Stop Arnaques n°110 avr/mai 2016
Stop Arnaques n°110 avr/mai 2016
  • Prix facial : 2,99 €

  • Parution : n°110 de avr/mai 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : la vérité sur combien vous allez toucher à la retraite et ce qui va changer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
ENQUÊTE 1/Je suis salarié(e) Vous avez travaillé toute votre vie et vous estimez avoir bien mérité votre retraite. Qu’elle arrive dans 5 ou dans 10 ans, c’est le moment d’être vigilant et de faire les bons choix. Faites un point à 55 ans Différents documents vous permettent de faire le point sur le nombre de trimestres déjà acquis pour votre retraite de base. - Le relevé de carrière. Ce document, consultable à tout moment en ligne à partir de votre espace personnel sur le site www.lassuranceretraite.fr, reprend tous les droits acquis au régime général, depuis votre 1er emploi. Votre relevé de carrière sert de base, le moment venu, pour définir votre date de départ à la retraite et calculer votre retraite. Il est indispensable de vérifier l’exactitude de ces documents. Surtout si, au cours de votre carrière professionnelle, vous avez occupé de nombreux postes. Si vous constatez une erreur ou un oubli sur une période, demandez la mise à jour de votre relevé via le service en ligne dédié. À noter : certains trimestres (service militaire, périodes accomplies à l’étranger) n’apparaissent pas sur votre relevé de carrière. Ils sont rectifiés lors de votre demande de retraite. - Le relevé de situation individuelle. Ce relevé, adressé à votre domicile tous les 5 ans, reprend tous les droits acquis dans tous vos régimes de retraite obligatoires de base et complémentaires. Racheter certaines périodes, attention Votre relevé de carrière comporte des périodes pour lesquelles vous n’avez pas ou peu cotisé ? Il existe plusieurs dispositifs permettant de compléter votre relevé de carrière. Ces dispositifs dépendent du type de période à racheter : le rachat des périodes pendant 14 STOP ARNAQUES - AVRIL - MAI 2016 lesquelles vous ne pouviez pas cotiser (activité à l’étranger...) ; le rachat d’années d’études supérieures ou d’années incomplètes ; le rachat de périodes qui n’ont pas fait l’objet de versement de cotisations par votre employeur. Méfiez-vous cependant de ce dispositif censé permettre d’obtenir plus rapidement le taux plein et donc de partir à la retraite sans décote. En effet, l’opération peut se révéler contre-productive ! Calculez si le rachat est rentable, car ce n’est pas forcément le cas. Le gain de pension doit permettre de récupérer le montant de son investissement dans un délai raisonnable. À 60 ans, dernière ligne droite C’est le moment de préparer activement votre fin de carrière et votre départ à la retraite. Après avoir fait le point sur votre âge de départ et le montant de votre future retraite, vous pouvez envisager plus sereinement vos dernières années de vie professionnelle. Continuer à travailler ? Reprendre une activité une fois retraité ? Aménager ses Traquez les erreurs dernières années ? Il existe différents dispositifs pour préparer la transition entre vie professionnelle et retraite. - Vous pouvez choisir d’aménager votre fin de carrière grâce à la retraite progressive. Ce dispositif vous permet, 2 ans avant votre âge légal, de percevoir une partie de votre retraite tout en exerçant une activité à temps partiel. - Autre possibilité : reculer votre départ à la retraite afin d’augmenter le montant de votre future retraite. En effet, si vous travaillez après l’âge légal et après avoir totalisé le nombre de trimestres nécessaire pour obtenir le taux plein, vous pouvez bénéficier d’une majoration de votre retraite : la « surcote ». Chaque trimestre civil de surcote accompli entièrement augmente votre retraite de 1,25%. - Enfin, le cumuld’une retraite avec le revenu d’une activité professionnelle est possible pour les retraités du régime général. Selon votre situation, le cumulde votre revenu d’activité et du montant de votre retraite est intégral ou plafonné. 4 à 6 mois avant la retraite Attention, la retraite n’est pas versée automatiquement ! Il faut en faire la demande, une fois que vous avez fait le point sur votre date précise de départ à la retraite. Il est important de transmettre à la Caisse nationale d’assurance retraite votre demande complétée et signée, avec tous les justificatifs demandés, 6 à 4 mois avant votre départ à la retraite. Ce formulaire peut être rempli directement en ligne ou téléchargé et imprimé à la maison si vous préférez le papier. Dès vos 35 ans, et tous les 5 ans, vous recevez un relevé de situation individuelle retraçant votre carrière, avec vos différents employeurs, et les droits acquis auprès du régime de base et des complémentaires. En cas d’erreurs, il suffit de contacter la caisse concernée, dont le numéro figure sur le relevé. Évidemment, vous pouvez vérifier vos droits avant. Pour cela, il suffit de vous créer un compte sur le site www.lassuranceretraite.fr.
À partir de 44 ans, il est possible de demander en ligne la régularisation d’anomalies. Un outil vous alerte même sur des périodes douteuses (chute de revenus, multi-employeurs). À 45 ans, tout salarié peut bénéficier gratuitement d’un entretien personnalisé avec un conseiller de la CNAV. Celui-ci vous conseille, mais il n’est pas habilité à réaliser des simulations d’optimisation ou de stratégie patrimoniale. Questions/Réponses Comment calculer mon âge de départ ? Votre âge de départ est lié à votre date de naissance (60 ans si né avant le 1er juillet 1951, 62 ans si né en 1955...). Mais il dépend aussi de votre situation ou du choix qui sera le vôtre : départ dès l’âge légal ? Départ lorsque votre retraite est calculée à taux plein ? Souhait de prolonger votre activité ? Une calculette sur le site www.lassuranceretraite.fr vous permet, rapidement et simplement, de connaître votre âge légal de départ à la retraite (l’âge minimal de départ), la durée d’assurance requise pour obtenir le taux plein ainsi que l’âge auquel vous obtiendrez une retraite à taux plein quelle que soit votre durée d’assurance. Comment estimer le montant de ma retraite ? Le montant de votre retraite dépend de votre durée d’activité, de votre âge de départ et des salaires que vous avez perçus. Tous les 5 ans à partir de vos 55 ans, vous est adressé par courrier un document qui dresse une évaluation du montant total de votre retraite dans vos différents régimes, à différents âges de départ. Dès 45 ans, vous pouvez à partir de votre espace personnel sur www.lassuranceretraite.fr estimer le montant de votre future retraite à différents âges de départ. Les pères et mères au foyer ont-ils droit à une retraite ? Les parents au foyer sont affiliés, sous certaines conditions, à l’assurance vieillesse des parents au foyer depuis le 01/07/1972 pour les femmes et depuis le 01/07/1979 pour les hommes. Des salaires forfaitaires sont reportés à votre relevé de carrière. Ils comptent pour votre retraite. Quelle retraite pour les salariés d’un travail dit « pénible » ? Si vous souffrez d’une incapacité permanente au titre d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail, vous pouvez demander la retraite pour pénibilité à compter de 60 ans. Cette retraite est calculée au taux plein, quelle que soit votre durée d’assurance. À noter que depuis le 1er janvier 2015, si vous êtes exposé à un ou plusieurs facteurs de risque dans le cadre de votre emploi, vous pouvez cumuler des points sur votre compte de prévention pénibilité. À compter de 2016, ces points vous permettent de suivre une formation professionnelle, de financer un passage à temps partiel sans perte de salaire ou d’anticiper votre départ à la retraite. STOP ARNAQUES - AVRIL - MAI 2016 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :