Santé Sport Magazine n°49 sep/oct 2017
Santé Sport Magazine n°49 sep/oct 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de sep/oct 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Caméléon Média

  • Format : (230 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 10,9 Mo

  • Dans ce numéro : buvez intelligemment.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
50i SPORT— SANT É Plus d'information sur  : www.soiplus.corn E n parirnp nia'avr..- MAMIE DE PAR15 6/7 Espace octobre ChamperretHa"A 2017 Paris 17'Le salon pour tonifier autrement votre santé kt 111 » 119ffl leeeie gamin gar,
2 ÉVÈNEMENT I FUN COURSES, LE PHÉNOMÈNE 1 À LA MODE De nouveaux modèles de courses se sont développés ces dernières années. À côté de celles sur route ou en nature, un public s’est créé pour des courses fun, loisirs, sans objectif de performance. Un nouveau phénomène à la mode chez les runners. PAR GAËTAN LEFÈVRE 1 4 La course à pied est devenue un véritable phénomène de société. Le marché des équipementiers a explosé, mais également celui des événements. Les courses se sont multipliées  : 5 km, 10 km, semi et marathons…, runs déguisés, la nuit sur la neige…, mais aussi des trails en montagne, urbain… de toutes distances. Pour se différencier, les organisateurs ont dû innover. Créer de nouveaux concepts, comme celui que l’on nommera « fun courses ». Celui-ci regroupe les courses à obstacles, mais aussi des runs avec des animations telles que de la musique, de la lumière, des projections de pigments de peinture, des courses en amoureux, attaché... Cette année encore, ces courses loisirs, fun feront le plein. À L’ASSAUT DE LA BOUE Selon une enquête réalisée par la FIFAS (Fédération Française des Industries Sport & Loisirs) en 2016, les courses à obstacles attirent principalement les femmes et les jeunes de 19 à 25 ans. Ces derniers recherchent à 52% de la convivialité et à 38% un esprit d’équipe. Cependant, les coureurs « classiques » sur route ne s’en détournent pas pour autant. 40% des « runners compétiteurs » envisagent de participer à une course ludique, dont 58% chez les moins de 30 ans. Alors oui, les runners aiment bien, également, ramper dans la boue, escalader des structures, soulever des poids, prendre des bains glacés... Parmi les courses à obstacles, on retrouve évidemment les très connues, telles que la Mud Day (photo 1). Cet événement, organisé par le mastodonte ASO (Amaury Sport Organisation) est sûrement la plus connue… et l’une des plus chères. La première édition a eu lieu à Paris en 2013. Depuis, ces courses couvrent tout le territoire national et se sont mêmes exportées à l’étranger comme en Suisse en 2017. Parallèlement, des courses pour les enfants et des trainings sont organisés. Pour l’édition 2018, de nouveaux obstacles viendront pimenter le parcours boueux  : #TheMudscule, une planche à bascule où équilibre 29 } SEPTEMBRE-OCTOBRE 2017 santésportmagazine 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :