TLC Mag n°39 fév/mar 2012
TLC Mag n°39 fév/mar 2012
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°39 de fév/mar 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 100 Mo

  • Dans ce numéro : série 9... KZJ 90 et astuces maison.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
évasion Première crevaison par une chaleur écrasante. d’une piste au sable rouge où les bords sont relevés et forment un tube. Vous roulez au milieu et lorsque vous croisez un autre véhicule vous montez sur les côtés. J’arrive à maintenir une vitesse de 100 km/h. C’est le paradis pour les pêcheurs avec les plages aux différentes couleurs. Nous bivouaquons sur place puis retour sur La plage de Cape- Leveque, un territoire aborigène protégé. 72 TLC Mag 39 35 Broome avant de rejoindre Perth à 2 500 km de là. Sur notre route, Port Hedland puis Karratha, région minière, suivie d’un détour par Coral Bay dans la presqu’île de Ningaloo, une autre région faite de superbes pistes sablonneuses où l’on peut apercevoir des émeus (sorte d’autruches) Les « Road Train », des camions spectaculaires de 50 m de long. ainsi que des kangourous. Ensuite, direction Monkey Mia dans le parc marin de la baie des Requins pour voir les dauphins, les baleines et autres requins. Un véritable piège à touristes, ce qui nous fait dire que nous nous rapprochons de la civilisation. Quelque 250 km avant l’arrivée à Perth, nous franchissons le Tropique du Capricorne. A Perth nous effectuons le nettoyage complet HZJ 78. Visite de la ville de Perth, qui est très étendue, avec de nombreux espaces verts. Au zoo, nous avons pu caresser des kangourous, approcher des koalas ainsi que des dingos, ces chiens sauvages que nous reverrons plus tard en liberté. Le premier voyage touche à sa fin, et le HZJ 78 nous ayant totalement séduit, nous envisageons de l’acquérir. Négociations avec le bureau de Kea Campers de Perth, elles se sont conclues quelques semaines plus tard, avec le directeur Norman Roe basé Une confortable tente sur pilotis à Cape-Leveque. au siège de Sydney. Après le transfert des fonds, nous nous sommes donné rendez-vous 4 mois plus tard pour la livraison. Nous venions de signer un long bail d’amour avec l’Australie et le Land Cruiser. Comeback dans l’Outback De retour en Australie quelques mois plus tard, nous prenons livraison chez le loueur de notre véhicule refait comme neuf. Les autocollants de « Kea Campers » ont été remplacés par d’autres plus discrets. Le Toyota nous est livré sans ses plaques d’immatriculation et nous devons le passer au contrôle technique dès aujourd’hui. Après avoir installé un antidémarrage obligatoire et changé l’autoradio par un lecteur CD, un numéro d’immatriculation définitif nous est attribué. Nous l’assurons à la même compagnie que celle de M. Tobar, un ami français qui a accepté de nous domicilier chez lui et nous nous acquittons de la taxe semestrielle à coller sur le pare-brise. Après ces formalités indispensables, nous filons direction
L’accès aux plages est autorisé à condition de ne laisser aucun détritus. Darwin, mais cette fois-ci en passant par le centre de l’Australie. La première fois nous étions venus au printemps et aujourd’hui c’est l’automne, mais les températures sont identiques. Nous empruntons la Stuart Highway, 6 000 km d’une route désertique qui traverse le pays du nord au sud. Ici, il y a une stationservice tous les 500 km environ et parfois des panneaux publicitaires un peu particuliers  : dans une cage métallique est exposée une voiture crashée, c’est la prévention routière locale ! Nous faisons étape au camping de Kalgoorlie, une ancienne bourgade minière, où règne un climat style western américain. Le matin, nous flânons dans l’artère principale de cette ville puis prenons la direction de Laverton via Leonora. La route cède la place à la piste et ce durant 1 587 km jusqu’à Alice Springs. La piste par endroits est totalement inondée, notre véhicule est devenu Photos fun avec des rangers équipés d’un camion Isuzu 4x4. rouge, le rouge sang de cette terre aborigène si spécifique. Nous bivouaquons à la tombée de la nuit sur le bord de la piste. Nous sommes réveillés en pleine nuit, par des cris et le klaxon d’un véhicule plein d’Aborigènes éméchés. A Tjukayirla Roadhouse (une base technique) sur la Great Central Road, nous faisons le plein des deux réservoirs, 170 litres qui nous donnent une autonomie d’environ 1 200 km. Nous faisons halte à Warburton et au matin nous repartons et rencontrons un camion de police 4x4 avec une cellule arrière destinée plus particulièrement aux Aborigènes alcoolisés. Nous faisons une photo avec deux d’entre eux, juste pour le fun. Il est vrai que dès qu’ils ont bu, les Aborigènes deviennent un vrai problème et pourtant ils sont chez eux. Les colons ont pris toutes leurs terres et bien que depuis quelques années le gouvernement australien se soit excusé, le mal a été fait. Camp de jeunes sur une plage, les Toyota sont rois. La montagne sacrée Nous approchons par la piste d’un lieu nommé Uluru ou Ayers Rock, la montagne sacrée aborigène devenue l’emblème de l’Australie. C’est un endroit magique où, en fin de journée, les couleurs et les ombres changent à chaque minute. Le lendemain nous rattrapons la fameuse Stuart Highway qui coupe le pays en deux. Cap au nord, direction Alice Springs, une charmante petite ville. Le centre de ce pays et aussi le royaume du 4x4. Tout ici est prévu pour préparer, entretenir, acheter, équiper son véhicule tout terrain. En plein centre un hôtel Ibis nous accueille pour la nuit et permet de nous refaire une petite santé, avant de repartir vers Katherine 700 km plus loin et en faisant un arrêt à Tennant Creek, célèbre par ses mines d’or et son antique télégraphe. A Katherine, nous quittons la Stuart Highway et tentons de rejoindre la région du Kakadu, célèbre dans l’histoire aborigène par ses peintures rupestres qui caractérisent l’esprit de la terre sacrée de leurs ancêtres. Nous campons à Cooinda, mais le temps presse car nous devons reprendre l’avion à Darwin dans deux jours et surtout trouver un garage pour stocker notre Toy. A Darwin, capitale des Bushmen, nous trouvons une vieille dame qui accepte de faire le gardiennage de notre véhicule pour cinq mois dans un abri clos. Tarif 300 euros, c’est le prix d’un mois à Roissy… Après avoir débranché les deux batteries, nous chargeons nos bagages dans son break et puis elle nous dépose à l’aéroport. La tête pleine de fabuleux souvenirs, nous nous promettons de revenir dans quelques mois, la suite donc dans le prochain numéro de TLCmag. Franck est un passionné de l’Australie, pour tout renseignement vous pouvez le joindre à cette adresse  : franck.audebert@sfr.fr Uluru  : au coucher du soleil, la montagne sacrée des Aborigènes change de couleur toutes les 5 mn. Ayer’s Rock est devenu le symbole de l’Australie. 73 TLC Mag 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 1TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 2-3TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 4-5TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 6-7TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 8-9TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 10-11TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 12-13TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 14-15TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 16-17TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 18-19TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 20-21TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 22-23TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 24-25TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 26-27TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 28-29TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 30-31TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 32-33TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 34-35TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 36-37TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 38-39TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 40-41TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 42-43TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 44-45TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 46-47TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 48-49TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 50-51TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 52-53TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 54-55TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 56-57TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 58-59TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 60-61TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 62-63TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 64-65TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 66-67TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 68-69TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 70-71TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 72-73TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 74-75TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 76-77TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 78-79TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 80-81TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 82-83TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 84-85TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 86-87TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 88-89TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 90-91TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 92-93TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 94-95TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 96-97TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 98-99TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 100