Spécial Cuisine n°4 jui/aoû/sep 2016
Spécial Cuisine n°4 jui/aoû/sep 2016
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°4 de jui/aoû/sep 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 24,7 Mo

  • Dans ce numéro : les 30 recettes qui régalent, faciles et sur le pouce.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
spéCial - Tartes & cakes dossier TarTes eT cakes Très facile à réaliser, le cake classique séduiT par un mélange d’ingrédienTs simples mais aux goûTs prononcés. une valeur sûre ! Cake aux tomates séchées, mozzarella et chorizo 30 - Spécial Cuisine Des cakes de tradition... Un peu de croquant 1 briquette de lait concentré non sucré (20 cl) 3 œufs 150 g de farine 1 sachet de levure 50 g de tomates séchées coupées finement Olives, jambon, thon, fromage... les éléments qui composent un cake dit classique sont plutôt banals. Il suffit de farfouiller un peu dans son frigo pour trouver de quoi s’en préparer un et attendre les 45 à 50 mn de cuisson habituelle. La clé du succès n’est finalement pas compliquée  : elle consiste à marier une viande/poisson (jambon, poulet, thon) avec des légumes/fruits (olives, courgettes, tomates séchées) et d’y ajouter une touche de fromage (brebis, vache, chèvre...). Pour la pâte, des œufs, de la farine, de la levure, du lait et du beurre font l’affaire. Pour contraster avec le côté moelleux traditionnel du cake, pourquoi ne pas y inviter quelques notes croquantes et craquantes ? Noisettes, amandes, noix, pistaches et pignons de pin sont les mieux placés pour relever le défi. Utilisés avec parcimonie, ils feront sans nul doute l’unanimité dans l’assiette. 26 EXCELLENT Pour 8 personnes – Préparation  : 15 mn – Cuisson  : 50 mn Coût  : – Difficulté  : 12 tranches fines de chorizo 100 g d’emmental râpé 100 g de mozzarella coupée en cubes 10 cl d’huile de tournesol Sel Poivre - Préchauffez votre four à 180°C (Th.6). - Dans un saladier, battez les œuf, la farine, la levure, le sel et le poivre. Ajoutez le lait concentré et l’huile préalablement chauffés. Mélangez bien Astuce Pour vérifier la bonne cuisson du cake, plantez-y la lame d’un couteau  : elle doit en ressortir propre. le cake réserve bien des surprises gustatives. En apéritif, il se coupe en petits dés et se déguste piqué sur un cure-dent. En entrée, il se sert disposé en tranches et accompagné d’une salade verte. Et si vous souhaitez une astuce pour donner plus de souplesse et de légèreté à vos cakes et éviter qu’on ne les qualifie « d’étouffe-chrétien », vous pouvez incorporer à votre recette un yaourt nature. Une idée simple mais ingénieuse. Dans ses versions authentiques, ce gâteau salé est un incontournable de la cuisine française, facile à maîtriser et tellement savoureux... On ne saurait s’en passer ! Marie Guyader jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse. - Incorporez le chorizo, les tomates séchées, la mozzarella et l’emmental. Mélangez. - Versez cette préparation dans un moule à cake beurré, laissez reposer 15 mn et mettez au four pendant 45 mn. - Laissez refroidir le cake quelques instants avant de le démouler. Astuce Incorporez à votre mélange un peu de thym séché ou de sauce pesto pour renforcer la saveur.
Le Chavignol, un chèvre de caractère Derrière une forme légèrement bombée et une croûte fine, se cache un fromage De chèvre Dont la pâte lisse et aérée fait la fierté De la région centre Depuis plus De 5 siècles. C’est dans un petit village du Sancerrois que le Chavignol est né. Il faut dire que, depuis le XVI ème siècle, l’élevage de chèvres y est une tradition.. Fabriqué à partir de lait de chèvre cru, celui que l’on a longtemps surnommé crottin est en Appellation d’Origine Contrôlée depuis 1976 et en Appellation d’Origine Protégée depuis 1996. Caractérisé par un aspect cylindrique, il dévoile des formes légèrement bombées ainsi qu’une croûte fine et fleurie. Lisse et aérée, sa pâte propose une texture s’étendant du fondant au cassant sec selon le degré de maturation. Ainsi, loin de se cantonner à un rôle de plateau servi entre le plat et le dessert, le Chavignol fait aussi merveille dans la cuisine au quotidien. Quel est donc le secret de fabrication de ce petit fromage ? Peu après la traite, le lait est faiblement emprésuré puis le caillage se fait lentement à une température proche de 20°C. C’est de la qualité du caillage puis du pré-égouttage sur toile que dépend la composition lisse et aérée de la pâte. Placé ensuite dans des moules percés de petits trous, ce fromage prend sa forme arrondie. Après le démoulage et le salage, il est séché et affiné. Si vous aimez les fromages de chèvre bien frais, privilégiez-les à peine sortis du moule, dotés d’une pâte blanche, onctueuse, libérant un subtil goût de crème fraîche. Mais pour tout dire, le Chavignol révèle tout son potentiel au cours d’un affinage de 10 jours minimum. Ensuite, plus l’affinage est long, plus le fromage est sec avec des saveurs prononcées et une odeur de sous-bois. À ce niveau de maturité, il se râpe sur une salade de tomates pour une entrée fraîche de saison. Passé au gril, le Chavignol accompagne les recettes les plus inventives, notamment les mariages sucrés-salés. Marie Guyader Spécial Cuisine - 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :