Santé Sport Magazine n°49 sep/oct 2017
Santé Sport Magazine n°49 sep/oct 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de sep/oct 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Caméléon Média

  • Format : (230 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 10,9 Mo

  • Dans ce numéro : buvez intelligemment.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Olena YakObchuk/ShutterStOck.cOm 8 nutrition I et boivent abondamment de l’eau. Ça vous ressemble ? Lorsque la dilution du sang augmente, son eau s’engouffre dans les cellules. À l’intérieur de chacune d’elles, les constituants sont moins concentrés, les réactions chimiques sont gravement perturbées. Ce sont les neurones du cerveau qui montrent la plus grande fragilité. Le sportif ressent des nausées, il voit sa vigilance perturbée. Il peine à trouver son chemin. s’il pense qu’il est déshydraté, s’il boit encore de l’eau pure, la situation s’aggrave ! Il titube, chute et sombre dans le coma ! Une réanimation s’impose pour éviter le pire ! À la neige, l’eau aussi est indispensable Au cours d’une journée de ski, vous brûlez entre 800 et 2 000 kilocalories, soit l’équivalent de 2 à 4 heures de footing. Les trois quarts de cette énergie se transforment en chaleur et restent enfermés dans d’épais vêtements. Vous transpirez ! L’air sec provoque une perte d’eau sous forme de vapeur quand vous respirez. Malheureusement, la sensation de froid aux extrémités du corps altère la sensation de soif. Le soleil évapore la sueur de votre visage. Vous oubliez de boire ! par ailleurs, vos repas montagnards sont inhabituels, souvent copieux et salés. Or vous ne buvez pas assez à table. prenez au moins trois à cinq verres d’eau. Optez plutôt pour une eau pétillante car les bulles favorisent le transit intestinal et accélèrent la digestion. pour réduire l’acidification provoquée par le sport, sans augmenter votre apport en sel, choisissez une eau riche en bicarbonate et peu sodée. De plus, dans l’heure qui suit le déjeuner, octroyez-vous un peu de repos. pesez-vous avant et après le ski  : votre perte de poids, c’est de l’eau ! Chaque jour, buvez l’équivalent de votre perte de poids et ajoutez-y un litre et demi. sur les pistes, pensez à vous hydrater et à vous alimenter. L’idéal  : une boisson de l’effort dans un petit camelback dont le tuyau est entouré de papier d’alu. Vous pouvez également boire un mélange constitué de deux tiers d’eau et d’un tiers de jus de fruits. Ceux de pomme et de raisin sont recommandés car ils n’irritent pas le tube digestif. pour éviter de boire glacé, ce peut être aussi du thé chaud avec du miel. Moins sophistiquées mais bien utiles  : une bouteille d’eau et des pâtes de fruits. pour toutes ces options, une eau suffisamment minéralisée et bien équilibrée. buvez trois à quatre gorgées toutes les quinze à vingt minutes. profitez des remontées mécaniques pour vous ravitailler. Choisissez un sac à dos avec ceinture ventrale, léger et stable, qui ne perturbe pas votre équilibre. Vous voilà convaincu ! Vous avez trouvé la stratégie de réhydratation qui vous convient. Alors, à vos bidons pour préserver votre santé et améliorer vos performances ! santésportmagazine s E ptEMbrE - OCt O brE 2017 SPORTIF  : CHOISISSEZ VOTRE BOISSON Les boissons assurent la réhydratation et l’apport en glucides, c’est la base ! Elles apportent également de façon digeste des protéines pour protéger les muscles, des graisses pour fournir de l’énergie et du sel pour compenser les pertes. Quand la séance est supérieure à 1 heure ou 1 h 30, plusieurs options s’offrent à vous. Boissons de l’effort du commerce  : Elles apportent le sucre et les minéraux dans des proportions faisant l’objet d’un consensus scientifique et d’une réglementation. Attention  : rien à voir avec les boissons énergisantes ! ¾ Eau minérale + ¼ jus de fruits  : Moins scientifique mais plus naturel, ce mélange offre un bon compromis. Optez pour le jus de raisin ou celui de pomme, mieux toléré que les jus d’agrumes. Eau minérale + un fond de sirop  : Mettez 2 fois moins de sirop que pour une boisson sucrée usuelle, mélangez votre sirop avec 15 fois son volume d’eau. Cette solution est un peu moins adaptée car elle contient moins de minéraux. Conseils  : En cas de température élevée ou de forte sudation, vous pouvez aller jusqu’à doubler la dilution de ces boissons. Dans ces circonstances et quand l’effort se prolonge plus de 3 heures, ajoutez une pincée ou un petit sachet de sel.
. Neptune distribution RCS CUSSET 391 751 351 - Visuels non contractuels cies eoétate Plus riche en minéraux que St-Yorre ? Vous pouvez toujours courir ! En running, pour tenir la distance, il faut être ambitieux, rapide, endurant et aussi être bien hydraté ! Riche en minéraux et bicarbonatée, St-Yorre est votre partenaire idéal pour s’hydrater durant le sport et après l’effort. Avec St-Yorre ça va fort, très fort ! Eau officielle des 20 km de Paris. 0 500 1500 me dm.  : - -'."""*" rich2je›, Minéraux 4774mg/l f fatebook. BASSIN DE VICHY, Oy INFOS, CONSEILS HYDRATATION…  : rejoignez notre communauté sur www.facebook.com/eaustyorre st-yorre.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :