Santé Médecine douce n°2 nov-déc 12/jan 2013
Santé Médecine douce n°2 nov-déc 12/jan 2013
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de nov-déc 12/jan 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 131 Mo

  • Dans ce numéro : ces plantes qui font des miracles... des avantages à découvrir au quotidien.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
Dossier - MINCIR SANS RÉGIME Spiruline et minceur J’adopte la spiruline… C’est une micro-algue d’eau douce bleu-vert qui remonte à environ 3 milliards d’années. Traditionnellement utilisée par les aztèques à une certaine époque, elle apparaît aujourd’hui comme l’aliment naturel le plus riche au monde et figure comme un excellent complément alimentaire. cette algues aux multiples vertus se présente le plus souvent sous forme de poudre ou de granulés à mélanger aux aliments (compotes, yaourts, fromages frais, pâtes, riz, sauces, etc.) ou à diluer dans les jus de légumes ou de fruits à raison d’une demi-cuillère à café pour un grand verre. Il n’en faut que très peu pour tout colorer en un beau vert émeraude. Son goût est assez iodé. Ses propriétés La spiruline malgré sa grande richesse nutritive est très digeste et l’assimilation de tous ses composants se fait à un niveau optimal. Il y a trois visées essentielles de la spiruline : La purification : elle stimule l’évacuation des déchets du corps et purifie le sang de nombreuses toxines. Le rétablissement : elle aide à combler les carences alimentaires et stimule le métabolisme. La condition physique s’améliore et on récupère plus rapidement après un effort. 46. Santé médecine douce Le renforcement : elle améliore la résistance et stimule les systèmes de défense naturelle. On se sent plus fort et davantage de taille à affronter le stress quotidien. Voici un aperçu de ses atouts santé : • Elle améliore la résistance de l’organisme.• Elle draine et nettoie le corps de ses toxines.• Elle renforce les défenses immunitaires.• Elle évite les carences alimentaires ce qui fait d’elle un complément privilégié en cas de régimes alimentaires restrictifs afin de suppléer aux éventuelles carences.• Elle accélère la guérison à la suite d’une maladie.• Elle figure comme une aide précieuse aux différentes étapes de la vie d’une femme où celleci à un besoin nutritionnel accru : en période de menstruations, de grossesse ou encore de ménopause.• Elle procure du tonus tout en facilitant le travail intellectuel et physique.• Elle freine également le stress.• Elle revitalise les os et les cartilages mais également la peau, les ongles et les cheveux.• Elle soutient les cures d’amincissement en évitant la fatigue. Ses nutriments Des vitamines : A et bêtacarotène, E, et surtout B12 (intéressant pour les régimes sans viandes). Des minéraux : magnésium, fer, Des acides gras essentiels : De la phycocyanine possédant une importante activité antioxydante et anti-radicalaire. Pour info ! La spiruline ne contient pas de vitamine C et c’est pour cette raison que l’on conseille souvent de l’associer avec une prise cette vitamine qui possède de surcroit la propriété d’en décupler les effets. Ce qui nous intéresse ! Cette algue d’eau douce reminéralise et revitalise. Un vrai joker minceur. Idéalement, pour couper la faim et favoriser l’élimination des petits bourrelets, il faudrait prendre 7 à 12 gélules ou comprimés (selon qu’ils sont dosés à 300 ou 500 mg) par jour, pendant 20 jours. J’y pense ! La spiruline, faible en calories est extrêmement riche en nutriments essentiels. Apport quotidien Il suffit de consommer 3 à 5 grammes par jour (correspondant à environ 1 à 2 cuillères à café) pour apporter à l’organisme tous les éléments nutritifs essentiels. La spiruline et ses bienfaits Par Martina Krčmár Editions Aedis 3,10 € 24 méDecine naturelle
ces aliments qui font maigrir ! Il n’y a pas d’aliments malsains à proprement parler (à part quelques exceptions) mais il n’y a que de mauvaises habitudes alimentaires. Tous les aliments, excepté l’eau, les tisanes et le thé nous apportent des calories. certains aliments par exemple nous font maigrir : les draineurs, les diurétiques, les détox ou dépuratifs, les brûle-calories, les brûle-graisse… oui, certains brûlent même les graisses ! Ça existe ! Le saumon, le thé ou encore les fruits de mer sont dotés de vertus amincissantes, et régime ou pas, ils aident à garder ou retrouver la ligne... Sans souffrir de manque. A savoir ! Qu’est-ce que l’index glycémique ou IG ? C’est l’effet que produisent certains aliments sur le taux de glucose sanguin – et donc de l’insuline, dans les deux heures environ suivant leur ingestion. L’insuline incite au stockage des graisses. Astuce ! Consommer au maximum des aliments dont l’IG est le plus faible. Des aliments spécifiques qui peuvent nous aider considérablement en accélérant plus ou moins vite le processus de fonte de poids. Ce sont ceux qui : - Combattent la cellulite. - Contiennent une bonne quantité de fibres et peu de calories. - Sont drainants, dépuratifs et détoxinant. - Régulent le métabolisme des graisses. - Freine l’assimilation des sucres. - Apporte les nutriments indispensables à une perte de poids. Les aliments qui rassasient avec peu de calories - Le riz (préférez le riz ½ complet ou complet au riz blanc qui subit généralement un traitement) - Le soja (essayez le soja soyeux) - Le son d’avoine - Les algues - Les agrumes - Les aliments crus (un peu mais pas trop, car ils peuvent être irritants pour les intestins. A associer avec les aliments cuits). Certains aliments possèdent aussi une action réelle et plus ciblée CES ALIMENTS QUI FONT MAIGRIR sur les graisses alors que d’autres favorisent la combustion (thermogénèse) des calories. Comme par exemple : • Le Son d’avoine, un coupe-faim naturel ! En se mélangeant aux autres aliments, les fibres du son d’avoine, forment une sorte de gel collant, qui empêche le passage dans le sang d’une partie des graisses et des sucres contenues dans les aliments et par conséquent des calories.• Le cabillaud Il élimine les sucres et agit comme coupe-faim. Avec sa chair très maigre et sa forte teneur en protéines, le cabillaud (ou morue mais en moins salé) est un poisson souvent utilisé pour mincir. Il évite de stocker les calories ! Sa richesse en protéines favorise la combustion des sucres. Par ailleurs, on brûle beaucoup de calories pour digérer ses nutriments et comme tous les produits marins, le cabillaud est bourré d’iode, un oligo-élément qui régule la glande thyroïde, permettant ainsi une meilleure combustion calorique. « Plat idéal minceur ! » Faites cuire à l’étouffée (dans très peu d’eau et à couvert) un filet de cabillaud avec des herbes (estragon, persil plat, fanes d’oignons nouveaux émincés) ou une pincée d’épices (curry, curcuma, gingembre) et accompagnez de brocolis, d’haricots verts ou de courgettes (cuisson vapeur ou pochés (plongés quelques minutes dans une eau bouillante et consommés al dente). Le tout sans graisse et peu salé. Pensez aussi à accompagner ce plat de gousses d’ail frais pour en relever le goût (l’ail contient beaucoup de vitamineC, une vitamine indispensable pour mincir, ne l’oubliez pas !) Du côté des épices… La cannelle La cannelle telle que nous la connaissons sous forme de petits tubes ou réduite en poudre, est l’écorce du cannelier. C’est l’un des antioxydants les plus riches, stimulant notre organisme, permettant une meilleure utilisation Santé médecine douce. 47 méDecine naturelle 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 1Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 2-3Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 4-5Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 6-7Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 8-9Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 10-11Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 12-13Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 14-15Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 16-17Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 18-19Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 20-21Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 22-23Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 24-25Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 26-27Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 28-29Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 30-31Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 32-33Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 34-35Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 36-37Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 38-39Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 40-41Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 42-43Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 44-45Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 46-47Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 48-49Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 50-51Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 52-53Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 54-55Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 56-57Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 58-59Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 60-61Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 62-63Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 64-65Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 66-67Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 68