TGV Magazine n°156 jui/aoû 2013
TGV Magazine n°156 jui/aoû 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°156 de jui/aoû 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 36,6 Mo

  • Dans ce numéro : Nathalue Baye... la belle histoire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 112 - 113  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
112 113
FRANCK TRILLIEZ La nouvelle policière du mois J'entends du bruit dans le couloir. Certainement l'équipe de nettoyage qui arrive déjà. J'en ai plus qu'il m'en faut, je file discrètement. Mon travail m'attend. La traque va pouvoir commencer. C'est le moment qui m'excite le plus. Je vous connais beaucoup mieux à présent, Barbie et Ken. Vous êtes bien un couple hétérosexuel. Toi, la blonde et lui, le brun. Face à mon scalpel, vous n'avez d'autre choix que de tout m'avouer. Ce que je découvre à présent est beaucoup moins réjouissant. Ken, il fume beaucoup. Il a commencé il y a trois ans, sa consommation de nicotine a été progressive. Il doit être aujourd'hui à un paquet par jour. Tiens, tiens, ça, c'est intéressant, et plutôt rare. Pendant six ou sept mois, il a consommé du cannabis mélangé à de l'Ariane, un médicament utilisé pour la maladie de Parkinson. C'est un cocktail qu'on concocte exclusivement sur l'île de la Réunion. Que faisait-il là-bas ? Travail ? Plaisir ? Je note l'information dans un coin de ma tête. Chère Barbie, ton petit ami est un vilain toxicomane. Outre le cocktail réunionnais, il sniffe régulièrement de la cocaïne depuis deux ans, et il picole pas mal. Est-ce pour cette raison qu'il s'est installé au fond de la salle de cinéma ? Pour se faire un petit rail aux toilettes durant la séance ? Tu n'as pas de bonnes fréquentations, on dirait. Es-tu au courant qu'il se drogue, au moins ? Est-ce que tu l'accompagnes dans ses délires ? Tu vas me parler, à présent, crois-moi. Il est grand temps que je me penche sur ton cas. Je prends doncton long cheveu blond et le découpe en petits morceaux d'un centimètre. J'ai déjà étudié son bulbe, tout à l'heure. L'analyse ADN m'a permis d'en déduire que tu étais une fille. Une belle petite Barbie. Chaque centimètre est un voyage dans le temps. Sais-tu, ma grande, qu'il n'y a pas meilleur marqueur que le cheveu pour piéger tout ce qui se passe en toi ? Et plus il est long, plus je peux remonter en arrière. Creuserton passé, détecter tes habitudes. Derrière mon masque, mains gantées, je passe chaque segment à la moulinette : décontamination, broyage, extraction. Et je laisse faire les grosses machines. D'ordinaire, on me sollicite pour faire parler les cheveux des cadavres, des prisonniers, ou alors, pour des histoires d'assurances : l'assuré certifie par exemple qu'il n'a pas bu une goutte d'alcool depuis six mois, l'assureurveutsavoirs'il dit la vérité. Il suffit alors de quelques cheveux pour trancher. Cette nuit encore, j'utilise le matériel du laboratoire pour mon usage personnel. Barbie et Ken m'intriguent. Les segments les plus anciens de Barbie me révèlent que c'est une véritable décharge, là dedans. Plomb, arsenic, mercure... j'en passe. Dans quel endroit vis-tu, ma pauvre ? Tu ne dois pas habiter loin, puisque tu viens au cinéma de la ville. Je réfléchis... Il y a un énorme complexe chimique, à une dizaine de kilomètres d'ici. Pour être chargée de cette façon, tu dois vraiment vivre à proximité. Ou alors, tu y travailles. Je poursuis ma quête. Ah, présence de substances anesthésiques, à neuf centimètres de la racine. On est en décembre, tu as donc probablement TGV magazine 112
'A , , •.'•, Frlr -Ili : 4.. r,.1 "a..ti.. • " "SAIS-TU, MA GRANDE, QU'IL N'Y A PAS MEILLEUR MARQUEUR QUE LE CHEVEU POUR PIÉGER TOUT CE QUI SE PASSE EN TOI ? ET PLUS IL EST LONG, PLUS JE PEUX REMONTER EN ARRIÈRE..." subi une opération chirurgicale en mars dernier. Dans l'hôpital de la ville, sans doute. J'essaie de deviner l'emplacement de ta cicatrice, et la raison de l'intervention. Ça, malheureusement, le cheveu ne me le dit pas. Toi aussi tu bois, depuis un an et demi. Mais ça reste modéré. Sûrement pendant tes sorties le week-end. Tu es encore jeune, et insouciante. Voilà qui devient très, très intéressant, ma Barbie. Cet été, je dirai en juillet ou août, je remarque, pour la toute première fois, la présence de stupéfiants dans ton cheveu. Un dosage très faible de cocaïne, mais suffisant pour être métabolisé et sauvegardé sur le disque dur planté audessus de ton crâne. Et comme par hasard, voilà que ton Ken rentre de son île — absence totale d'Artane dans son cheveu depuis cette période — et attaque à nouveau la poudre blanche. J'ai compris. Je recroise toutes mes données pour m'assurer de mes déductions. C'est bien ça : vous avez dû vous rencontrer à son retour. Août, je dirais. Période de vacances, de relâchement, moment où tout est permis. C'est lui qui t'a fait essayer la coke. Le début d'une belle aventure. Je fais encore quelques recherches, mais ne trouve plus rien de très parlant. Des fois, je détecte des traces de GHB, de stimulants sexuels, de dopants. Je peux connaître les habitudes médicamenteuses des gens, aussi, et la fenêtre de prise du traitement. Reconnaître les Alzheimer, les cardiaques, les dépressifs. Une véritable Bible, je vous le dis. Je ne vous ai jamais vus, Barbie et Ken, mais j'en connais bien plus sur vous que la plupart de vos proches. A la maison, je relirai mes notes et taperai ce que j'ai appris de vos cheveux à l'ordinateur. Je mettrai le tout dans une enveloppe, j'y inscrirai la date et la rangerai avec la centaine d'autres, au fond de mon armoire. Peut-être qu'un jour, je vous croiserai dans le hall du cinéma, qui sait ? Je pense que je vous reconnaîtrai. Avec des cheveux pareils, ce ne sera pas compliqué. Je m'arrangerai pour récupérer votre adresse et vous enverrai la lettre. Je l'ai déjà fait, pour d'autres. C'était très amusant. Au fait, je me prénomme Marie. Je me rase le crâne à blanc tous les jours et jette les cheveux dans les toilettes. Ça vous étonne ? "111.. TGV magazine 113 Le journal Le Monde, avec SNCF, vous présente une deuxième saison des Petits PolarsduMonde(en bosquedepuis le 13juin etjusqû auSseptembre). Une nouvelle série de 13 nouvelles inédites associant, cette année, des grands noms du polar contemporain comme FranckThilliez, DidierDaeninda, Caryl Férey, Jean Vautrin, Brigitte Aubert et des illustrateurs de talent (Loustal, Baru, Dominique Corbasson, Miles Hyman...).Vousy retrouverez, avec plaisir, quelques-uns des lauréats du PRIX SNCF DU POLAR qui, depuis 2000, récompense les auteurs les plus prometteurs. Retrouvez l'adaptation radiophonique des Petits Polars du Monde, avec SNCF, chaque samedi, du 29 juin au 28 septembre 2013 sur France Culture. A réécouter et podcaster sur franceculture.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 1TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 2-3TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 4-5TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 6-7TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 8-9TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 10-11TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 12-13TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 14-15TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 16-17TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 18-19TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 20-21TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 22-23TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 24-25TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 26-27TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 28-29TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 30-31TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 32-33TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 34-35TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 36-37TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 38-39TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 40-41TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 42-43TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 44-45TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 46-47TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 48-49TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 50-51TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 52-53TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 54-55TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 56-57TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 58-59TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 60-61TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 62-63TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 64-65TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 66-67TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 68-69TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 70-71TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 72-73TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 74-75TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 76-77TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 78-79TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 80-81TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 82-83TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 84-85TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 86-87TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 88-89TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 90-91TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 92-93TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 94-95TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 96-97TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 98-99TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 100-101TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 102-103TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 104-105TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 106-107TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 108-109TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 110-111TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 112-113TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 114-115TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 116-117TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 118-119TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 120-121TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 122-123TGV Magazine numéro 156 jui/aoû 2013 Page 124