Santé Médecine douce n°2 nov-déc 12/jan 2013
Santé Médecine douce n°2 nov-déc 12/jan 2013
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de nov-déc 12/jan 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 131 Mo

  • Dans ce numéro : ces plantes qui font des miracles... des avantages à découvrir au quotidien.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
SANTÉDOUCE l État de conscience Mais ici encore, L’autosuggestion tout dépend à la fois de l'expérience consciente du ou thérapeute et de la qualité auto-hypnose de la relation est avec le patient. une méthode de développement personnelle. Pour bien comprendre L'hypnose est un état modifié de conscience différent de celui produit par la relaxation ou la méditation. Cet état peut être léger (rêverie, transe hypnotique légère, hypnagogique), hypnopompique ou plus profond. PHOTOS.COM L’autosuggestion consciente ou auto-hypnose est une méthode de développement personnelle reconnue efficace, gratuite et accessible à tous. Elle a été développée par Emile Coué au début du siècle dernier. Adaptée à tous les sujets du développement personnel à la santé en passant par le « mieux vivre en entreprise », la méthode d’autosuggestion consciente permet de se développer, d’aller mieux tant sur le plan psychique que physique. Cette méthode est à la base d’une grande• Les troubles de la sexualité.• partie Les dépressions. des méthodes de développement personnel développées ces dernières douleurs années. neuropathiques. Milton Erickson soutenait l'idée thérapeutiques. Seule l'hypnose peut patient d'un état de fascination, de qu'on d'une soigne séance pas est un de symptôme 45 minutes donner possible" un accès et aisé, non rapide sur le et seul large désir. fixations en vous. obsessionnelles Donnez-lui plus vers de un place ou une environ. maladie, Le mais nombre une personne. de séances à l'inconscient, Par exemple, inconscient la suggestion que l'histoire capable de la psychothérapie de réussir » est a montré un fait, une qui l'handicape. exister en vous La durée ce qui moyenne participera « je suis problème et de qui force encombre dans votre sa vie, et faites L'hypnose varie selon en psychothérapie, la pathologie envi- à traiter. L'hypnose, par la dynamique qu'elle propose, a l'ambition d'être une thérapie brève. réalité possible parce que l'incapacité nait du doute et non de la réalité. Autrement dit, lorsque vous pratiquez l'autosuggestion et que davantage à votre bonheur et à ce que vous voulez voir se réaliser dans votre existence, à commencer par votre santé. n I.N. des pensées contraires viennent s'y Et l’auto-hypnose ? opposer, ne les refoulez pas, demandez-vous seulement sur quoi elles Pour en savoir plus s'appuient pour être si affirmatives. www.hypnose-medicale.com Réfléchissez-y en vous demandant à qui cela profiterait-il si vous y croyiez. Portent-elles les caractéristiques de ce que vous voulez atteindre ? Alors à quoi bon leur donner encore du pouvoir ? sagée à la manière d'Erickson, est une relation vivante entre deux individus : « L'hypnose offre tant au patient qu'au thérapeute un accès aisé à l'esprit inconscient du patient. Elle permet de s'occuper directement de ces forces inconscientes qui sont sous-jacentes aux perturbations de la personnalité, et elle autorise l'identification de ces éléments de l'expérience de vie d'un individu qui ont de l'importance pour la personnalité et auxquels on doit accorder toute l'attention requise si l'on souhaite obtenir des résultats être d'une telle importance dans le traitement des désordres aigus de la personnalité. » Milton Erickson. Quid d’une séance d’hypnose Après un entretien approfondi des motifs de consultation et de l'état clinique du patient, celui-ci est invité à s'installer dans un siège confortable. La stratégie thérapeutique est décidée conjointement et peut-être modifiée à chaque séance. Le but recherché est de sortir le À LIRE Ensuite continuez vos autosuggestions ? jusqu'à ce que vous en ressen- L’hypnose pour quoi tiez la réalité. Elles seront comme• Les addictions : tabagisme, alcoolisme, drogues. des graines qui avec le temps grandiront en vous et deviendront une « Changer votre vie• Les troubles du comportement alimentaire. réalité au quotidien. L'autosuggestion céphalées, est un moyen lombalgies, très puissant douleurs pour post-opératoires, conditions névralgies, pour réussir par l'hypnose : Les• Les douleurs chroniques : migraines, stimuler les forces qui sont en vous. une bonne thérapie » • Les troubles phobiques et obsessionnels. Plutôt que de vous entretenir dans de Jean-Jacques Walter,• Pour L'anxiété être : efficace, chronique, l'autosuggestion doit reposer sur une "réalité positif qui ne demande qu'à grandir pages, 17 aux examens, la la négativité spasmophilie... et le doute réveillez le Editions Médicis, 220 €. 84 38. - Novembre-Décembre Santé médecine douce2012 - Janvier 2013 Novembre-Décembre 2012 - Janvier 2013 - 85 PHOTOS.COM
C’est positif Chez votre marchand de journaux ou tablettes sur www.lafontpresse.fr 80 magazines à centres d’intérêts - 10 millions d’exemplaires kiosques ou tablettes service publicité : tél. 01 46 10 21 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 1Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 2-3Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 4-5Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 6-7Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 8-9Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 10-11Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 12-13Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 14-15Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 16-17Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 18-19Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 20-21Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 22-23Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 24-25Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 26-27Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 28-29Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 30-31Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 32-33Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 34-35Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 36-37Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 38-39Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 40-41Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 42-43Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 44-45Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 46-47Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 48-49Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 50-51Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 52-53Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 54-55Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 56-57Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 58-59Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 60-61Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 62-63Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 64-65Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 66-67Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 68