Santé Médecine douce n°2 nov-déc 12/jan 2013
Santé Médecine douce n°2 nov-déc 12/jan 2013
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de nov-déc 12/jan 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 131 Mo

  • Dans ce numéro : ces plantes qui font des miracles... des avantages à découvrir au quotidien.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio b SANTÉ bio qu’ils soient apportés par l’alimentation. Tout du moins, il faut consommer le principal d’entre nature eux, l’acide alphalinolénique (ALA) : les autres, grâce à différentes enzymes de notre organisme, peuvent ou en DHA (0,12 g/jour) pour tances dont la toxicité Poissons gras, huiles, 100 g, 100 ml ou 100 Kcal. est encore méconnue ; • « Riche acides gras c’est pourquoi il est préférable de consommer compléments... Oméga 3 » : doit figurer uniquement sur les aliments qui rapidement les aliments Faites le plein éventuellement être fabriqués d’Oméga ! à partir de l’ALA. C’est pourquoi les apports recommandés en certains Omega 3 (acide éicosapentaénoïque et acide docosahexaénoïque) sont moins élevés qu’en ALA. Bien lire l’étiquette ! C’est impossible, vous ne pouvez le sang pas suffisamment échapper à la folie des Oméga 3 et 6 ! Devenus Le rôle les des incontournables acides gras Oméga 3 a été les étudié vertus dans de tant nom-sur importants le plan physique en vitamines qu’émotionnel. A, Phénomène élevé de : avoir l’assiette, des apports il n’est plus nécessaire d’en démontrer de mode breuses ou maladies réel miracle autres que alimentaire,C, E, sélénium approchons et zinc. de Le plus près ces nutriments celles touchant le système car- essentiels. Soyez vigilant ! Si vous apercevez la mention Oméga 3 et diovasculaire. Globalement, il Oméga 6 sur un emballage, ne semble que les Oméga 3 jouent Les Oméga 3 appartiennent esquimaux ! Les scientifiques vous précipitez pas dessus un rôle dans la prévention du à une grande famille de se sont aperçus que cette sans discernement ! D’abord, cancer de la prostate, la consommation de poisson trois nutriments courante : les population présentait peu de sachez qu’il y a actuellement lipides. Plus connus généralement sous le nom de matières dies cardiovasculaires. Ils sont cas d’infarctus et autres mala- de nombreux abus dans l’utilisation des mentions « sourtié le risque. Une autre étude a fois par semaine réduit de moi- grasses, ils sont indispensables donc partis à la recherche de ces d’acides gras Oméga 3 » et montré que la consommation lors d’un régime alimentaire l’origine de cette protection « riche en acide gras Oméga 3 ». de poisson au moins une fois équilibré. Ils permettent à exceptionnelle dans leur environnement. C’est l’alimentation L’Agence française de sécurité par semaine faisait baisser de notre organisme de fabriquer sanitaire des aliments (AFSSA) plus de 60% le risque de développer la maladie d’Alzheimer ! les cellules et participent au qui a donc retenu leur attention, a décidé d’y mettre bon ordre. bon fonctionnement du système nerveux. Source d’éner- poissons et d’huiles de pois- et surtout la consommation de Elle a ainsi défini des règles strictes : A consommer gie privilégiée, les lipides sont son. Ils ont alors pu démontrer• « Sources d’acides gras avant...composés de trois groupes : les que les Oméga 3 contenus dans Oméga 3 » : doit figurer uniquement sur les aliments qui ces très fragiles, facilement oxy- Les Oméga 3 sont des substan- acides gras saturés, monoinsaturés et polyinsaturés. Cette baisser le taux de mauvais ces aliments marins faisaient contiennent 15% des apports dables au contact de l’eau ou distinction se fait grâce à leurs cholestérol et amélioraient de nutritionnels conseillés pour de minéraux tels que le fer ou caractéristiques chimiques. manière générale le profil lipidique. Des constats similaires un homme adulte en acide le cuivre. Cette transformation Les Omega 3 font partie de la alpha-linolénique (2 g/jour) chimique produit des subs- catégorie des polyinsaturés. ont été réalisés par exemple Les Apports Oméga nutritionnels 3 dans les régions viennent conseillés du en froid acides gras oméga 3 côtières du Hommes Femmes Comment en est-on venu à Japon, où la Acide alpha-linolénique - ALA 2 g/jour 1,6 g/jour prêter Acide autant docosahexaénoïque de vertus aux - DHA consommation 0,12 g/jour 0,10 g/jour Oméga 3 ? Tout cela vient des de poisson est 16. Santé médecine douce 88 - Août - Septembre - Octobre 2010 contiennent 30% des apports nutritionnels conseillés pour un homme adulte en acide alpha-linolénique (2 g/jour) ou en DHA (0,12 g/jour) pour 100 g, 100 ml ou 100 Kcal. De nombreuses vertus (Source : AFSSA) riches en Oméga 3. Si vous prenez des compléments alimentaires qui en contiennent, respectez bien les dates limites de consommation. Il faut aussi avoir un statut en antioxydants dans meilleur moyen est d’avoir une alimentation riche en fruits et Attention ! N’oubliez pas qu’une alimentation contenant des Oméga 3 doit contenir également des Oméga 6. Ceux-ci se cachent dans l’huile de tournesol ou de maïs, la viande... Il est important de compenser, par exemple, si vous mangez beaucoup de poissons gras (riches en Oméga 3), il faudra prendre un peu d’huile de tournesol (et inversement). même groupe que la viande. Logique : c’est, comme un bifteck, une très bonne source de protéines : en moyenne 18 à 20 g pour 100 g. Et elles ont une légumes. excellente valeur biologique : importante. Depuis, les études sapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA). elles renferment tous les acides n’ont cessé de s’accumuler, Et les poissons aminés essentiels et, sont donc prouvant les liens entre la consommation d’aliments riches vertus pour le système cardio- Ils possèdent de nombreuses gras ? parfaitement utilisées par l’organisme pour la croissance et Sardines, maquereaux et saumon de Norvège sont des pois- le renouvellement des cellules. en Oméga 3 et la baisse des vasculaire. risques cardiovasculaires.• Les Omega 6. On distingue sons gras. Et pourtant, riches Autre atout du poisson : son dans cette famille l’acide linoléique et l’acide arachidonique. 3 en & Oméga 6 : 3, Les ils sont deux excellents fer, d’origine animale (comme familles pour la santé d’Oméga et ne se révèlent celui de la viande, encore une Ils permettent de diminuer le pas si nocifs que cela pour le fois), très bien assimilé par Les acides gras polyinsaturés, taux de mauvais cholestérol. régime, bien au contraire ! On l’organisme. Le fer est souvent sont composés à leur tour de ne le dira jamais assez : les acides gras essentiels présents en deux familles : les Omega 3 et Respecter déficitaire dans les l’alimentation les Omega 6. Chacun ayant des besoins des jeunes enfants, des femmes grande quantité dans le poisson sont bons pour la santé. ou des végétariens. Et cela peut qui suivent un régime restrictif propriétés bien particulières : Les Oméga 3 sont des acides• Les Omega 3. On distingue gras dits « essentiels » : notre Le poisson possède un nombre dans cette famille l’acide alphalinolénique (ALA), l’acide éicoquer. Bon C’est à pourquoi savoir il faut corps est incapable d’en fabri- incroyable de qualités nutritionnelles. Bon pour le cœur, Dans un communiqué le tonus ou la ligne... Bref, c’est Omega 3 & Omega 6 médical paru l’an dernier, l’aliment indispensable pour Les acides gras sont essentiels pour le CNRS votre tonus abordait ! les toute l’année ! • Sources d’Omega 6 : Huiles de bienfaits tournesol, de maïs, ces sésame, acides gras pavot, pépins de raisin, noix et soja, le germe de blé, les Des protéines dits essentiels, notamment céréales, les légumes secs, les volailles, le porc... pour le tonus sur certaines maladies• Sources d’Omega 3 : les maquereaux, coronariennes, sardines, thon, ainsi que sur harengs, Dans la pyramide saumon, des noix, aliments, huiles de noix, colza, germe de le système nerveux. blé, le poisson lin et soja... est classé dans le Août - Septembre - Octobre 2010 - 89
io bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio b qu’ils soient apportés par l’alimentation. Tout du moins, il faut consommer le principal d’entre eux, l’acide alphalinolénique (ALA) : les autres, grâce à différentes enzymes de notre organisme, peuvent éventuellement être fabriqués à partir de l’ALA. C’est pourquoi les apports recommandés en certains Omega 3 (acide éicosapentaénoïque et acide docosahexaénoïque) sont moins élevés qu’en ALA. Bien lire l’étiquette ! Soyez vigilant ! Si vous apercevez la mention Oméga 3 et Oméga 6 sur un emballage, ne vous précipitez pas dessus sans discernement ! D’abord, sachez qu’il y a actuellement de nombreux abus dans l’utilisation des mentions « sources d’acides gras Oméga 3 » et « riche en acide gras Oméga 3 ». L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) a décidé d’y mettre bon ordre. Elle a ainsi défini des règles strictes : • « Sources d’acides gras Oméga 3 » : doit figurer uniquement sur les aliments qui contiennent 15% des apports nutritionnels conseillés pour un homme adulte en acide alpha-linolénique (2 g/jour) Apports nutritionnels conseillés en acides gras oméga 3 Hommes Femmes Acide alpha-linolénique - ALA 2 g/jour 1,6 g/jour Acide docosahexaénoïque - DHA 0,12 g/jour 0,10 g/jour Attention ! ou en DHA (0,12 g/jour) qu’ils pour soient tances apportés dont par la toxicité l’alimentation. est Tout encore du moins, méconnue il ; 100 g, 100 ml ou 100 Kcal. ou en DHA (0,12 g/jour) pour 100 g, 100 ml ou 100 Kcal. tances dont la est encore mé• « Riche en acides faut gras consommer c’est pourquoi le principal il est préférable eux, l’acide consommer alpha- Oméga 3 » : doit figurer uni-• « Riche en acides gras c’est pourquoi il Oméga 3 » : doit figurer d’entre uniquement sur les aliments linolénique qui rapidement (ALA) : les les autres, aliments quement sur les aliments qui contiennent 30% des apports grâce à riches différentes Oméga enzymes 3. Si contiennent 30% des apports férable de con rapidement les riches en Omé nutritionnels conseillés de pour notre vous organisme, prenez des peuvent compléments être alimentaires fabriqués qui un homme adulte en acide ments alimenta nutritionnels conseillés pour vous prenez des un homme adulte en éventuellement acide alpha-linolénique (2 g/jour) à partir de en l’ALA. contiennent, C’est pourquoi pour les apports tez bien recommandés les dates limites ou en DHA (0,12 g/jour) pour respec- alpha-linolénique (2 g/jour) en contiennent, ou en DHA (0,12 g/jour) 100 g, 100 ml ou 100 Kcal. en certains de consommation. Omega 3 (acide Il 100 g, 100 ml ou 100 Kcal. tez bien les date de consomma éicosapentaénoïque faut aussi avoir et un acide statut faut aussi avoir u De nombreuses docosahexaénoïque) en antioxydants sont dans De nombreuses en antioxydan vertus moins élevés sang qu’en suffisamment ALA. vertus le sang suffis Le rôle des acides gras Oméga 3 a été étudié dans de Bien nom- lire importants en vitamines ga 3 A, a été Logique étudié dans : c’est, de comme nom- un importants bif- en élevé : avoir des apports Le rôle des même acides groupe gras que Omé- la viande. élevé : avoir des breuses maladies autres l’étiquetteC, E, en ! sélénium et zinc. breuses Le maladies teck, une autres très bonne que sourceC, E, en séléniu celles touchant le système Soyez cardiovasculaire. Globalement, cevez il la alimentation mention Oméga riche 3 en et fruits diovasculaire. et 20 g pour Globalement, 100 g. Et elles il ont alimentation une ric vigilant meilleur ! Si moyen vous est aper- d’avoir celles une touchant de protéines le système : en moyenne car- meilleur 18 à moyen semble que les Oméga 3 jouent Oméga 6 légumes. sur un emballage, ne semble que excellente les Oméga valeur 3 jouent biologique légumes. : un rôle dans la prévention vous du précipitez pas dessus un rôle dans elles la renferment prévention tous du les acides cancer de la prostate, la sans con-discernemensommation de poisson sachez trois qu’il gras y a ? actuellement sommation parfaitement de poisson utilisées trois par gras l’or- ? Et les poissons ! D’abord, cancer de aminés la prostate, essentiels la con- et, sont Et donc les poi fois par semaine réduit de de moitié le risque. Une autre étude lisation a des mon mentions de Norvège « sour- sont des tié pois- le risque. le renouvellement Une autre étude des a cellules. mon de Norvège nombreux Sardines, abus maquereaux dans l’uti- et fois sau- par semaine ganisme réduit pour de la moi- croissance Sardines, et maqu montré que la consommation ces d’acides sons gras gras. Oméga Et pourtant, 3 » et riches montré que Autre la consommation atout du poisson sons : gras. Et p de poisson au moins une « riche fois en en acide Oméga gras 3, Oméga ils sont 3 ». excellents de poisson fer, au d’origine moins une animale fois (comme en Oméga 3, ils par semaine faisait baisser L’Agence de pour française la santé de sécurité et ne se révèlent par semaine celui faisait de la baisser viande, de encore pour une la santé et plus de 60% le risque de sanitaire développer la maladie d’Alzheimer a décidé ! régime, d’y mettre bien bon au ordre. contraire lopper ! On la l’organisme. maladie d’Alzheimer Le fer est ! souvent régime, bien au pas des aliments si nocifs (AFSSA) que cela pour plus le de 60 fois),% le risque très bien de déve- assimilé pas par si nocifs qu Elle a ainsi ne le défini dira jamais des règles assez : les acides gras essentiels présents A en consommer des jeunes enfants, des femmes des gras essenti déficitaire dans l’alimentation ne le dira jamais A consommer strictes : avant...• « Sources grande d’acides quantité gras dans le avant... poisson » : doit sont figurer bons pour uni- la santé. Les Oméga ou 3 des sont végétariens. des substan- Et cela son peut sont bons qui suivent un régime restrictif grande quantité Les Oméga 3 sont des substances très fragiles, facilement quement oxy- Le sur poisson les aliments possède qui un nombre ces très fragiles, facilement oxy- Le poisson poss Oméga 3 dables au contact de l’eau contiennent ou incroyable 15% des de apports qualités nutritionnelles. conseillés Bon pour le cœur, de minéraux tels que le fer ou tionnelles. Bon dables au contact de l’eau ou incroyable de Bon à savoir de minéraux tels que le fer nutritionnels ou Dans un communiqué le cuivre. Cette transformation un homme le tonus adulte ou la en ligne... acide Bref, le c’est cuivre. Cette transformation le tonus ou la lig médical paru l’an dernier, chimique produit des alpha-linolénique subs- l’aliment indispensable (2 g/jour) chimique pour produit des subs- l’aliment indisp le CNRS abordait les toute l’année ! toute l’année ! Apports nutritionnels bienfaits de ces acides gras conseillés Des protéines en acides gras oméga dits 3essentiels, notamment Des proté pour le tonus Hommes sur certaines Femmes maladies pour le to Acide alpha-linolénique coronariennes, ainsi que sur Dans la pyramide des - ALA aliments, 2 g/jour 1,6 g/jour Dans la pyramid Acide docosahexaénoïque le système nerveux. le poisson est classé - DHA dans 0,12 le g/jour 0,10 g/jour le poisson est (Source : AFSSA) N’oubliez pas qu’une alimentation contenant des Oméga 3 doit contenir également des Oméga 6. Ceux-ci se cachent dans l’huile de tournesol ou de maïs, la viande... Il est important de compenser, par exemple, si vous mangez beaucoup de poissons gras (riches en Oméga 3), il faudra prendre un peu d’huile de tournesol (et inversement). (Source : AFSSA) Santé médecine douce. 17 Août - Septembre - Octobre 2010 - 89



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 1Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 2-3Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 4-5Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 6-7Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 8-9Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 10-11Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 12-13Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 14-15Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 16-17Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 18-19Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 20-21Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 22-23Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 24-25Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 26-27Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 28-29Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 30-31Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 32-33Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 34-35Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 36-37Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 38-39Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 40-41Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 42-43Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 44-45Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 46-47Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 48-49Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 50-51Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 52-53Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 54-55Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 56-57Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 58-59Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 60-61Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 62-63Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 64-65Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 66-67Santé Médecine douce numéro 2 nov-déc 12/jan 2013 Page 68