Stop Arnaques n°110 avr/mai 2016
Stop Arnaques n°110 avr/mai 2016
  • Prix facial : 2,99 €

  • Parution : n°110 de avr/mai 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : la vérité sur combien vous allez toucher à la retraite et ce qui va changer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Conseil Conso Entretenir son auto à moindre frais ! En toute saison, entretenir sa voiture est indispensable. En effet, les salissures non nettoyées attaquent la peinture et forment des micro-rayures sur votre véhicule qui doit être protégé pour préserver éclat et brillance. 5 étapes clés pour une carrosserie impeccable Au préalable, pour laver votre voiture, passez-la d’abord au jet haute pression. Mais nul besoin d’en acheter un ! Ils sont disponibles à la location pour quelques euros dans les laveries automatiques à la sortie des supermarchés. 40 STOP ARNAQUES - AVRIL - MAI 2016 1. Laver les jantes Pour un nettoyage complet, astiquez d’abord les endroits spécifiques qui se salissent rapidement, notamment les jantes. En effet, la poussière des freins, le film routier et la salaison des routes en hiver les abîment. Il faut donc les entretenir régulièrement. Le mieux est de les nettoyer tous les 3.000 km environ, mais cela peut être fait avant selon l’état du véhicule et le type de routes empruntées. Utilisez un nettoyant de jantes, que vous trouvez dans le commerce pour une dizaine d’euros. Pas besoin de s’user à frotter ! Le nettoyant agit seul : après application, il suffit de laisser le produit reposer pendant un certain temps puis de rincer. Veillez seulement à ne pas trop mouiller les freins et à faire ce nettoyage à l’ombre. La brosse à dents est également un bon ustensile pour laver les parties plus difficiles d’accès : intérieur de la jante, disques et plaquettes de frein, écrous... autant d’endroits qui se salissent rapidement. N’hésitez pas à repasser du produit plusieurs fois dans les passages de roues pour éliminer la saleté récalcitrante. 2. Nettoyer la carrosserie Le shampoinage est une étape essentielle dans le nettoyage du véhicule. En fonction de l’état de votre voiture, il doit être fait toutes les 2 semaines environ. Les shampoings pour carrosserie s’achètent environ 15 €. Utilisez 2 seaux : un 1er seau avec de l’eau tiède mélangée au shampoing, le 2nd avec de l’eau froide uniquement. Trempez régulièrement l’éponge dans le 2 ème seau pour y laisser les salissures, ce qui permet au shampoing de rester propre. Prenez garde à utiliser un produit qui préserve les cires et un gant adapté (en peau de mouton ou en microfibres de préférence) afin de ne pas faire de micro-rayures sur la carrosserie. Lavez votre voiture en commençant par le toit pour finir par le bas de caisse. En effet, la partie inférieure est souvent
RAYURES ET TACHES DE CARROSSERIE Contre les rayures et les taches, les remèdes sont simples. Pour le goudron sur les jantes, un simple morceau de coton imbibé de white spirit fait l’affaire. De même, l’eau bouillante suffit pour effacer les traces de sève ou de résine, tout comme les insectes, notamment sur le bouclier du véhicule. Pour les rayures superficielles, appliquez une crème « anti-rayures » à l’aide d’un chiffon doux. Enfin, pour les éraflures et les éclats de peinture, procurez-vous un stylo-retouche, (disponible chez votre garagiste ou votre concessionnaire) et appliquez le produit sur l’éraflure. Cela masque une « plaie ouverte » susceptible de se corroder avec le temps. la plus encrassée, notamment les rétroviseurs, le bouclier, le pare-chocs ou les entourages de vitre. Commencer par le haut permet de ne pas déplacer la salissure. Prenez soin de faire un côté à la fois. Si vous utilisez une éponge, n’utilisez pas la face grattoir, même pour les vitres et les phares, surtout s’ils sont en polycarbonate. Le séchage est également important : la peau de chamois naturelle ayant tendance à laisser ses huiles sur la carrosserie, séchez plutôt avec un microfibre de séchage, une peau de chamois synthétique ou une simple raclette en silicone. Les 2 premiers permettent d’effacer au mieux les traces de calcaire sur la carrosserie. 3. Embellir la peinture Si on veut garder sa voiture en bon état pendant longtemps, l’entretien de la peinture est fondamental. Il peut aussi être important à la revente, pour conserver la valeur du véhicule et même corriger certains défauts. Pour cela, utilisez un rénovateur de carrosserie, qui coûte une vingtaine d’euros et permet de retirer les micro-rayures, les traces d’oxydation ou d’eau. Cette opération doit être faite une fois par an seulement. 4. Lustrer la carrosserie Cette étape ne sert pas uniquement à nourrir la peinture et lui donner de l’éclat. La peinture et le vernis contiennent des huiles qui sont dissoutes par les shampoings inadaptés et éliminées mécaniquement par l’érosion due aux agressions extérieures. Le lustrage consiste donc à remplacer les huiles perdues afin de nourrir en profondeur la surface et la préparer pour la pose de la protection. Pour cette étape, optez ASTUCES POUR NETTOYER LA PEINTURE Malgré un entretien régulier, vous n’arrivez pas à ôter goudron, résine, retombées industrielles, brouillard de peinture… ? Ces contaminants adhèrent à la peinture et ne s’enlèvent pas avec un simple shampoing. Vous pouvez d’ailleurs les sentir en passant votre main sur la carrosserie après le lavage : elle est couverte de rugosités. Pour les supprimer, utilisez une barre d’argile (clay). Frottezla doucement sur la carrosserie tout en la lubrifiant avec un « quick detailer » (15 à 20 €). Attention cependant, enlever les contaminants ôte également les cires présentes sur votre carrosserie. pour une cire de brillance, à appliquer avec une microfibre. Son prix est d’environ 40 €. Le lustrage doit se faire sur la carrosserie froide, de préférence le matin. Vous pouvez aussi utiliser une polisseuse à grande vitesse avec le produit. Elle élimine complètement les rayures de surface et les imperfections. Prenez garde en revanche à bien manier la machine. Une mauvaise maîtrise peut endommager la peinture définitivement, faisant apparaître des volutes et des rayons. 5. Soigner les finitions L’entretien de la carrosserie se termine par un nettoyage des plastiques et des flancs de pneu. En effet, les parties en plastique de la carrosserie ont tendance à s’abîmer et se ternir rapidement, tout comme les flancs de pneu. Cela est dû au soleil ou aux agressions extérieures. Une bombe adaptée, à pulvériser sur les pneus et les garnitures de plastique, coûte 10 € au supermarché ou dans un centre auto. Enfin, les joints de caoutchouc, véritables nids à poussière, se nettoient avec un rénovateur caoutchouc (10 € environ), dont vous pouvez vous servir pour les pneus. François Perrin STOP ARNAQUES - AVRIL - MAI 2016 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :