TGV Magazine n°144 mai 2012
TGV Magazine n°144 mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°144 de mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 37,8 Mo

  • Dans ce numéro : Marion Cotillard, une icône française.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
TGV magazine TENDANCE DURABLE LE LONG DES GOLFS GREEN Sous ses dehors très nature, un golf n'a rien d'écolo. Gourmand en eau et pesticides, il est souvent montré du doigt. Pourtant, certains greens font leur révolution verte. Petit tour des terrains qui ont viré leur « cu-tee ». C'est bien connu, il ne faut pas se fier aux apparences. Tout ce qui est vert n'est pas forcément écolo, à commencer par un parcours de golf déroulant pelouses, bosquets et buissons. En France, les golfs (superficie moyenne, 40 hectares) engloutissent, en moyenne, la consommation annuelle en eau d'une ville de sept mille habitants 1 Soit, au total, 3 17 6 m 3 d'eau par hectare et par an. Ajoutons à cela les fertilisants chimiques nécessaires à l'entretien du gazon -1,5 kg pour un hectare par année. Face à ces chiffres peu reluisants, la Fédération française de golf (FFG) s'est engagée à redorer l'image « nature » de la discipline. Une charte nationale « golf et environnement » a été rédigée en 2006 et mise à jour en 201 0 conjointement avec le ministère de l'Ëcologie. Elle vise à préserver les ressources en eau et la biodiversité. Parmi les principaux objectifs : réduire de 30%, en trois ans, le volume d'eau potable nécessaire à l'arrosage. Les moyens : planter des gazons plus résistants et réclamant moins d'eau et réutiliser des eaux us ou recyclées pour l'arrosage. Autre enjeu : réduire l'utilisation des produits phytopharmaceutiques pour l'entretien des terrains. Depuis 2006, la prise de conscience se généralise, et les golfs adoptent progressivement des attitudes écoresponsables. « Nous sommes là pour faire appliquer les règles établies par la charte et informer les pratiquants sur ces règles de protection de la nature », explique Thomas Charrier chargé de mission en équipement et environnement à la Fédération. 32 100% COLO En France, suries cinq cent cinquante établissements, certains se font remarquer pour leurs initiatives durables. À Dinard, en Ille-et-Vilaine, le propriétaire du golf, monsieur Paris, a supprimé les produits chimiques et n'utilise plus que les eaux recyclées issues de la station d'épuration de Saint-Brieuc. Celui de Téoula, à Toulouse, a diminué de 45% sa consommation d'azote, tandis que 80% de sa surface ne reçoit aucun he ! bicide. C'est le premier à avoir reçu le label « Golf écodurable » créé par ! Ëcocert en 2011. À Bemay, dans l'Eure, le premier parcours
En cas de plongeon dans les étangs, les balles se dissolvent dans l'eau en 48 heures et leur substance nourrit les poissons ! 100% écolo a été inauguré en mars 2012 : neuf trous dans un site classé Na tura 2000. Et ce sont des petits chevaux pottiok, originaires du Pays basque, qui se chargent de tondre l'herbe 1 BALLES BIODGRADABLES Hors de nos frontières, les préoc<:upations environnementales durables commencent à gagner une partie des vingt-cinq mille terrains de la planète. Terrance Mohamed, directeur du golf du Mazagan Beach Resort, au Maroc, détaille : « Notre green a été planté d'une herbe appelée platinum paspalum. Elfe coOte plus cher à l'achat, mais a besoin de deux fois moins d'eau qu'un tapis normal. De plus, elle se protège toute seule des maladies, ce qui nous permet d'utiliser des engrais 100% organiques. » Et d'ajouter : « Nous avons imaginé un parcours qui épouse les contours des dunes, donc nous n'avons pas eu besoin de modifier Je paysage. » Aux Ëtats-Unis, le premier parcours totalement écolo appartient à... Justin Timberlake. La pop star est connue pour son amour de ce sport et ses engagements en faveur de l'environnement Sur son green, les voiturettes roulent aux panneaux solaires et les eaux de pluie sont récupérées pour l'arrosage. Même les balles sont biodégradables ! En cas de plongeon dans les étangs, elles se dissolvent dans l'eau en 48 heures et leur substance nourrit les poissons 1 Fini de culpabiliser pour ces milliers de balles perdues qui échouent souvent dans l'eau. Cela vaudrait bien une chanson, Justin, histoire de populariser les golfs vraiment verts. PAR SANDRINE MERCIER SciencesPo. Executive masters Formations diplômantes pour cadres et dirigeants >Trajectoires Dirigeants > Ressources humaines > Communication > Finance d'entreprise et marchés de capitaux > Management des médias et du numérique > Gestion publique > Gestion et politiques de handicap > Sociologie d'entreprise et stratégie de changement > Gestion et politiques de santé > Politiques gérontologiques et gestion des EHPAD > Sociologie de l'association et action dirigeante > Applied Labour Economies for Development 1nscription : dfc@sciences-po.fr 014549 63 09



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 1TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 2-3TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 4-5TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 6-7TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 8-9TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 10-11TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 12-13TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 14-15TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 16-17TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 18-19TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 20-21TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 22-23TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 24-25TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 26-27TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 28-29TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 30-31TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 32-33TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 34-35TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 36-37TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 38-39TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 40-41TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 42-43TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 44-45TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 46-47TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 48-49TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 50-51TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 52-53TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 54-55TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 56-57TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 58-59TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 60-61TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 62-63TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 64-65TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 66-67TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 68-69TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 70-71TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 72-73TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 74-75TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 76-77TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 78-79TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 80-81TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 82-83TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 84-85TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 86-87TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 88-89TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 90-91TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 92-93TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 94-95TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 96-97TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 98-99TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 100-101TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 102-103TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 104-105TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 106-107TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 108-109TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 110-111TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 112-113TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 114-115TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 116-117TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 118-119TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 120-121TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 122-123TGV Magazine numéro 144 mai 2012 Page 124