Santé Médecine douce n°2 nov-déc 12/jan 2013
Santé Médecine douce n°2 nov-déc 12/jan 2013
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de nov-déc 12/jan 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 131 Mo

  • Dans ce numéro : ces plantes qui font des miracles... des avantages à découvrir au quotidien.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
À découvrir Être végétarien, quel intérêt ? Par Martina Krčmár Bien plus qu’un choix de vie… « Rien ne bénéficiera autant à la santé humaine et n’augmentera autant les chances de survie de l’humanité sur Terre que l’évolution vers une alimentation végétarienne. » Albert Einstein Chaque jour dans le monde, un nombre croissant de personnes décident de devenir végétariennes, par refus de la souffrance et de l’exploitation animale, pour limiter les dégâts de plus en plus irréversibles causés à l’environnement ou/et pour vivre plus « sainement » … Les raisons sont multiples et toutes justifiées par une réelle prise de conscience et de responsabilité envers les autres et envers soi-même. L’objectif de cet article, n’est pas de vous convaincre de devenir végétarien, mais plutôt de vous aider à comprendre en termes simples et clairs, les raisons d’être du végétarisme. Que l’on soit végétarien ou végétalien, que l’on ait décidé de le devenir ou par simple curiosité d’aller plus loin. L’inconscient collectif veut que manger « sans viande », c’est manger pauvre ou maigre. Par le passé, la viande étant réservée aux riches, manger de la viande à tous les 50. Santé médecine douce repas signifiait que l’on avait « les moyens ». Les légumes étant considérés quant à eux, comme de simples garnitures d’accompagnement. Au-delà de ces « superstitions » ridicules, ce sont depuis de nombreuses années déjà les écologistes, les végétariens et tous les mouvements prônant le retour à la terre et à ses valeurs, qui ont su redonner aux végétaux leurs lettres de noblesse. Frugivore/Fruitarien : personne qui ne se nourrit que de fruits (frais, secs et graines). L’idée : ne pas détruire de plantes pour se nourrir, on se contente de cueillir les fruits des arbres. Macrobiotique : semblable au régime végétalien mais il exclut certains fruits. Recherche d’un équilibre énergétique entre les aliments yin et yang. Etre végétarien c’est quoi ? « Comment bien manger pour préserver notre santé, les animaux et la planète ! » Au-delà d’être une philosophie, c’est tout un mode de vie basé sur des raisons écologiques, éthiques, sanitaires mais aussi gustatives. Les mobiles pour devenir végétarien peuvent être nombreux, très diversifiés et dépendent de la sensibilité de chacun. Etre végétarien, c’est avant toute chose de ne pas consommer de chair animale. Mais c’est aussi un réel mode de vie et de pensée, et bien au-delà c’est porter un regard différent et plus respectueux sur le monde qui nous entoure, à commencer par les animaux. Au sein même du végétarisme, il existe plusieurs variantes selon les goûts de chacun. L’important étant avant tout de bien vivre ses choix. Etre végétarien, c’est manger quoi ? Les différents régimes végétariens : Le plus pratiqué ! Le régime ovolactovégétarien On consomme des œufs et des produits laitiers (bovins et ovins ou simplement ovins) Et aussi… Le régime pescovégétarien On consomme du poisson. Le régime ovovégétarien On consomme des œufs. Le régime lactovégétarien On consomme des produits laitiers. Plusieurs écoles basées sur le même principe, prônent l’alimentation naturelle, exclusivement végétarienne (végétarisme, végétalisme, veganism, naturisme ou nudisme, crudisme ou crudivorisme). Et le régime végétalien ? Le plus restrictif qui exclut toutes les chairs animales (viandes, poissons et fruits de mer), les produits laitiers, les œufs et sous-produits animaux quels qu’ils soient (le miel et les produits de la ruche). Qu’est-ce qu’être vegan ? Les vegan (mot anglo-saxon), sont des végétaliens stricts qui appliquent leur idéologie dans leur vie quotidienne, ne portant ni accessoires, ni chaussures ni vêtements en peau, cuir, laine, angora (massacre des lapins angoras), soie (torture infligée au ver à soie) ou toute autre fibre issu d’un animal. Les fausses/bonnes idées reçues ! 1.Le végétarisme est une « secte » : Faux. Réponse : il n’y a ni « gourou » ni dogme. 28 méDecine naturelle
2.Etre végétarien = avoir des carences : Faux. Réponse : le risque de carences est identique sinon plus élevé chez les non végétariens consommant à outrance une alimentation « dénaturée » issue des produits de la grande consommation. 3.Les végétariens sont « mous » et manquent de force : Faux. Réponse : de nombreux sportifs et champions sont végétariens voire végétaliens. Pour exemple : CarlLewis, célèbre champion aux 8 médailles d’or olympiques en athlétisme. Le saviez-vous ? Pythagore, Newton, Einstein, Gandhi, Edison, Théodore Monod et Marguerite Yourcenar étaient tous végétariens ! 4.Etre végétarien, c’est être mince voire maigre : Vrai et faux. Réponse : Faux : tous les végétariens ne sont pas maigres ou minces, mais il n’y a pas de cas d’obésité. Les céréales, les huiles végétales ou les féculents consommés en grande quantité font tout aussi grossir. Mais la prise de poids chez Peut-on devenir végétarien du jour au lendemain ou faut-il préparer son corps ? Peut-on devenir végétarien du jour au lendemain ou faut-il préparer son corps ? On peut décider à n’importe quel instant de ne plus consommer de viande ou/et de poisson. Il y a peu de différences entre un régime végétarien et un régime omnivore du point de vue nutritionnel. Mais il est rare que quelqu’un arrête de manger de la viande du jour au lendemain et cela peut prendre souvent plusieurs mois pour des raisons sociales, pratiques ou simplement psychologiques qui dépendent de chacun. Le régime végétarien n’est pas un jeûne ou un régime amaigrissant mais tout simplement une nouvelle façon de se nourrir ! Être végétarien, pourquoi ? un végétarien ne sera jamais aussi importante ni dangereuse pour la santé que pour celui qui consomme de la viande et des graisses saturées. Vrai : être végétarien favorise la minceur en partie grâce aux végétaux (fruits, légumes et herbes), aux graisses végétales et à la façon de cuisiner (vapeur, étouffée, eau). 5.Il est dangereux pour une femme enceinte d’être végétarienne ! : Faux. Réponse : on sait aujourd’hui qu’être végétarien n’est pas dangereux pour la santé. Végétarienne ou non, elle doit augmenter ses apports en fer (persil, œufs, légumes secs en association avec de la vitamine C – fruits ou légumes - pour en faciliter l’absorption, mais éviter le café, le thé et le vin qui la ralentisse), en calcium (choux, oléagineux, eau minérale), en oméga 3, en acide folique (avocat, graines de tournesol, chocolat), en acides essentiels (œufs, graines de lin, tofu), en acides aminés (légumineuses, céréales) et en vitamines B12 et D (soja enrichi). 6.Etre végétarien = alimentation monotone et frustrante ! : Faux. Réponse : c’est méconnaitre la grande diversité des aliments et avoir une vision erronée de sa propre hygiène de vie car dans la majorité des cas, le régime pizza, hamburger, sandwich et steak frites avec la variante pâtes, est pour le moins monotone ! 7.Devenir ou être végétarien, c’est bien trop compliqué ! : Complètement faux ! Réponse : ce qui est un choix librement consenti n’est jamais compliqué ! Pour éviter les risques de maladies liés à une alimentation carnée• La viande et les produits d’origine animale véhiculent des substances toxiques excitantes dont les déchets s’accumulent dans le sang. Gare aux excès de protéines animales ! La consommation excessive de protéines de viande est de plus en plus associée à des risques de maladies, provocant un surplus d’acide urique dangereux pour les reins. En excès, elles perturbent aussi l’équilibre du calcium favorisant la déminéralisation osseuse.• Le lait de vache et ses produits dérivés (fromages, yaourts, crèmes, etc.) « Aucune espèce ne boit de lait après l’âge du sevrage et aucune espèce ne boit le lait d’une autre espèce » Source : Peta-France. Le calcium contenu dans le lait de vache et ses dérivés n’est pas assimilable par l’organisme humain. Bien loin de se fixer dans les os, il crée au contraire une anarchie calcique source d’ostéoporose. Important ! Seule, une infime partie de calcium issue des laits animaux est absorbée par l’intestin grêle, le reste est éliminé dans les selles sous forme de phosphate de calcium.• Les œufs (220milligrammes de cholestérol dans Santé médecine douce. 51 méDecine naturelle 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 1Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 2-3Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 4-5Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 6-7Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 8-9Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 10-11Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 12-13Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 14-15Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 16-17Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 18-19Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 20-21Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 22-23Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 24-25Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 26-27Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 28-29Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 30-31Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 32-33Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 34-35Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 36-37Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 38-39Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 40-41Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 42-43Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 44-45Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 46-47Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 48-49Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 50-51Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 52-53Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 54-55Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 56-57Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 58-59Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 60-61Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 62-63Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 64-65Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 66-67Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 68