Star Wax n°48 sep/oct/nov 2018
Star Wax n°48 sep/oct/nov 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de sep/oct/nov 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Compos-it

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 46

  • Taille du fichier PDF : 11,6 Mo

  • Dans ce numéro : les chroniques...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Page 23Interview et photo El Absurd testipa Cosh. APRÈS PLUS DE VINGT ANS DE DJING, DJ ABSURD EST RESTÉ FIDÈLE AUX SONO- RITÉS ANGLAISES, DU DUB À LA BASS MUSIC EN PASSANT PAR LE GARAGE. ACTIVISTE DE LA PREMIÈRE HEURE, IL EST CONSIDÉRÉ PAR SES PAIRS COMME LE KING DE L'UNDERGROUND FRANÇAIS. LA 8-BAR, LA NU-SHAPE, LA GRIME ET LA BASS MUSIC ONT PEU DE SECRETS POUR CE PASSIONNÉ. ÉGALEMENT BEATMAKER PROLIFIQUE À LA PRODUCTION BIGARRÉE, IL A SORTI À LA MI- AOÛT « JURRASSIC TRACKS 2005 », SON PREMIER ALBUM. EXPLICATIONS. Que fraisais-tu la décennie précédant la sortie de ton premier Ep vinyle, en 2006 ? Rien de très malin ni de très reluisant (rires). Historiquement, mon premier vinyle sous ce blaze est sorti en 1999 ou 2000, mais le maxi « Gonshat s est le premier que j'ai fait sérieusement et dont j'ai géré toutes les étapes de A à Z, de la production à la distribution. Avant ça je faisais déjà de la musique et du Djing, mais plus en dilettante. Est-ce le premier disque de grime en France ? Oui, c'est le premier vinyle de grime français. Et la compilation « Grimey Frogss, réalisée avec Kesmo, est également le premier format du genre. Il y a eu des mix-tapes et des mixes niais pas de morceaux originaux pressés sur disque. À ma connaissance, il est impossible d'être sûr à 100% que personne n'ai eu une initiative similaire. Mais si tu existes, manifeste-toi ! Es-tu encore en contact avec Ambitieux et Snatch, les Mcs qui étaient sur ce Ep ? Pas autant que je le souhaiterais, depuis quelques années en ce qui concerne Ambitieux. Les parcours de vie et la distance font que l'on n'est plus trop en contact. Je trouve ça dommage, autant humainement que musicalement. J'espère qu'on aura l'occasion de se checker bientôt. Snatch, c'est mon frangin. Ça n a pas bougé et ça ne bougera jamais. II est malheureusement incarcéré encore pour un petit moment. Mais j'espère bien qu'on recommencera à faire des morceaux ensemble dès sa sortie... Tu as fréquenté la rue, plus que la moyenne... En quoi cela t'a forgé ? Je ne sais pas dans quelle mesure on peut affirmer ça ! C'est une expression qui peut avoir de multiples sens. On utilise souvent le mot nie pour designer une espèce de consensus, entre délinquance de survie et banditisme de quartier. Alors que pour d'autres, ç'est la rue en tant qu'espace physique, là où tu vis et où tour le monde se croise, où il y a de la vie. C'est un terrain de jeu, d'exploration. Si ru passes beaucoup de temps dans la rue et que tu as un bon sens de l'observation, ru peux avoir une sorte de vision d'ensemble, limite sociologique, de ta ville. Si ru fréquentes jamais la rue ou que t'y passes peu de temps, je pense que tu vis déconnecté de la réalité la plus élémentaire. Quels sont les Djs et Mcs français ambassadeurs du style 9 La scène bass française dans son ensemble compte un grand nombre de crews, de producteurs et de Djs. Chacun a son style et sa vibes et apporte au mouvement sa singularité et son activisme  : Sa Bat'Machines, One More Tune, Von D, Niveau Zero, Argo, Graphyt & Ecraze, Entek, 2-Steppers, Dub-4, Ivory, Skwig, Dirtyphonics, Ganon, Samplifire, Moresound, Signs, Flore, Dreadilicious, Youthstar, JahTovo, Hanuman, Snowball & Dravel, Kmi Sc Croustibass, Dom & Rolex, Answerd, Youthman, (Re)sources, Otis, Taiwan, Jumbodart, Caterva, Hardbass Dealers, Unlike Sessions, Totaal Rez, Sks, Edsik, Keutch, The Upfull, Ganon, Ohmega, XtronX, Bass Jam, Perfect Hand Crew, Forever DNB, Bass Paradise, Maàt... Il y en a vraiment beaucoup et je m'excuse par avance auprès de ceux que j'ai oublié ! Pour la grime, à proprement parler, on a monté un crew qui rassemble tous les collectifs actifs d'île-de-France investits dans ce genre qui s'appelle Mxd Ting. On peut citer Gemo, Soper, Shone, Blackenpoupperz et SebTaLife dans les effectifi. Big Red (de Raggasonic, Neill) est un des rares, voire le seul, des Mes jouissants d'une telle expérience et notoriété, à avoir pleinement adopté le courant anglais et à le déchirer comme ça. La d'n'b ou le le dubstep ne semblent pas s'épanouir en France ou je me trompe... Et bien détrompe-toi. Il y a un vaste public. Il y a des évènements bimensuels de plus de mille personnes, dans plusieurs villes. La soirée d'n'b Jungle Juice a fêté ses dix ans sokl-out cette année. Les events Animalz ou Ambassad rassemblent plusieurs milliers de personnes, entre trois et six mille, je crois. Tous les gros festivals comptent au moins un invité bass music. C'est juste qu'il n'y aucune représentation médiatique. Donc si tu n es pas dedans d'une façon ou d'une autre, ni peux ne pas y ètre confronté directement.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :