Stop Arnaques n°109 fév/mar 2016
Stop Arnaques n°109 fév/mar 2016
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°109 de fév/mar 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,4 Mo

  • Dans ce numéro : banques et crédits, qui vous donne le plus.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
CONSO 1. Adressez un courrier à la société en lui indiquant que vous n’avez signé aucun contrat et lui demandant l’annulation de la présélection et le rétablissement de la ligne chez votre ancien opérateur. 2. Faites opposition auprès de votre banque sur les prélèvements effectués par la société. Vous disposez d’un délai de 13 mois à compter de la date de débit de votre compte pour contester les opérations et demander à votre banque le remboursement des sommes prélevées. Le remboursement est immédiat. Votre banque peut toutefois vérifier auprès de l’opérateur téléphonique par l’intermédiaire de sa banque la réalité de l’absence de mandat ; - situation n°2  : vous avez signé un contrat et un mandat de prélèvement SEPA. Cela signifie que vous avez mandaté la société pour acheminer vos communications téléphoniques à la place de votre ancien opérateur et autorisé le débit de votre compte bancaire par un nouvel opérateur (ordres de prélèvements). Envoyez un courrier en recommandé avec accusé de réception à votre nouvel opérateur en lui demandant  : 1. la résiliation du contrat et de la présélection ainsi que le rétablissement de votre ligne auprès de votre ancien opérateur ; 2. la révocation du mandat de prélèvement SEPA (voir lettre type ci-dessous). Contrairement à l’opposition, cette révocation est définitive et illimitée, le mandat que vous avez signé n’est plus valide. Vous devez également notifier à votre caisse/agence bancaire que vous souhaitez Stop arnaques RÉVOCATION DE MANDAT DE PRÉLÈVEMENT SEPA Nom, Prénom Code postal, Ville Nom de l’opérateur Code postal, Ville Objet  : demande de révocation de mandat de prélèvement SEPA RUM  : (indiquez la référence unique de mandat) 2016 Fait à (indiquez la Ville), le (précisez la date) Madame, Monsieur, Par la présente, je vous informe de mon souhait de révoquer le mandat de prélèvement SEPA n°(indiquez la référence unique de mandat), daté du (précisez la date de la signature du mandat). Comme le dispose le règlement européen 260/2012 du 14 mars 2012, dit « Règlement SEPA », vous devez effectuer les démarches nécessaires afin d’interrompre les prélèvements. Vous remerciant par avance, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations respectueuses. Signature révoquer votre mandat afin d’éviter tout prélèvement abusif ; - situation n°3  : vous recevez un courrier d’une société de recouvrement de créances mandatée par l’opérateur de téléphonie. Vous êtes libre de donner suite ou non à la mise en demeure de payer qui doit impérativement préciser le fondement et le montant de la somme due. Sans titre exécutoire (décision de justice), la société de recouvrement n’a aucun pouvoir pour pratiquer une saisie (recouvrement amiable). Si vous contestez l’existence de la créance, avisez le créancier et la société de recouvrement par lettre recommandée avec accusé réception (dont vous garderez une copie). Demandez la justification de la créance réclamée afin de contester le montant de la dette. Vous pouvez apporter tout autre élément permettant d’expliciter votre choix de ne pas payer. En revanche, lorsque le créancier ou la société de recouvrement dispose d’un titre exécutoire (décision de justice), vous êtes tenu de régler votre dette. Précautions complémentaires Depuis 2014, le consommateur peut exiger de sa banque la mise en place d’une liste « blanche » et d’une liste « noire » destinées à limiter l’instauration de prélèvements non sollicités sur les comptes bancaires  : 1. liste « blanche »  : ensemble des fournisseurs actuels autorisés (eau, électricité, gaz...) ; 2. liste « noire »  : liste des fournisseurs dont les prélèvements sont systématiquement refusés. Ces 2 listes constituent des outils efficaces pour limiter le risque de fraude sur le compte bancaire. N’hésitez pas à en parler avec votre banque. Enfin, pour ne plus être importuné par ce type de démarchage, vous avez la possibilité de vous inscrire gratuitement sur liste rouge ou sur liste anti-prospection. Ne jamais donner son RIB au téléphone Ce type de fraude vise tous les opérateurs téléphoniques officiels (Orange, SFR, Free...) ainsi que les institutions (banques, administrations et services publics…). De manière générale, vous ne devez jamais communiquer vos coordonnées bancaires, ni remplir de formulaires directement après avoir cliqué sur un lien présent dans un e-mail suspect. Par courriel ou par SMS, votre opérateur ne vous contacte jamais pour vous demander un mot de passe ou un numéro de carte bancaire. Par téléphone, il ne vous contacte jamais dans le seul but d’obtenir ces informations. 34
MAISON ASTUCES POUR ÉVITER DE SE FAIRE CAMBRIOLER Avec l’augmentation des cambriolages (+18% en décembre), mieux vaut être prudent ! Voici les précautions à prendre de manière permanente. PAR ALICE BELMONT On l’oublie trop souvent mais l’heure d’hiver booste les vols chez les particuliers. En effet, à la faveur de l’obscurité, les cambrioleurs accomplissent plus facilement leurs méfaits. Ainsi, avec le passage, hier, à l’heure d’hiver, il y a environ 30% de cas en plus. Surtout, le cambriolage de sa propre habitation est traumatisant pour la plupart des personnes, plus particulièrement avec des sentiments de viol, de peur et de colère. Alors, mieux vaut prévenir que guérir. Voici 10 conseils pour éviter un cambriolage chez vous. 1. Supprimer les indices d’absence L’environnement extérieur de votre maison peut indiquer que vous êtes absent… et donc inciter des voleurs à passer à l’acte. Il faut donc veiller à supprimer tous ces indices. Demandez, par exemple, à un voisin de venir régulièrement relever le courrier pour ne pas qu’il déborde de votre boîte aux lettres. Tâchez aussi de faire entretenir la pelouse et les plantes visibles depuis la rue. Faites installer des lampes à minuterie aléatoire pour donner l’impression que votre habitation est toujours occupée. 2. Protéger ses objets de valeur Avant de quitter votre domicile, pensez à mettre en lieu sûr tous les objets précieux. Argent liquide et bijoux doivent être enfermés dans un coffre ou, mieux, déposez à la banque. Méfiez-vous aussi des cachettes trop prévisibles (comme les piles de linge). Les cambrioleurs les connaissent par habitude. Pensez également aux papiers importants et, bien sûr, mettez en lieu sûr le matériel Hi-Fi et tout autre objet de valeur facilement transportable. Enfin, n’oubliez pas de les photographier et de noter leur numéro de série. Cela vous servira en cas de cambriolage pour être remboursé auprès de votre assureur. 3. Signaler son absence Avant de partir, n’oubliez pas de prévenir votre entourage de votre absence. Pensez notamment aux voisins qui peuvent surveiller d’un œil votre maison et sont plus attentifs en cas d’activités suspectes. Leur collaboration est indispensable. Si vous partez pendant longtemps, vous pouvez aussi signaler votre déplacement à la police locale. Enfin, pourquoi ne pas proposer à un membre de votre famille ou un gardien d’occuper votre maison ? Vous êtes ainsi totalement rassuré et pouvez partir sans risque. 4. Faire preuve de discrétion Vous l’aurez compris, signaler votre absence à vos voisins et votre famille ne signifie pas prévenir tout le quartier ! Pour rester discret, certaines mesures s’imposent  : ne laissez pas de message qui précise la durée de votre absence sur le répondeur de la maison. Les cambrioleurs pourraient, en effet, agir sans danger. Ne mettez pas non plus de mot d’absence sur votre porte et tâchez de ne pas trop attirer l’attention au moment de votre départ. Enfin, ne communiquez pas vos projets de vacances sur les réseaux sociaux (comme Twitter et Facebook). 5. Veiller aux clés Pour mieux protéger votre habitation du vol, vous devez aussi veiller à observer certaines mesures de précaution avec vos clés. Fermez bien entendu toute votre maison mais ne laissez aucune clé sur les serrures. Rangez-les à un endroit hors de portée et n’indiquez jamais vos coordonnées sur les trousseaux et les porte-clés. Enfin, ne les laissez pas sous un pot de fleurs ou cachées derrière un volet  : cette astuce vieille comme le monde est bien trop connue des cambrioleurs. 6. Vérifier les portes et fenêtres Renforcer les portes et fenêtres est très important. L’idéal est alors d’opter pour des modèles blindés, notamment au rez-de-chaussée, un niveau beaucoup plus vulnérable que les étages… Bien sûr, fermez les rideaux et les volets avant de quitter votre domicile. 7. Renforcer les serrures Les cambrioleurs ne passent pas toujours par les fenêtres  : ils peuvent aussi entrer par la porte d’entrée. En toute simplicité. Un carreau à casser, un verrou à 35 Stop 2016 arnaques



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :