TLC Mag n°39 fév/mar 2012
TLC Mag n°39 fév/mar 2012
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°39 de fév/mar 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 100 Mo

  • Dans ce numéro : série 9... KZJ 90 et astuces maison.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Les chemins de l’Histoire 48 TLC Mag 39 Aragon TROISIÈME PARTIE - La sentinelle sacrée De Villalangua à Villalangua Cette nouvelle étape aragonaise est en fait une vaste boucle qui vous conduira sur deux sites incontournables de la région  : le château de Loarre, qui est sans conteste l’un des principaux fleurons du patrimoine aragonais et les Mallos de la Hoya. Un aller et retour donc, à partir du refuge Os de Chuan qui marquait notre dernier parcours en Aragon. L’abbaye fortifiée (sur le road-book) A 27 km au nord de Huesca, dans la commune d’Ayerbe, se trouve l’un des châteaux les plus impressionnants du nord de l’Espagne et du haut Aragon. Il s’agit du château abbaye de Loarre, un complexe fortifié imposant planté au sommet d’un piton rocheux telle une vigie, à 1 075 m d’altitude. Déclaré patrimoine culturel et monument national en 1906, le château de Loarre est un très beau spécimen d’architecture militaire et civile espagnole du Moyen Age et l’une des forteresses romanes les mieux conservées d’Europe. Entouré d’une muraille extérieure de 10 000 m², il fut construit en 1020 sur les restes d’une ancienne fortification romaine « Calagurris Fiburalia », à l’instigation de Sancho III El Mayor, roi de Navarre. Vers 1046, son successeur Ramiro 1 er, fondateur du royaume d’Aragon, le réaménagea. Il y plaça sa garnison sous le commandement de Fortuño Aznárez, puis en 1055-1060 sous le commandement de Lope Garcés. Cette forteresse militaire connut une grande renommée religieuse après la construction entre 1072 et 1080, par Sancho Ramirez, du monastère de San Pedro, à l’intérieur de l’enceinte. Le 18 octobre 1071, en son palais du Latran à Rome, le pape Alexandre II promulgua la bulle accordant sa protection au nouvel établissement monastique confié à des chanoines suivant les prescriptions de la règle de saint Augustin. A la mort de Sancho Ramirez, son fils Pedroconstruit Montearagon devenant le nouveau siège de la congrégation, ce qui effaça le caractère monastique de Loarre alors même que sa fonction défensive disparaissait peu à peu avec la progression de la Reconquista. La fonction du château de Loarre fut surtout défensive face à la citadelle maure de Bolea. A l’origine, il devait servir de fer de lance dans la guerre de reconquête contre les musulmans. Puis, il devint un point d’appui (hommes, armes et ravitaillement) pour le repeuplement de la contrée, avec des colons chrétiens. Son dernier seigneur connu fut Jimero de Ratusella qui, dans les années 1170-1190, tenait également Bolea. Un village se développa sur le flanc du château et c’est pour le protéger qu’une enceinte flanquée de neuf tours fut construite entre 1287 et la fin du XIII e siècle. Loarre joua un rôle pour la dernière fois dans l’histoire de l’Aragon, en servant de point d’appui aux seigneurs qui se révoltèrent contre le roi Ferdinand 1er d’Antequera, puis fut incorporé directement aux biens de la Couronne. Au XVIIIe, le château fut placé sous l’administration d’une Cofradia de Santa María del Castillo qui créa une hostellerie-hôpital. Placé en surplombsur sa colline, la sentinelle sacrée de Loarre domine toute la plaine de l’Ebre et ménage une magnifique vue panoramique sur la Hoya de Huesca. Le château de Loarre a servi plusieurs fois de lieu de tournages cinématographiques, notamment pour le film « Kingdom of Heaven » de Ridley Scott. Un parking jouxte le château. Comptez une bonne heure de visite. Les Mallos de la Hoya (sur le road-book) Les Mallos de la Hoya sont des formations géologiques très particulières que l’on trouve dans les communes de Riglos, Agüero et Murillo de Gállego, à la frontière entre les premières collines des Pyrénées et la dépression de l’Ebre. Situées sur le piémont pyrénéen, ces splendides citadelles de pierre rouge sont formées de conglomérats du miocène. Ces conglomérats sont des sédiments de galets de grosse taille cimentés par du gravier
et du sable qui émergèrent des cônes de déjection qui se déversaient jusqu’à l’ancienne dépression centrale de l’Ebre. Ces alluvions ont été élevés par plissements des couches inférieures et érodés a posteriori, donnant la forme de ces murs coniques très impressionnants. On trouve d’autres exemples de moindre importance dans les environs d’Agüero et en d’autres endroits des Pyrénées. Les plus impressionnants, les Mallos de Riglos, présentent une hauteur de près de 300 mètres (et de près de 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer). Du fait de leurs flancs quasiment verticaux, les Mallos de Riglos sont une destination très prisée de nombreux grimpeurs et amoureux de la nature qui inspirèrent des noms comme El Puro (le cigare), El Pisón, Castilla, Volaos, Cuchillo (couteau), Frenchín, Visera et Fire. Cependant, la composition de la formation (poudingue friable) les rend dangereux. La majeure partie des grimpeurs espagnols a escaladé ces pitons, y compris les mythiques Alberto Rabadá et Ernesto Navarro qui ouvrirent beaucoup de voies sur ces Mallos de Riglos. Ayerbe (sur le road-book) La ville d’Ayerbe est l’entrée du « Royaume de Los Mallos ». Lieu célèbre pour ses foires, ses marchés et ses produits de pâtisserie. Il y a dans son centre-ville des monuments historiques importants  : le palais des Marquis d’Ayerbe, la Torre del Reloj, la tour romane de San Pedroet le Centre d’interpretation de Ramón y Cajal (prix Nobel de médecine). Murillo de Gállego (hors road-book) Le village de Murillo de Gállego est situé sur une colline, face au sud, sur la rive droite de la rivière Gállego, en face des Mallos de Riglos. Murillo a un riche patrimoine culturel  : l’église d’el Salvador et la Virgen de Liena. C’est aussi une terre de vin avec la Bodega L’Espagne et la loi - En Espagne vous ne devez pas rouler à plus de trois véhicules. Sinon vous rentrez dans le cadre d’une balade organisée et dans ce cas il vous faut des autorisations. Si vous n’avez pas ces autorisations et si vous vous faites arrêter, sachez que cela peut vous coûter de 775 à 900 euros d’amende par véhicule à partir du moment où l’agent verbalisateur considère que vous êtes en groupe. Il en va de même pour les regroupements stationnaires (pique-nique ou bivouac) qui sont interdits au delà de trois véhicules. - Sur la piste ne dépassez jamais les 30 ou 40 kilomètres heures (vitesse variable suivant le secteur). - Si vous devez camper, évitez les bivouacs ou favorisez les campings. Si vous tenez absolument à bivouaquer, allez demander l’autorisation aux gens du coin ou à des officiels. En général, on vous autorisera le bivouac si vous installez votre campement à la tombée du jour et si vous partez au petit matin. Il est bien évident que le feu est interdit. - En Espagne la CB est soumise à certaines restrictions. On peut éventuellement vous contrôler et vous infliger une amende si vous n’avez pas une carte de circulation de CB. On peut même, suivant l’humeur de l’agent verbalisateur, vous confisquer votre appareil. Donc, pour éviter cela, faites une demande écrite au CGR (service radio amateur) BP 61, 94371 Sucy-en-Brie. - N’oubliez pas votre triangle de signalisation et autant de gilets de secours qu’il y a de passagers dans la voiture. - Ne vous engagez pas sur une piste si elle est interdite, que ce soit par un panneau, un câble ou une barrière même si ladite piste est inscrite sur le road-book. En cas de problème, TLCmag ne pourra être tenu responsable de la transgression des directives citées plus haut. (cave) Reino de Los Mallos mais surtout c’est un lieu d’aventure où l’on pratique tout un tas de sports d’eau vive  : rafting, hydrospeed, kayak… Riglos (sur le road-book) Le village de Riglos est situé juste sous les falaises verticales des Mallos. Ce lieu ne laisse personne indifférent par sa beauté naturelle et culturelle, paradis des alpinistes et des amateurs d’ornithologie. C’est un lieu d’observation de vautours, aigles et quebrantahuesos. 49 TLC Mag 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 1TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 2-3TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 4-5TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 6-7TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 8-9TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 10-11TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 12-13TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 14-15TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 16-17TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 18-19TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 20-21TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 22-23TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 24-25TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 26-27TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 28-29TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 30-31TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 32-33TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 34-35TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 36-37TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 38-39TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 40-41TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 42-43TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 44-45TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 46-47TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 48-49TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 50-51TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 52-53TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 54-55TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 56-57TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 58-59TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 60-61TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 62-63TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 64-65TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 66-67TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 68-69TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 70-71TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 72-73TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 74-75TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 76-77TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 78-79TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 80-81TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 82-83TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 84-85TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 86-87TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 88-89TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 90-91TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 92-93TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 94-95TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 96-97TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 98-99TLC Mag numéro 39 fév/mar 2012 Page 100