Stop Arnaques n°110 avr/mai 2016
Stop Arnaques n°110 avr/mai 2016
  • Prix facial : 2,99 €

  • Parution : n°110 de avr/mai 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : la vérité sur combien vous allez toucher à la retraite et ce qui va changer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
SANTÉ Domaine thérapeutique Médicaments Substance active (DCI) Raisons Dermatologie - Allergologie Phénergan°Prométhazine injectable Thromboses, nécroses cutanées et gangrènes Diabétologie - Nutrition Trajenta°, et associée avec la metformine Linagliptine dans Jentadueto° Saxagliptine Onglyza°, et associée avec la metformine Sitagliptine dans Komboglyze° Januvia°, Xelevia°, et associée avec la Vildagliptine metformine dans Janumet°, Velmetia° Galvus°, et associée avec la metformine dans Eucreas° Douleur Rhumatologie (Antalgie) Douleur Rhumatologie (Ostéoporose) Douleur Rhumatologie (Divers) Stop arnaques 2016 Xenical° ou autre Orlistat Celebrex° Arcoxia° Dynastat° Voltarène° Cartrex° Célécoxib Étoricoxib Parécoxib Diclofénac Acéclofénac Réactions d’hypersensibilité graves (dont des anaphylaxies et des atteintes cutanées graves telles que des syndromes de Stevens-Johnson), infections, notamment urinaires et des voies respiratoires hautes, pancréatites, obstructions intestinales Troubles digestifs très fréquents, atteintes hépatiques, hyperoxaluries, et fractures osseuses chez les adolescents Risques accrus d’accidents cardio-vasculaires (dont thromboses et infarctus du myocarde) Infarctus du myocarde, insuffisances cardiaques Ketum° gel ou autre Kétoprofène en gel Risques accrus de photosensibilisations (eczémas, éruptions bulleuses) Feldène° ou autre Piroxicam Risques accrus de troubles digestifs et cutanés (dont des syndromes de Lyell) Prolia° Dénosumab Effets indésirables disproportionnés : douleurs dorsales et musculo-squelettiques, infections graves Effets indésirables disproportionnés : troubles neuropsychiques, troubles cardio-vasculaires, dont Protelos° Ranélate de strontium des thromboses veineuses et des embolies pulmonaires, infarctus du myocarde, décès d’origine cardio-vasculaire, hypersensibilités, dont des syndromes de Lyell et syndromes d’hypersensibilité multi-organique Art 50° ou autre Diacéréine Troubles digestifs (hémorragies digestives et mélanoses coliques), œdèmes de Quincke et hépatites Voltaflex° ou autre Glucosamine Réactions allergiques (angiœdèmes, néphropathies interstitielles aiguës) et hépatites Lumirelax° Méthocarbamol Troubles digestifs et atteintes cutanées Coltramyl° ou autre Thiocolchicoside Diarrhées, gastralgies, photodermatoses, convulsions Krystexxa° Pégloticase Réactions graves lors de la perfusion malgré une prémédication, réactions anaphylactiques, infections cutanées graves et peut-être des troubles cardiaques graves Hexaquine°, Okimus°, Quinine vitamine C Grand° Quinine Risques de réactions anaphylactiques, de troubles hématologiques et de troubles du rythme cardiaque Colchimax° Colchicine + poudre d’opium + tiémonium Préférez Colchicine Opocalcium° (colchicine seule) Percutalgine° Cortisal° Gastro-entérologie Motilium° ou autre et Droleptan°Dexaméthasone + salicylamide + salicylate d’hydroxyéthyle Resolor° Prucalopride Préférez le paracétamol oral en maîtrisant sa posologie, ou l’ibuprofène topique Prednisolone + salicylate de dipropylène glycol Réactions d’hypersensibilité des salicylés Dompéridone et dropéridol Troubles du rythme ventriculaire et morts subites Quand des mesures diététiques ne suffisent pas, les laxatifs de lest et les laxatifs osmotiques, ou très ponctuellement d’autres laxatifs (lubrifiants, stimulants, ou par voie rectale), gérés avec patience et minutie, sont des choix moins risqués Gynécologie - endocrinologie Livial° Tibolone Troubles cardio-vasculaires, cancers du sein ou de l’ovaire Infectiologie Izilox° ou autre Moxifloxacine Ketek° Télithromycine Préférez Rovamycine°, dont la substance active est la spiramycine Neurologie (Maladie d’Alzheimer) Aricept° ou autre Reminyl° ou autre Exelon°ou autre Donépézil Galantamine Rivastigmine Syndromes de Lyell, hépatites fulminantes, et surcroît de troubles cardiaques. Préférez Ciflox° ou autre ou Oflocet° ou autre Vomissements parfois graves, troubles neuropsychiques, troubles cardiaques, dont bradycardies, malaises et syncopes, troubles de la conduction cardiaque Ebixa° ou autre Mémantine Troubles neuropsychiques tels qu’hallucinations, confusions, sensations vertigineuses, céphalées, conduisant parfois à des comportements violents Neurologie (Sclérose en plaques) Tysabri° Natalizumab Leucoencéphalopathies multifocales progressives, touchant environ 2 patients pour 1.000, réactions d’hypersensibilité parfois graves et atteintes hépatiques Aubagio° Tériflunomide Atteintes hépatiques, leucopénies, infections et neuropathies périphériques Neurologie (Divers) Sibelium° Nocertone° Flunarizine Oxétorone Troubles extrapyramidaux, troubles cardiaques et prises de poids Tasmar° Tolcapone Atteintes hépatiques parfois mortelles Pneumologie-ORL Décongestionnants Éphédrine, naphazoline, Troubles cardio-vasculaires graves, voire mortels (dont poussées hypertensives, accidents oxymétazoline, vasculaires cérébraux, troubles du rythme) disproportionnés pour des médicaments destinés à vaso-constricteurs par voie orale pseudoéphédrine, soulager des troubles bénins et d’évolution rapidement favorable tels que le rhume et nasale Psychiatrie Dépendances (antidépresseurs) Psychiatrie Dépendances (autres) LISTE DES MÉDICAMENTS CONCERNÉS tuaminoheptane Xolair° Omalizumab Infections, réactions d’hypersensibilité et troubles cardiaques Traitement de la toux Pholcodine Sensibilisation aux curares. Préférez les médicaments contenant du dextrométhorphane Thiovalone° Tixocortol associé Réactions allergiques à type d’œdèmes cutanéomuqueux de la face, glossites, voire œdèmes avec la chlorhexidine de Quincke Valdoxan°Agomélatine Hépatites, pancréatites, suicides et agressions, atteintes cutanées graves (dont syndromes de Stevens-Johnson) Cymbalta° Duloxétine Troubles cardiaques, dont hypertensions artérielles, tachycardies, troubles du rythme cardiaque Ixel° ou autre Effexor° LP ou autre Milnacipran Venlafaxine Troubles cardiaques, dont hypertensions artérielles, tachycardies, troubles du rythme cardiaque Stablon°Tianeptine Hépatites, atteintes cutanées graves parfois mortelles, dont éruptions bulleuses, et toxicomanies Priligy° Dapoxétine Effets indésirables disproportionnés, avec accès d’agressivité, syndromes sérotoninergiques, syncopes Stresam° Étifoxine Préférez une benzodiazépine pour une durée la plus courte possible Troubles neuropsychiques (dont agressivités, dépressions, idées suicidaires), réactions allergiques parfois graves (dont angiœdèmes, syndromes de Stevens-Johnson), dépendances, et malformations cardiaques congénitales en cas d’exposition inutero Psychiatrie – Dépendances (sevrage tabagique) Zyban°Bupropione Champix° Varénicline Dépressions, suicides, éruptions cutanées graves (dont syndromes de Stevens-Johnson) et troubles cardiaques (dont angors et infarctus du myocarde, fibrillations auriculaires) 24
25 IMPÔTS : OBTENIR UNE DEMANDE DE REMISE GRACIEUSE Vous rencontrez des difficultés financières et ne pouvez pas payer vos impôts ? Pas de panique : adressez une demande de remise gracieuse aux services concernés. PAR LUCIE CORBEL Ces dernières années ont vu augmenter, de près de 20%, le nombre de demandes de remises gracieuses pour l’ensemble des impôts auquel les contribuables sont soumis. Face à des difficultés de trésorerie, ne restez pas sans rien faire et entamez des démarches auprès des services fiscaux afin de demander à bénéficier d’une remise gracieuse ou d’une modération gracieuse de vos impôts. Remise ou modération gracieuse : quelle est la différence ? Cette demande formulée par vos soins se fait pour obtenir soit un étalement du paiement de l’impôt, soit l’annulation intégrale de celui-ci. En fonction de votre situation financière, 2 solutions s’offrent à vous : - la remise gracieuse qui est une demande visant à obtenir l’abandon de la totalité des impositions. Dans ce cas, seuls les impôts directs tels que les impôts sur le revenu ou les impôts locaux sont concernés, l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune) ou les droits de succession ne peuvent pas donner lieu à remise ; IMPÔTS - la modération visant à demander une annulation partielle du paiement de l’impôt. Cela peut aussi concerner l’ISF ou les droits d’enregistrement (droits de succession). Qui peut en faire la demande ? Comme tout contribuable, si vous rencontrez des difficultés financières graves comme le chômage ou la perte de votre conjoint par exemple, vous pouvez en faire la demande. Cela à condition de percevoir des revenus sous forme de salaires, indemnités, pensions ou rentes viagères. Sachez que la demande peut également être faite par des tiers tels que des avocats agissant au nom du contribuable, d’un tiers qui a reçu un mandat du contribuable lui permettant d’agir en son nom, les héritiers du contribuable décédé ou les membres d’une indivision pour le compte de l’indivision… Aucune forme particulière n’est demandée pour effectuer cette demande. Vous pouvez soit faire une demande par courrier à l’aide d’une lettre simple, soit faire une demande par oral dans le centre des impôts dont vous dépendez. Dans ce cas, vous devrez signer une fiche de visite rédigée par le service des impôts. Cette demande doit être individuelle, signée par vous, contenir les informations permettant de vous identifier et l’imposition concernée. Elle ne peut être déposée qu’après la mise en recouvrement de l’impôt. Stop arnaques 2016



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :