Tilt n°91 juin 1991
Tilt n°91 juin 1991
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°91 de juin 1991

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Mondiales

  • Format : (204 x 273) mm

  • Nombre de pages : 138

  • Taille du fichier PDF : 143 Mo

  • Dans ce numéro : l'European Computer Trade Show en avant-premières.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
Joysticks en stock Pour l'amateur de shoot-them-up et autres beat-them-all, le joystick est un élément essentiel. De nouveaux modèles arrivent sans cesse. Nous faisons le point sur les plus récents. Le Sting Ray. Filiale de Spectravideo (autrefois connue pour ses Quickshot et à présent pour ses Quickjoy), la société britannique Logic3 conçoit, fabrique et commercialise des joysticks d'un design plutôt étonnant. Tout d'abord, le Sting Ray ressemble au Navigator de Konix, non seulement par la forme mais aussi par la couleur  : bleue. Doté de microswitchs, il s'avère de très bonne qualité, même après plusieurs minutes de jeu. Sa forme symétrique le rend utilisable aussi bien par les droitiers 44 Le Fast Winner Turbo II. que par les gauchers. Il existe pour CPC, ST, Amiga, Nintendo, Sega (prix  : C). Un autre modèle, le Manta Ray, devrait faire son apparition au moment où vous lirez ces lignes. Egalement de couleur bleue, il a la forme d'une grosse pomme de terre munie de trois boutons rouges et d'un levier noir. Si les boutons répondent parfaitement bien, l'impressionnante grosseur de l'animal (il s'agit d'une manta, ne l'oublions pas !) fatiguent les muscles de la main après cinq minutes de jeu. A déconseiller donc pour les shoot-them-up interminables, ainsi qu'aux gauchers (prix  : B). Le Manta Ray. Le Fast Winner Turbo II est un joystick costaud pour Nintendo ou Sega. Il est muni d'un au tofire et s'avère assez pratique à l'usage. Les boutons de feu sont accessibles par le pouce et l'index et il convient aussi bien aux droitiers qu'aux gauchers. Un petit reproche cependant  : la finition du bouton d'index laisse à désirer et peut irriter après de longues heures de jeu. Mais le prix compense ce petit défaut (prix  : B). Dynamics, célèbre pour ses Competition Pro, propose le modèle Megadrive. Ce joypad remplace avantageusement celui d'origine. Des boutons turbo et slow permettent de jouer sur la vitesse de tir (prix  : C). Enfin, signalons, pour le bonheur des utilisateurs de joysticks de tout poil, que ces manettes sont importées en France par la société Guillemot International. David Téné VOURAeli En français dans le texte Ensemble, l'environnement graphique de Geoworks est enfin disponible en français. Nous vous avons déjà présenté dans ces colonnes ses fenêtres multiples, ses menus détachables et ses polices vectorielles à l'affichage ultrarapide. La plus grosse lacune, l'absence des minuscules accentuées, est maintenant comblée et ce programme va enfin pouvoir servir à quelque chose. Cependant, malgré ses qualités, Apple  : du II au Mac Sorte de tradition depuis désormais bientôt sept ans, Apple France organise la fameuse Apple Expo. Réservée à l'univers de la marque à la pomme, ce salon est l'un des plus importants du genre en Europe. Mais visiblement, cela ne suffit plus. Pour la première fois, Apple Expo se décentralise. En effet, Marseille a accueilli du 11 au 13 avril 1991 la première Apple Expo Marseille. Le Hall 3 du parc Chanot a ainsi rassemblé une quarantaine d'exposants sur environ 6 000 m2. Toutefois, les foules ne semblent pas s'être déplacées. Serait-ce dû au manque de publicité pour cette exposition ? L'avenir le dira mais en tout cas Apple en tirera sûrement les conclusions. La première d'entre elles concerne les Apple II. La firme pro- Ensemble n'est en aucun cas utilisable dans un environnement professionnel. Ses lacunes restent en effet éliminatoires  : pas de fonction recherche-remplacement dans le traitement de texte, pas de grille dans le programme de dessin vectoriel... De nombreuses applications sont attendues sous cet environnement. Il ne nous reste qu'à espérer ! Jean-Loup Jovanovic pose aux possesseurs de cette machine d'évoluer vers l'univers Macintosh, grâce à une reprise de 5 000 F sur leur Apple II ou Apple III. Il est ainsi possible de se procurer un Mac LC avec écran couleur pour un peu moins de 120 00 F TTC. Alléchant, non ? Attention cependant, cette offre n'est valable que jusqu'au 28 juin 1991. Soulignons, enfin, la venue de la carte Apple II e pour Mac LC. Architecturée autour d'un 65CO2 à 1 ou 2 MHz avec 256 ko de RAM, cette dernière supporte les mode 40 ou 80 colonnes ainsi que les divers modes graphiques des Apple II. Elle intègre, en outre, des connecteurs pour utiliser des lecteurs de type 5 pouces un quart, Unidisk et une manette de jeu type Apple II (prix  : F). Mathieu Brisou
C'est avec du vieux... Peu de personnes se souviennent du PBB de Micro-Archi. Sorti en 1986, cet ordinateur de poche est l'ancêtre des Portfolio, Poquet et autres. A l'époque, il constituait une véritable prouesse technique avec 256 ko de RAM, un processeur de type 8088, un système d'exploitation multitâche orienté objet, et un écran tactile ; tout cela dans un boîtier à peine plus grand qu'un portefeuille. Rapidement tombé en désuétude, ce projet refait aujourd'hui surface. Un nouveau fabricant français d'ordinateurs, IICC, propose en effet une machine directement inspirée du vénérable PBB  : l'Index. Au programme Becker Tools de Data Becker est un utilitaire de gestion de fichiers DOS et disque dur qui remplace celle qui est fournie avec Windows 3. 11 apporte, en effet, un certain nombre de fonctions inspirées de PC Tools et autres Norton Utilities. L'installation est très simple  : le programme BINST recopie les fichiers dans le répertoire sélectionné et modifie automatiquement la configuration de Windows. Il installe aussi les icônes de Becker Tools et de Firework dans le bureau. Après avoir double-cliqué sur l'icône BKtools, apparaît l'écran donc, un ordinateur de poche disposant d'un écran LCD tactile, d'une résolution de 320 par 160, architecturé autour d'un processeur C Mos 16 bits et 256 ko de RAM extensible à 32 Mo par adjonction de cartes mémoire. Côté applications, il intègre une calculatrice, une horloge, une alarme, un éditeur de texte, un agenda et une gestion de fichiers. Il a, en outre, accès à un port type Centronics et à une interface RS 232C. Le tout est proposé aux alentours de 6 000 F. Cela reste évidemment coûteux mais soulignons la venue de cette nouvelle machine vieille de cinq ans ! Mathieu Brisou Au secours de Windows Plébiscité lors de sa sortie, Windows 3 n'est toujours pas aussi convivial que son équivalent sur Macintosh. D'où la venue de boîtes à outils destinées à renforcer cet intégrateur graphique. de travail du programme  : des rangées d'icônes à gauche, des menus en haut et deux listes de fichiers. Les 45 icônes, pas une de moins, permettent d'accéder aux principales fonctions de cet utilitaire. Il est naturellement possible d'effacer, de changer le nom, de copier des fichiers, de formater ou d'effacer des disquettes ou encore d'afficher l'arbre des répertoires. Mais certaines options sont plus originales  : l'édition des fichiers aux formats ANSI (Windows), ASCII (DOS) ou hexadécimal permet de travailler avec tous les types de fichiers. La compression-décompression permet d'archiver des fichiers ou des disquettes. Mieux, Becker Tools peut sélectionner les fichiers en fonction d'un ou plusieurs masques dans un ou plusieurs répertoires. Ainsi copier, effacer ou renommer d'un coup tous les.DOC du disque, les.TXT du répertoire « Textes », le répertoire « Exemples » et les fichiers « Machin.zzz » et « Bidule.tru » s'avère très simple. Les extensions des fichiers fréquemment utilisés peuvent être sauvegardées. Très utile pour faire des sauvegardes fréquentes de.DOC et.TXT, la possibilité de définir un masque « fichiers texte » portant sur un répertoire ou tout le disque dur. En double-cliquant sur le nom d'un programme, une « boîte de commande » apparaît. Elle offre un accès rapide à toutes les fonctions concernant les fichiers. Il est aussi possible d'effacer les disquettes très rapide- Présentation claire, fonctions nombreuses et d'accès aisé, compatibilité MIDI et coût limité, tels sont les points forts d'Harmoni. Il démontre en outre que MAO et Amiga peuvent se rencontrer. 14 14 14 111t, 2 I 2jIrem « CM IZEGEM. urriu.:1111733/1 La musique assistée par ordinateur n'est pas l'apanage des Atari ST, étendus ou non. Harmoni de The Disc Company fonctionne sur tout Amiga disposant d'au moins 512 ko de RAM bien qu'1 Mo soit conseillé. Ce séquenceur 24 pistes nécessite toutefois, pour être pleinement fonctionnel, une interface MIDI dont l'Amiga est dépourvu en standard. Bien évidemment, toutes les fonctions de base sont présentes avec, en prime, des capacités d'édition très convenables. Les commandes couper, copier et coller se voient secondées par la possibilité de fusionner deux fichiers, d'inverser une séquence, etc. De plus, certaines fonctions intéressantes comme les pistes ment. A noter, de plus, la carte d'occupation d'un disque que l'on peut éditer, l'option Purge pour effacer tous les octets vides d'un support ainsi que la présence d'une petite fonction antivirus. Mais, cette option ne remplacera pas un véritable anti-virus. Ce programme permet d'appeler directement les principaux utilitaires de Windows 3 et d'intégrer vos propres programmes dans un menu. H permet enfin d'avoir des informations très fines sur les disques, les fichiers ou la configuration de votre PC. Un petit utilitaire d'économie d'écran, Fireworks, accompagne ce programme. En conclusion, Becker Tools 2.0 pour Windows 3 est un petit bijou indispensable pour tous ceux qui utilisent Windows 3 et trouvent lassant de devoir retourner sous DOS à chaque fois qu'ils veulent manipuler rapidement et efficacement les fichiers. Jean-Loup Jovanovic L'Amie connaît la musique rate Sl ide Mies* Leelth Laer ler tep Made 4ne Sm SPeci 1D solo et synchro, l'affichage du tempo paramétrable et la possibilité d'assurer une synchronisation selon le protocole SMPTE, sont proposées. En outre, on notera l'existence de plusieurs formats de fichiers et la possibilité d'installer le logiciel sur disque dur. Harmoni n'est pas le top en matière de logiciels musicaux mais répondra certainement aux besoins du plus grand nombre. Il s'avère en effet simple d'utilisation et dépourvu de défauts rédhibitoires. Son prix est, somme toute, accessible et bien loin des sommets atteints par certains programmes fonctionnant sur Atari ST (disquette The Disc Company pour Amiga (prix  : F). Mathieu Brisou 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Tilt numéro 91 juin 1991 Page 1Tilt numéro 91 juin 1991 Page 2-3Tilt numéro 91 juin 1991 Page 4-5Tilt numéro 91 juin 1991 Page 6-7Tilt numéro 91 juin 1991 Page 8-9Tilt numéro 91 juin 1991 Page 10-11Tilt numéro 91 juin 1991 Page 12-13Tilt numéro 91 juin 1991 Page 14-15Tilt numéro 91 juin 1991 Page 16-17Tilt numéro 91 juin 1991 Page 18-19Tilt numéro 91 juin 1991 Page 20-21Tilt numéro 91 juin 1991 Page 22-23Tilt numéro 91 juin 1991 Page 24-25Tilt numéro 91 juin 1991 Page 26-27Tilt numéro 91 juin 1991 Page 28-29Tilt numéro 91 juin 1991 Page 30-31Tilt numéro 91 juin 1991 Page 32-33Tilt numéro 91 juin 1991 Page 34-35Tilt numéro 91 juin 1991 Page 36-37Tilt numéro 91 juin 1991 Page 38-39Tilt numéro 91 juin 1991 Page 40-41Tilt numéro 91 juin 1991 Page 42-43Tilt numéro 91 juin 1991 Page 44-45Tilt numéro 91 juin 1991 Page 46-47Tilt numéro 91 juin 1991 Page 48-49Tilt numéro 91 juin 1991 Page 50-51Tilt numéro 91 juin 1991 Page 52-53Tilt numéro 91 juin 1991 Page 54-55Tilt numéro 91 juin 1991 Page 56-57Tilt numéro 91 juin 1991 Page 58-59Tilt numéro 91 juin 1991 Page 60-61Tilt numéro 91 juin 1991 Page 62-63Tilt numéro 91 juin 1991 Page 64-65Tilt numéro 91 juin 1991 Page 66-67Tilt numéro 91 juin 1991 Page 68-69Tilt numéro 91 juin 1991 Page 70-71Tilt numéro 91 juin 1991 Page 72-73Tilt numéro 91 juin 1991 Page 74-75Tilt numéro 91 juin 1991 Page 76-77Tilt numéro 91 juin 1991 Page 78-79Tilt numéro 91 juin 1991 Page 80-81Tilt numéro 91 juin 1991 Page 82-83Tilt numéro 91 juin 1991 Page 84-85Tilt numéro 91 juin 1991 Page 86-87Tilt numéro 91 juin 1991 Page 88-89Tilt numéro 91 juin 1991 Page 90-91Tilt numéro 91 juin 1991 Page 92-93Tilt numéro 91 juin 1991 Page 94-95Tilt numéro 91 juin 1991 Page 96-97Tilt numéro 91 juin 1991 Page 98-99Tilt numéro 91 juin 1991 Page 100-101Tilt numéro 91 juin 1991 Page 102-103Tilt numéro 91 juin 1991 Page 104-105Tilt numéro 91 juin 1991 Page 106-107Tilt numéro 91 juin 1991 Page 108-109Tilt numéro 91 juin 1991 Page 110-111Tilt numéro 91 juin 1991 Page 112-113Tilt numéro 91 juin 1991 Page 114-115Tilt numéro 91 juin 1991 Page 116-117Tilt numéro 91 juin 1991 Page 118-119Tilt numéro 91 juin 1991 Page 120-121Tilt numéro 91 juin 1991 Page 122-123Tilt numéro 91 juin 1991 Page 124-125Tilt numéro 91 juin 1991 Page 126-127Tilt numéro 91 juin 1991 Page 128-129Tilt numéro 91 juin 1991 Page 130-131Tilt numéro 91 juin 1991 Page 132-133Tilt numéro 91 juin 1991 Page 134-135Tilt numéro 91 juin 1991 Page 136-137Tilt numéro 91 juin 1991 Page 138