Stop Arnaques n°110 avr/mai 2016
Stop Arnaques n°110 avr/mai 2016
  • Prix facial : 2,99 €

  • Parution : n°110 de avr/mai 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : la vérité sur combien vous allez toucher à la retraite et ce qui va changer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
ENQUÊTE 2/Je suis retraité(e) Enfin, vous avez atteint l’âge de la retraite ou vous jouissez déjà de cette période depuis quelques années. Peut-être ne touchezvous pas tout ce qui vous est dû ? Les points à vérifier. Conservez tous vos justificatifs Cela paraît évident mais c’est parfois plus facile à dire qu’à faire. Tout au long de votre vie professionnelle, nous vous recommandons de conserver vos justificatifs et de créer votre espace personnel sur le site www.lassuranceretraite.fr (voir encadré). Bulletins de paie, contrats de travail, allocations chômage, indemnités maladie... il est important de conserver tous vos justificatifs, qu’ils soient sous forme papier ou numérique. Lors de la mise à jour de votre relevé de carrière, votre conseiller retraite peut en avoir besoin et vous fournit alors la liste des pièces complémentaires correspondant à votre situation. Retraite anticipée, mauvaise idée ? En 2011, selon l’OCDE, l’âge réel de départ à la retraite était de 59,1 ans Dans certains cas, il est possible d’obtenir une retraite à taux plein à 65 ans quel que soit le nombre de trimestres. Il s’agit : - des personnes nées avant le 01/07/1951 ; - des titulaires de l’allocation des travailleurs de l’amiante ; - des personnes, nées du 01/07/1951 au 31/12/1955, qui ont eu ou élevé au moins 3 enfants, ont réduit ou cessé leur activité pour élever un de leurs enfants et ont validé un nombre minimal de trimestres avant 16 STOP ARNAQUES - AVRIL DÉCEMBRE - MA1 MAI 2015 2016 - JANVIER 2016 pour les hommes et de 59,5 ans pour les femmes. Pour les salariés du privé, l’âge réel de départ en retraite était de 61 ans et 11 mois en 2011. On est donc loin des 62, voire 67 ans jusqu’auxquels la plupart des Français devront travailler pour toucher une retraite à taux plein, voire une retraite de base. C’est parce qu’outre le rachat de trimestres, certains salariés peuvent bénéficier d’une retraite anticipée : les carrières longues, les travailleurs handicapés et les carrières pénibles. Reste que ces dérogations ne sont pas toujours aussi avantageuses qu’il y paraît. Selon les cas, ces assurés peuvent partir à la retraite dès 55, 60 ou 62 ans. Mais attention, ces retraités touchent une retraite réduite au prorata du nombre de trimestres qui leur manque pour atteindre la durée considérée comme normale pour bénéficier de leur retraite entière. En faisant le calcul, on se rend compte qu’il vaut parfois mieux attendre quelques trimestres de plus et toucher davantage à long terme ! Le piège du cumulemploi-retraite L’erreur la plus fréquente des jeunes retraités concerne le cumulemploiretraite. Un dispositif prisé : 500.000 Français y recourent chaque année. Le cumulemploi-retraite permet à une personne retraitée de percevoir sa pension, tout en exerçant une activité professionnelle et donc en touchant aussi une rémunération mais sans générer de nouveaux droits. Sauf que là encore, mieux vaut bien calculer son coup. En effet, avec le cumulemploi-retraite, vous allez payer davantage d’impôt ! Pour que ce dispositif soit intéressant, il faut travailler au moins plus de 1 an. L’option de la surcote (travailler audelà du taux plein pour majorer sa pension tout en générant de nouveaux droits) peut donc s’avérer plus avantageuse. Réclamez votre réversion ! Le principe de la réversion est simple : en cas de décès d’une personne, une partie de sa pension de retraite peut continuer à être perçue par son conjoint. Sauf que dans les faits, c’est à vous de faire la demande du versement de la pension de réversion. Sinon, vous ne recevez rien. Si la Caisse nationale d’assurance vieillesse vous informe que vous ne pouvez pas y prétendre (il faut avoir au moins 55 ans et ne pas dépasser un plafond de ressources), ne faites Obtenir une retraite à taux plein dès 65 ans cette interruption ; - des assurés qui ont interrompu leur activité professionnelle en raison de leur qualité d’aidant familial ; - des assurés qui ont validé au moins un trimestre au titre de la majoration de durée d’assurance pour enfant handicapé ; - des assurés qui ont apporté une aide effective en tant que salarié ou aidant familial pendant au moins 30 mois à leur enfant handicapé.
pas l’erreur de vous arrêter là, car vous pouvez tout de même toucher la réversion des régimes complémentaires. Là encore, c’est à vous de faire la demande auprès de l’Agirc, l’Arrco ou le RSI. Là encore, vous devez avoir plus de 55 ans au décès de votre conjoint et ce dernier doit évidemment avoir cotisé au régime des salariés ou des indépendants. Mais le jeu en vaut la chandelle, le taux est ici de 60%, sans plafond de revenus pour le bénéficiaire en ce qui concerne l’Agirc et l’Arrco. Au-delà de ces règles, il est également important de rappeler que seules les personnes mariées peuvent prétendre à une pension de réversion. Autrement dit, pacsés et concubins sont exclus du dispositif. Questions/Réponses Comment puis-je bénéficier d’une retraite à taux plein ? Pour bénéficier d’une retraite à taux plein, vous devez atteindre votre âge légal de départ à la retraite et avoir le nombre de trimestre nécessaire. Lorsque vous réunissez ces 2 conditions, votre retraite est calculée à taux plein, c’està-dire aux conditions les plus favorables. Le nombre de trimestres nécessaire pour obtenir une retraite à taux plein dépend de votre année de naissance. Il est de 172 trimestres pour les assurés nés à partir de 1973. Il varie entre 160 et 171 trimestres pour les assurés nés avant 1973. À partir d’un certain âge, la retraite est calculée à taux plein, quel que soit le nombre de vos trimestres. Cet âge varie entre 65 et 67 ans, selon votre date de naissance. Quelle est la périodicité des paiements des retraites ? Votre retraite vous est payée chaque mois, à terme échu. La CNAV verse votre retraite à votre établissement financier le 9 de chaque mois. Votre établissement financier alimente ensuite votre compte bancaire. À noter que si vous êtes retraité de la Carsat Alsace-Moselle, vos dates de paiement sont différentes. Les retraites sont-elles revalorisées ? Votre retraite du régime général est revalorisée une fois par an, sur la mensualité d’octobre. Le taux de revalorisation est revu chaque année et dépend de l’inflation. L’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), l’Allocation supplémentaire d’invalidité (ASI), l’allocation supplémentaire, les anciennes allocations du minimum vieillesse ainsi que la majoration tierce personne sont revalorisées en avril, c’est-à-dire sur la mensualité payée en mai. En tant que retraité, ai-je droit à des réductions au quotidien ? Oui, vous pouvez bénéficier de réductions auprès de certaines compagnies de transport, spectacles ou commerçants. La ristourne varie ainsi de 25 à 50% sur le prix de vos billets de train ou d’avion ! Pour en bénéficier, présentez une photocopie de votre notification de retraite. Celle-ci justifie de votre qualité de retraité et vous permet de faire valoir vos droits auprès des différents organismes. Quel que soit l’organisme, ne donnez pas l’original de votre notification. STOP ARNAQUES - AVRIL - MAI 2016 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :