Spécial France n°3 jui/aoû/sep 2011
Spécial France n°3 jui/aoû/sep 2011
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°3 de jui/aoû/sep 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 56,1 Mo

  • Dans ce numéro : 20 reportages et itinéraires.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
nnnCherbourg -Octeville, city Gare maritime de Cherbourg en 1933. La Rade de Cherbourg, dans la Manche, dispose d'un ensemble de signalisation maritime dont le plus important est le phare du fort de l'Ouest, sur la digue centrale. Ci-contre la Fontaine Mouchel, à droite, la Digue de l’Ouest, dite « de Querqueville ». 7078- - Spécial Belles Régions France de France Située à l'extrémité nord du Cotentin, protégée par la rade artificielle la plus grande au monde, entre la Hague et le Val de Saire, la cité a été au cours des siècles une place stratégique disputée entre Anglais et Français. Citée comme une des deux « clés du royaume » par Vauban, elle est devenue, par de colossaux travaux d’aménagement maritime, un port militaire de premier ordre, sous l’impulsion de Louis XVI et Napoléon Ier. Escale des prestigieux paquebots transatlantiques dans la première moitié du XXe siècle, Cherbourg a été l’objectif premier des troupes américaines lors du Débarquement de Normandie en 1944. Préfecture maritime et souspréfecture de la Manche, ses 40 000 habitants en font la première ville du département devant la préfecture Saint-Lô et la deuxième de la région après Caen. Port militaire, halieutique, plaisancier et de passagers transmanche, handicapé par son isolement géographique pour être un grand port marchand, c'est un pôle de construction navale important, une ville ouvrière dans un arrière-pays rural. Injustement réputée pour son temps pluvieux, Cherbourg est une ville dont l’ensoleillement est correct et les températures moyennes très douces. N’en déplaisent aux cinéphiles, pour « Les parapluies de Cherbourg », la célèbre comédie musicale, la pluie était artificielle ! PATRIMOINE Le Théâtre à l’italienne est l’un des derniers théâtres à l’italienne construits en France (1880). Inauguré en 1882, il a été édifié sur les plans de Charles de Lalande, à l’emplacement des halles à grain. La façade rend hommage à Molière, Boieldieu et Corneille. Elle est classée monument historique depuis 1984 avec ses deux retours latéraux et les toitures correspondantes ; sont également classés le vestibule, le grand escalier, la salle et le foyer, ainsi que les 13 décors originaux. Le plafond est l’œuvre de Georges Clairin. Avec trois galeries, il accueille jusqu'à 600 spectateurs. La fontaine Mouchel, du nom du mécène et directeur du journal Le Phare de la Manche, s'élève au centre de la place de Gaulle. Fontaine monumentale en fonte, elle a été créée par Louis Eugène Gutelle en 1895. L’Hôtel Epron de la Horie (du nom du vice-amiral et ministre de la marine Jacques Epron de la Horie, propriétaire sous le Premier Empire) ou de l’ancienne douane est situé à l’angle de la rue du Val de Saire et du quai de l’Ancien arsenal. Construit en 1781 par Jacques Martin Maurice, « entrepreneur des ouvrages du Roi » en schiste (couverture et corps de bâtiment) et briques rouges (encadrement des fenêtres), il est inscrit aux Monuments Historiques depuis le 16 février 1965. Successivement caserne des Suisses, hôpital auxiliaire des travaux de la rade, demeure des armateurs Richer, Cousin, Despréaux, Lias au XIXe siècle et hôtel des douanes durant l’Entre-deux-guerres, il abrite aujourd'hui le siège de la Caisse d’Épargne. L’ancienne gare maritime est le plus grand monument français d’Art déco. Construite par René Levavasseur à partir de 1928 et inaugurée en 1933 par le président Lebrun, elle pouvait accueillir deux paquebots simultanément. Inscrite au titre de Monument Historique en 1989 et 2000, elle a été réaménagée pour devenir en 2002 un complexe océanographique, la Cité de la Mer, au sein duquel se visite le SNLE le Redoutable, et accueillir depuis décembre 2006, un terminal croisières. Côté monuments militaires, la rade de Cherbourg est la plus grande rade artificielle du monde. Commencée en 1783, la digue centrale a été achevée en 1853 et pourvue de trois forts en 1860. Construite à 4 km de la côte, la digue du large mesure 3 640m, avec une largeur moyenne de 100 m à sa
base et 12 m à son sommet, et une hauteur de 27m. L’ensemble des trois digues fait plus de 6 kilomètres. Le fort de l’Île Pelée, élément défensif de l’est de la digue, a été conçu par Ricard et Decaux et construit entre 1777 et 1784. Il a été nommé fort Royal, fort National, fort Impérial, avant de prendre le nom de l’île sur lequel il a été construit. Il a servi de prison durant la Révolution. On trouve aussi quelques monuments religieux intéressants L’ABBAYE DU VŒU Fondée en 1145 par la reine Mathilde, petite-fille de Guillaume le Conquérant, l’Abbaye du Vœu a eu une histoire tourmentée. Tel le phénix, elle renaît plusieurs fois de ses cendres : ravagée à plusieurs reprises au cours de la Guerre de Cent Ans, restaurée par les chanoines, elle est à l’apogée de sa puissance en 1450. L’abbaye du Vœu possède l’une des plus belles salles capitulaires du département ainsi qu’un cellier et un réfectoire du XIIe siècle à découvrir. Classée Monument Historique, l’Abbaye du Vœu fait l’objet de fouilles et de restauration. LES ÉGLISES DE CHERBOURG-OCTEVILLE La ville possède un patrimoine cultuel riche et varié. La Basilique Saint- Trinité est l’un des plus anciens monuments de Cherbourg-Octeville. Détruite lors de la Guerre de Cent Ans, elle est restaurée au XIXe siècle et inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. N’hésitez pas à aller admirer ses orgues et ses sculptures. A voir également : l’église Saint-Martin et sa tour-clocher, la chapelle Saint- Barthélémy… Le Fort du Roule (Musée de la Guerre et de la Libération) se trouve sur la montagne du Roule. Emplacement depuis 1650 de l’ermitage de Notre-Dame de Protection, abandonné à la Révolution, rasé en 1870, ce point culminant de la ville (117 m) accueille en 1793 une redoute pour protéger la rade. On trouve aussi quelques monuments religieux intéressants. Anecdote Saviez-vous que le Titanic en quittant Southampton a fait escale à Cherbourg pour embarquer quelques 250 passagers avant de prendre le large vers son tragique destin ? L’Abbaye Notre-Dame du Vœu, fut plusieurs fois ravagées par des incendies. Hébergements insolites dans la Manche INDIENS ET COWBOYS LAND Edifié au cœur du bocage normand, dans le département de la Manche, le bourg de « La Lande d'Airou » offre à celles et ceux qui prennent la peine d'y faire un détour et de s'y arrêter, le calme, la douceur de vivre, la beauté apaisante de ses paysages campagnards. Liliane et Patrick Eudes – 50800 La lande D’Airou – Tél. : 02 33 51 82 07. LE JARDIN DE LA LICORNE Authentique bus impérial en Normandie CHÂTEAU DE BOUCÉEL Au siècle dernier, ces maisons étaient habitées par le personnel du château. Depuis elles ont été transformées en gîtes très confortables. Après avoir visité le Mont Saint Michel, par exemple, vous pourrez vous promener dans le parc du château, longer les étangs, rencontrer nos oies, nos ânes ou vous baigner dans la piscine chauffée et profiter du calme de la nature normande environnante. Il était une fois dans l'Ouest, près du Mont Saint Michel en Normandie, un très ancien four à pain. Comte et Comtesse Régis de Roquefeuil Cahuzac – 50240 – Tél. : 02 33 48 34 61. Le Jardin de la Licorne offre sur 10 hectares un environnement de vacances et de repos. Incroyable et poétique, en plein pays d’Auge avec le paysage du bocage, un authentique bus impérial anglais s’est arrêté au milieu de la prairie. Tarifs entre 90 euros pour deux personnes la nuit ou 500 euros la semaine (basse saison), 580 euros haute saison. Antoine Arnoux 14360 – Trouville sur Mer – Tél. : 06 87 06 69 01. Spécial France - 71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 1Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 2-3Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 4-5Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 6-7Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 8-9Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 10-11Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 12-13Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 14-15Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 16-17Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 18-19Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 20-21Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 22-23Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 24-25Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 26-27Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 28-29Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 30-31Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 32-33Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 34-35Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 36-37Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 38-39Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 40-41Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 42-43Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 44-45Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 46-47Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 48-49Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 50-51Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 52-53Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 54-55Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 56-57Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 58-59Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 60-61Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 62-63Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 64-65Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 66-67Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 68-69Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 70-71Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 72-73Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 74-75Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 76-77Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 78-79Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 80-81Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 82-83Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 84-85Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 86-87Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 88-89Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 90-91Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 92-93Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 94-95Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 96-97Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 98-99Spécial France numéro 3 jui/aoû/sep 2011 Page 100