » ainsi que le système vagal. Contrairement à ce que l’on peut penser, les étiopathes travaillent souvent Tout sur tout- 25 - Novembre/Décembre 2014/Janvier 2015 Thuré Brandt Ce maître rebouteux scandinave a écrit un ouvrage sur les prolapsus utérins qui a inspiré les spécialistes de médecine traditionnelle. Les rebouteux ont en effet souvent été chargés des naissances pour certains et ont eu à traiter des pathologies gynécologiques. en collaboration avec les chirurgiens. Si leur but est en effet d’agir et de guérir sans avoir à se résoudre à une intervention chirurgicale (notamment dans le cas des hernies discales), lorsque le cas s’avère insoluble, ce sont eux qui redirigent le patient vers la chirurgie. Pourtant, même s’il a travaillé des années avec les hôpitaux de Paris, Jean-Paul Moureau a Le magnétiseur procède par apposition des mains sur la zone à soigner. Novembre-Décembre 2013 - Janvier 2014 - 63 PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :