TGV Magazine n°144 mai 2012
TGV Magazine n°144 mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°144 de mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 37,8 Mo

  • Dans ce numéro : Marion Cotillard, une icône française.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
- DOSSIER FAMILLES, JE vous HAI... ME TGVrnagiiZine 42
Des tribus recomposées, des hommes qui adoptent seuls, des mères qui ont l'âge d'être grands-mères..., les contours de la famille ont changé. Pour le meilleur, sous réserve d'éviter les dérives de la médecine reproductive. Il est divorcé deux fois, est papa de cinq enfants nés de trois mères différentes et vit aujourd'hui en concubinage, hors mariage comme un foyer sur quatre. Cette drôle de tribu est celle de Yan nick Noah, l'une des personnalités préférées des Français. Tout un symbole ! Si nosaïeuxrevenaientd'outre-tombe, ils n'en reviendraient pas. Familles recomposées, monoparentales, homoparentales, adoptantes, multigénérationnelles, sans enfants ou avec jusqu'à cinq parents différents... En quarante ans, la famille traditionnelle nucléaire, basée sur le modèle papa-maman-enfant(s), a volé en éclats. Plus souples, plus libres, plus démocratiques, ces familles modernes apparaissent comme la nouvelle norme. Un changement rapide, amorcé il y a un demi-siècle. « La deuxième partie du xx• siècle, et en particulier les années 1970, ont vu monter l'individualisme en même temps qu'est arrivée l'émancipation des femmes, que sont apparus les premiers progrès de la médecine procréative et que la durée de vie s'est allongée, explique Gérard Neyrand, sociologue à l'université de Toulouse. Ce/a a bouleversé la société dans son ensemble. Et, par ricochet, la famille. » Deux an nées ont été particulièrement charnières : 1972 d'abord, date à laquelle la « puissance paternelle » a disparu au bénéfice de « l'autorité parentale conjointe », poursuit le sociologue. Et puis 1975. « Cette année, conclut-il, a été celle de la TGV magazine légalisation de l'avortement et celle de la légalisation du divorce par consentement mutuel. A partir de là, plus rien n'a été comme avant. » JOYEUX FOUTOIR Finie donc la famille traditionnelle, où le mariage était une institution et le pater familias l'unique référent. Bonjour aux nouvelles tribus, protéiformes et où chaque membre est l'égal de l'autre. Et vive la liberté ! « L'adage selon lequel "on choisit ses amis et pas sa famille" n'est plus vrai, observe le psychiatre et psychanalyste Serge Hefez. Aujourd'hui, onchoisitsafamille,sonconjointetmême, dans le cas des familles monoparentales et recomposées, le parent et les frères et sœurs avec lesquels on veut grandir. » Ce qui fait la famille aujourd'hui ? L'amour qui existe entre chaque membre. Et pour cela, pas besoin de liens biologiques. « La famille n'est plus fondée sur le mariage, mais sur/es relations affectives. C'est ce qui la rend plus belle, mais aussi plus précaire », avance Gérard Neyrand. Car avec l'allongement de la durée de vie, rester ensemble relève de la gageure. Aujourd'hui, un couple sur trois divorce. Le nombre de femmes élevant seules leur enfant est, lui, passé de 79 000, en 1979, à 2 350 000 en 2003. Chez les adoptants, la part de célibataires est de 30%. Et les couples choisissant de faire « toit à part » pour se préserver des désagréments du quotidien sont désormais 4 millions. 43 LA FAMILLE DANS TOUS SES ËTATS Aujourd'hui, 75% des enfants vivent avec : leurs deux parents ; 16% dans une famille monoparentale ; 9% dans une famille rec:ompoMII ; 0,25% dans une famille homoparentale ; 4 enfants de divorc:és sur 5 sont garda par leur mère et 1 sur 10 elt en garde alternée, généralement une semaine c:hez l'un et une semaine c:hez l'autre. Bref, on s'aime, on se dispute, on se quitte et on se recase... tout c ; a dans un joyeux foutoir, chacun bricolant à sa manière son propre modèle. L'important étant de se recréer un cocon protecteur et rassurant. Car aussi paradoxal que cela puisse paraître dans notre société individualiste, la famille demeure une « va leur centra le » pour 90% des Français (sondage Ipsos-Fondation de la famille, octobre 2011). « Ce n'est pas parce qu'on est individualisé qu'on a envie d'être seul, analyse Gérard Neyrand. Dans la conjoncture actuelle, la famille offre un contexte sécurisant qui permet à chacun de s'épanouir dans une famille sereine. » Et l'enfant dans tout c ; a ? Il va plutôt bien, merci pour lui. Aimé, désiré, porté aux nues par ses parents, il n'est même >



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 1TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 2-3TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 4-5TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 6-7TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 8-9TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 10-11TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 12-13TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 14-15TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 16-17TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 18-19TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 20-21TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 22-23TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 24-25TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 26-27TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 28-29TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 30-31TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 32-33TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 34-35TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 36-37TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 38-39TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 40-41TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 42-43TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 44-45TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 46-47TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 48-49TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 50-51TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 52-53TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 54-55TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 56-57TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 58-59TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 60-61TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 62-63TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 64-65TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 66-67TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 68-69TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 70-71TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 72-73TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 74-75TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 76-77TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 78-79TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 80-81TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 82-83TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 84-85TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 86-87TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 88-89TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 90-91TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 92-93TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 94-95TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 96-97TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 98-99TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 100-101TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 102-103TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 104-105TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 106-107TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 108-109TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 110-111TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 112-113TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 114-115TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 116-117TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 118-119TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 120-121TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 122-123TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 124