Santé Médecine douce n°4 jui/aoû 2013
Santé Médecine douce n°4 jui/aoû 2013
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°4 de jui/aoû 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 89,6 Mo

  • Dans ce numéro : ce qui marche vraiment... l'homéopathie de A à Z.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Santé Dossier à la une Nutrition & santé 6. L'aromathérapie L'aromathérapie est une pratique complémentaire de la phytothérapie, fondée sur des Huiles Essentielles, des huiles végétales concentrées, destinées à rééquilibrer physiquement et psychiquement l'individu. Ces Huiles Essentielles sont extraites de diverses plantes, des plus communes (Persil) aux plus exotiques et aux plus rares. Les Huiles Essentielles sont extraites des essences aromatiques de certaines plantes. Plus de 150 d'entre elles ont été isolées et offrent, chacune, un parfum et des propriétés thérapeutiques différentes. Rappelons que les cellules qui métabolisent ces H.E. sont disposées dans tous les organes d'un végétal (feuilles, tige, racine, fleurs,) et que chacune de ces parties produit des molécules différentes des autres. Côté plantes, les Huiles Essentielles sont produites par des glandes situées sous le cuticule (qui est Attention ! Il existe des plantes sauvages dangereuses qu’il ne faut pas utiliser : notamment le laurier-rose, le laurier-cerise, l’if à fausses baies, la parisette… Dans tous les cas, n’utilisez jamais une plante sans les conseils d’un pharmacien, d’un herboriste ou d’un spécialiste de phytothérapie. l'épiderme des végétaux). La biosynthèse des molécules aromatiques débute, lors de la photosynthèse, par la fabrication de sucres. Pour en finir avec cette alchimie compliquée, rappelons que la composition chimique (le Chemotype) de la plante peut varier en fonction d'éléments aussi divers que la saison, la température, le degré d'humidité, l'heure de la récolte, le mode de culture, les phases lunaires, etc. Ceci explique la multiplicité et la grande variabilité des H.E. Jouent encore les techniques de cueillette, ce conservation, le choix des végétaux qui doivent être obligatoirement Bio ou 100% naturels. Ces exigences ont une grande importance. Les bienfaits des huiles essentielles ne sont plus à prouver. PHOTOS.COM 24. Santé médecine douce De nombreux problèmes de dos peuvent être soulagés par la chiropratique. PHOTOS.COM 7. La chiropratique La chiropraxie ou chiropratique ou chiropractie (du grec kheir, main et praktikos, mise en action) est une activité thérapeuthique qui a pour objet le recouvrement et le maintien de la santé humaine, ainsi que le diagnostic, le traitement, et la prévention de ses déficiences en concentrant son intervention sur l'intégrité du système nerveux, en relation avec tous les autres systèmes du corps humain, sains ou malades, en portant une attention particulière à la colonne vertébrale. La chiropratique est une science de la santé investie dans le diagnostic, le traitement, la prévention, la réhabilitation et la recherche des syndromes douloureux vertébraux et des dysfonctionnements de l'appareil locomoteur humain ainsi que de leurs répercussions biomécaniques et neurophysiologiques. La colonne vertébrale et le bassin jouent un rôle fondamental dans la démarche diagnostic et thérapeutique. Le chiropraticien est un thérapeute de premier contact. Les patients peuvent le consulter directement. Le titre de « Docteur en Chiropratique (DC) » lui confère la possibilité de procéder au diagnostic et au traitement des pathologies et des différentes conditions qui relèvent de sa compétence. A ce titre, il n'hésitera pas à pratiquer des examens, à vous envoyer pour avis ou pour traitement complémentaire vers un autre praticien selon les nécessités de l'état de santé du patient. La chiropratique, 95 000 praticiens dans le monde dont 400 en France.
PHOTOS : D.R. 9. Les Fleurs de Bach Édouard Bach est un médecin anglais, chirurgien, bactériologiste et homéopathe, né en 1886, décédé en 1936. A partir de 1930, il recueillit 38 essences de fleurs, qui selon lui devaient permettre de traiter les états émotionnels, responsables de nos maladies physiques. Les remèdes ainsi préparés visent à traiter l'humeur du patient et non ses symptômes physiques. L'amélioration de ces derniers suivra le bien-être psychique. Tout comme l'homéopathie, la thérapie florale est une thérapie globale de l'être. Les essences de fleurs sont recueillies selon un procédé qui reproduit le phénomène de la rosée. Le liquide est ensuite dilué. PHOTOS.COM 8. La sophrologie Étymologiquement, la sophrologie est « l’Etude de la conscience en harmonie ». Il est question plus clairement de développer la conscience humaine. La sophrologie est une méthode d’étude et de développement de la conscience, la conscience étant ici la « connaissance immédiate que chacun possède de son existence, de ses actes et du monde extérieur ». En élargissant la perception par l'individu des éléments physiques et psychologiques qui le définissent, le sophrologue favorise l'expression de tout son potentiel, permet d'harmoniser l'être avec son existence, d'épanouir sa personnalité dans sa globalité et de contrôler la régulation de son fonctionnement corporel et psychique. Il est question d’épanouissement personnel, d’équilibre, de connaissance et de maîtrise de soi : en développant toutes ses potentialités, l’individu élargit son champ de conscience, c’est à dire la manière de s’appréhender et d’appréhender le monde. Il s'agit donc de développement personnel, d'un outil existentiel à but pédagogique, thérapeutique ou prophylactique. 11. La lithothérapie PHOTOS.COM Qu'elles soient précieuses ou non, les pierres sont investies de pouvoir magique chez certains peuples et dans l'histoire. La traditionésotérique est là pour nous le rappeler. Elles sont censées également posséder des vertus thérapeutiques, c'est la lithothérapie. Hildegarde de Bingen, dès le Moyen Age, rédigeait un traité de soin par les pierres. De nos jours, on leur attribue encore des symboles bien souvent liés à l'astrologie. D’où des soins et des massages aux pierres chaudes par exemple. 10. La chromatothérapie Voici une méthode thérapeutique qui utilise des unités vibratoires de références appelées « couleurs ». On distingue deux types de Chromatothérapie : • La Chromatothérapie lumineuse. Consiste à projeter des rayons lumineux colorés, obtenus par passage d'une lumière blanche à travers des filtres sélectionnant dans le visible des longueurs d'ondes précises, perçues à l'œil comme « des couleurs ».• La Chromatothérapie moléculaire utilise les mêmes longueurs d'onde que la Chromatothérapie lumineuse « colorée » mais en provenance non pas de la lumière mais de la matière. PHOTOS.COM Santé médecine douce. 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 1Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 2-3Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 4-5Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 6-7Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 8-9Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 10-11Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 12-13Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 14-15Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 16-17Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 18-19Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 20-21Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 22-23Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 24-25Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 26-27Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 28-29Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 30-31Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 32-33Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 34-35Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 36-37Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 38-39Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 40-41Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 42-43Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 44-45Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 46-47Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 48-49Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 50-51Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 52-53Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 54-55Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 56-57Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 58-59Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 60-61Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 62-63Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 64-65Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 66-67Santé Médecine douce numéro 4 jui/aoû 2013 Page 68