Stop Arnaques n°107 oct/nov 2015
Stop Arnaques n°107 oct/nov 2015
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°107 de oct/nov 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : grandes surfaces, où payer moins cher ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
BANQUE Paiement sans contact Si vous êtes en possession d’une carte bancaire « sans contact » (petit logo représentant 4 ondes noires), sans en avoir fait la demande ni même avoir été informé par votre banquier, sachez que vous pouvez obtenir de votre banque qu’elle désactive l’option, sans surcoût. Le « sans contact » permet de régler un achat en approchant sa carte du terminal du commerçant sans avoir à composer son code. Les paiements « sans contact » sont limités à environ 20 e et pas plus de 3 paiements d’affilée. En cas de détournement de vos données bancaires, votre banque doit vous rembourser sauf en cas de négligence grave. Baisse du livret A Le taux du livret A, plafonné à 22.950e, est passé de 1 à 0,75% en août dernier. En 1 an, la différence de rendement pour 10.000 e placés sur un livret à 0,75% et un livret A à 1% est de 25e, 50 e pour 20.000e. Il n’existe que peu d’alternative... Le PEL, rémunéré à 1,63% car il n’est pas exonéré de prélèvements sociaux (15,5%) et à condition de ne pas y toucher pendant 2 ans. Si vous retirez votre épargne avant les 2 premières années, le rendement est ramené à celui du compte épargne logement (CEL), soit 0,69% (prélèvements sociaux déduits). Assurances en ligne Attention, selon la CLCV (Association nationale de défense des consommateurs et usagers), des consommateurs ayant demandé un devis sur un comparateur d’assurances en ligne pour une mutuelle santé se retrouvent engagés malgré eux… sans avoir souscrit le contrat. En cause ? La « signature électronique ». Alors, soyez vigilants ! Si vous demandez un devis en ligne, coupez court à toute conversation si vous êtes démarché par téléphone. Surtout, ne communiquez pas vos coordonnées bancaires. Et si malgré tout, vous êtes confronté à une demande de paiement alors que vous n’avez jamais donné votre consentement, contestez cet accord et la validité du contrat. 8 STOP ARNAQUES - OCTOBRE - NOVEMBRE 2015 STOP ARNAQUES VOUS EN DIT PLUS Rachat de crédits  : faire face au cumulLe rachat de crédits connaît actuellement un véritable essor à la faveur de taux d’intérêt historiquement bas. C’est donc le bon moment pour obtenir des conditions de prêt plus avantageuses. Des avantages… Le rachat de crédits est une opération qui consiste à substituer un seul crédit à plusieurs crédits existants. Il est possible de racheter toutes sortes de crédits  : immobiliers, à la consommation ou renouvelables, afin de n’obtenir qu’une seule mensualité de crédit adaptée à votre budget et accompagnée d’une seule assurance de prêt. Dans le cadre de votre rachat de crédits, vous pouvez également inclure des dettes diverses  : fiscales, familiales, retard de charges de copropriété, découverts bancaires, une trésorerie supplémentaire (droits de succession, études des enfants, travaux…). Les mensualités peuvent être diminuées de plus de moitié. Le rachat de crédits permet d’apporter une solution au cumuldes crédits et aux risques d’insolvabilité qui y sont associés. Il permet d’augmenter le pouvoir d’achat sans tomber dans le surendettement. Cette solution permet donc d’agir avant qu’il ne soit trop tard pour retrouver une situation financière saine et sereine. Cela doit toutefois rester une opération exceptionnelle. Un crédit engage l’emprunteur et doit impérativement être remboursé. … et quelques inconvénients Le rachat de crédits présente, en outre, certains inconvénients qui doivent être pris en compte. La diminution d’une mensualité de crédit peut entraîner l’allongement de la durée du prêt et majorer son coût global. Ainsi, il est important de porter plus d’attention au coût de votre rachat de crédits qu’au taux proposé. Par ailleurs, certains frais sont appliqués et doivent être pris en considération. Il s’agit des indemnités de remboursement anticipé, des frais de garantie et des frais de courtage (de 0 e à 1% du montant du crédit). Ces frais doivent donc être analysés. À qui s’adresse le rachat de crédits ? Si le rachat de crédits s’adresse à tous, quelle que soit sa catégorie socioprofessionnelle, attention toutefois, le surendettement constitue précisément une des conditions de non-recevabilité d’un dossier. Une bonne raison pour agir avant qu’il ne soit trop tard. Vous pouvez vous adresser aux courtiers spécialisés en rachat de crédits et aux intermédiaires financiers. Ils travaillent avec l’ensemble des établissements financiers à l’échelle nationale. Une fois votre rachat de crédits effectué, tout ne s’arrête pas là. Il est préférable de réapprendre à gérer ses finances personnelles et de chasser les mauvaises habitudes qui ont conduit au mal-endettement.
STOP ARNAQUES VOUS EN DIT PLUS Construction  : les consommateurs mal protégés En cas de litige (malfaçons, nonconformité, retards de livraison...) lors de la réalisation de travaux (construction, extension, installation d’une chaudière, remplacement de fenêtres…), les consommateurs sont mal protégés. La CLCV (Association nationale de défense des consommateurs et usagers) demande donc  : la mise en place d’une garantie de livraison souscrite par le professionnel ; la mention obligatoire dans le contrat des pénalités dues par le professionnel au consommateur en cas de nonrespect de la date d’achèvement des travaux ; la remise au consommateur d’une fiche d’information sur les différentes garanties existantes. Diagnostic  : qui est responsable ? En juillet, la Cour de cassation, rappelant que l’articleL. 271-4 du Code de la construction et de l’habitation prévoit que plusieurs diagnostics techniques doivent être remis à l’acquéreur d’un bien, a signifié que la responsabilité du diagnostiqueur était engagée lorsque le diagnostic n’a pas été réalisé conformément aux normes édictées et aux règles de l’art, et qu’il se révèle erroné. Elle a ainsi condamné le diagnostiqueur à payer le coût des travaux de réparation des dégâts causés par les insectes. Loyers en baisse ? Les loyers ont reculé au 1er semestre 2015, selon les chiffres diffusés par Century 21. En moyenne, le loyer par mètre carré baisse de 1,7% à 11,92 € (27 € à Paris). En 10 ans, les loyers ont progressé de 6,8% en moyenne. Le loyer moyen des studios et 1 pièce a reculé de 1,2%, les 2 pièces de 0,2% et les 3 pièces de 1%. Les 4 pièces enregistrent la plus forte baisse (4,4%). Pour autant, l’étude souligne que les revenus des locataires ont diminué, -14% (à 2.275 € pour les locataires d’un 2 pièces). Où trouver un logement étudiant ? Trouver un logement est un vrai challenge pour les étudiants. L’idée  : une chambre chez l’habitant. De quoi pallier le manque d’habitats sociaux. Si de nouveaux logements sociaux étudiants voient le jour, ils ne suffisent pas à loger tout le monde. Tous les ans, bon nombre d’étudiants peinent à se loger. Le point sur une solution alternative et économique  : la location de chambres chez l’habitant. LOGEMENT De plus en plus d’étudiants, peu de logements sociaux En cette rentrée 2015, ils sont ainsi 1,6 million à chercher à Loyer moyen chez l’habitant se loger. En 2013, le gouvernement s’est fixé comme objectif de les aider, en construisant 42.445 logements sociaux étudiants en 4 ans. À l’heure actuelle, les prévisions sont en deçà des objectifs, seulement 50% des constructions devraient être livrées fin 2015 ! Les étudiants sont donc amenés à se tourner vers d’autres solutions d’hébergement. 2 millions de chambres chez l’habitant... La location d’une chambre chez l’habitant est une solution alternative. D’après une étude menée par l’Ifop, 6% des propriétaires louent une chambre de leur résidence principale. 22% des propriétaires qui ne le font pas encore l’envisagent aussi, et sont notamment prêts à accueillir des étudiants (72%) et des stagiaires (43%). Cela représente ainsi près de 2 millions de chambres prêtes à être mises en location  : un fort potentiel dans ce contexte de crise du logement étudiant. Des loyers abordables pour le portefeuille des étudiants Au niveau financier, la location chez l’habitant est une bonne alternative à la location d’un studio. En France, un studio coûte en moyenne 498 € /mois* (hors frais d’agence), alors qu’une chambre chez l’habitant proposée en location revient en moyenne à 312 € /mois. « Cela permet à l’étudiant de faire des économies conséquentes mais également d’avoir un espace plus grand à sa disposition, ainsi que le sentiment non négligeable de se sentir comme à la maison », indique Philippe de Rouville, fondateur de Roomlala, un site qui met en relation des futurs locataires avec des propriétaires proposant des solutions de logement chez l’habitant, pour des séjours de moyenne et longue durée (3 mois et plus). Non seulement l’étudiant gagne sur le prix du loyer, mais aussi sur les frais annexes tels que les frais d’agence ou encore les charges. *Indicateur FAGE du coût de la rentrée étudiante STOP ARNAQUES - OCTOBRE - NOVEMBRE 2015 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 1Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 2-3Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 4-5Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 6-7Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 8-9Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 10-11Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 12-13Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 14-15Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 16-17Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 18-19Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 20-21Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 22-23Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 24-25Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 26-27Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 28-29Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 30-31Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 32-33Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 34-35Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 36-37Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 38-39Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 40-41Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 42-43Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 44-45Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 46-47Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 48-49Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 50-51Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 52-53Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 54-55Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 56-57Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 58-59Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 60-61Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 62-63Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 64-65Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 66-67Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 68