Santé 3e Age n°8 jun/jui/aoû 2016
Santé 3e Age n°8 jun/jui/aoû 2016
  • Prix facial : 7,80 €

  • Parution : n°8 de jun/jui/aoû 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 18 Mo

  • Dans ce numéro : spécial anti-âge, comment ralentir le vieillissement.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
Soins au laser PHOTOS.COM pas à la même phase de pousse en même temps. L’efficacité dépend aussi du type de poils et de peau. L’idéal étant les poils foncés sur une peau claire. Les poils blancs ne peuvent être traités. Le poil est détruit entre 80 et 95% à cinq ans. Il faut donc persister mais le résultat est pérenne B. Le laser pigmentaire Ce laser disperse les particules de pigments du derme, qu’il s’agisse de mélanine, ou des couleurs d’un tatouage (ou maquillage permanent). Il s’agit généralement de laser Qswitched ou Alexandrite. Il n’est pas possible d’utiliser cette technique en cas de grossesse ou en cas de traitement contre l’acné sévère. Il est aussi interdit de s’exposer au soleil, comme quasiment toujours lors d’un traitement au laser. ✘ Déroulement des séances Le praticien fait une anesthésie locale, il s’agit en fait de l’application d’une crème (« Emla ») une heure avant la séance. Les effets secondaires sont présents le temps de la guérison, avec des spots blancs et de petits saignements, formant des croûtes et une inflammation de la peau pendant environ trois semaines. 50 - Santé 3 e âge Spécial soins au laser Il faut être patient et suivre plusieurs séances avec un intervalle de deux mois entre chaque passage sur la même zone afin que le « blanchiment » se fasse de façon uniforme. Les résultats sont excellents sur les taches, les lentigo, les tatouages… à condition de prendre le temps. Attention  : les couleurs jaune et verte sont les plus délicates à ôter. Après la séance, quelques précautions doivent être prises  : pas de piscine, de sauna ou hammam, et utilisation d'une crème cicatrisante.C. Le laser vasculaire On utilise dans ce cas principalement le Laser à Colorant pulsé, le KTP, la Lampe flash. Il est utilisé pour lutter essentiellement contre la couperose, les varicosités de petite dimension sur les membres inférieurs ou les angiomes de surface. Le laser provoque une coagulation des vaisseaux et agit principalement sur le pigment rouge. Pour les cicatrices, c’est le laser à colorant pulsé qui est généralement utilisé. Il ne faut pas avoir la peau bronzée pour démarrer le processus. PHOTOS.COM ✘ Déroulement des séances Les séances sont courtes, de 10 à 20 minutes, il faut de 2 à 5 séances pour traiter en totalité. La technique est utilisée depuis plus de quinze ans et bien maîtrisée. Le système de refroidissement empêche la douleur pendant la séance, même si les enfants doivent avoir une crème anesthésiante pour les angiomes. Après la séance, il y a généralement une rougeur, voir un œdème pendant quelques jours. Les résultats sont excellents avec une très nette atténuation de la couperose et des taches de vin, y compris violacées. D. Le laser infrarouge On le nomme aussi laser de remodelage, il est utilisé pour les cicatrices et le vieillissement. Il en existe plusieurs comme les Nd Yag ou le Smoothbeam. D’autres peuvent être intéressants en complément. La radiofréquence peut également être utilisée pour remettre en tension la peau. La chaleur provoque une production de collagène et un remodelage. Les deux sont souvent utilisés simultanément. Ce type de laser est efficace sur tous les types de peaux et peut être utilisé dans les cas de relâchement, y compris pour le corps. Ce sont eux qui fonctionnent le mieux contre la cellulite. Pour ce qui est des peelings, le principe est identique, si ce n’est que le visage est ensuite couvert d’une crème anti-brûlure, puisque c’est de cela dont on parle, et il faut attendre de 1 à 2 mois pour que le résultat définitif soit obtenu.
✘ Déroulement des séances La séance dure une vingtaine de minutes seulement. La fréquence est de une séance toutes les 6 à 8 semaines, mais cela peut varier en fonction des cas individuels. 3 à 6 séances sont nécessaires en fonction des individus. Le visage est rouge après la séance, et une application de fond de teint peut être utile pour masquer ces rougeurs. Les résultats sont visibles à partir de la troisième semaine environ. La texture de la peau est manifestement améliorée grâce à la production de collagène et d’élastine. Le traitement est souvent associé à des injections ou à un traitement d’acides de fruits. Le cas à part de la cellulite La peau d’orange concerne quasiment toutes les femmes à un moment ou à un autre de leur vie. Elle a tendance à augmenter avec l’âge et à devenir fibreuse. Elle est souvent liée à la rétention d’eau, c’est la raison pour laquelle l’activité physique est importante. Il existe différentes types de traitements  : ✘ L’endermologie, avec des appareils de type Cellu M6 ou les massages manuels. ✘ La pressothérapie afin de lutter contre la rétention d’eau et aider la circulation sanguine des membres inférieurs. ✘ Les ultrasons  : depuis une dizaine d’années, cette technique est utilisée pour lutter contre la culotte de cheval, ainsi que les surcharges de l’abdomen. Les ondes de ces appareils rompent la membrane des cellules adipeuses. Les études cliniques prouvent l’efficacité de la méthode, mais on peut remarquer que ces machines ne sont pas agréées aux USA. ✘ La cryolipolyse  : il s’agit de l’action par le froid, les lipides des cellules adipeuses se cristallisant et se dissolvant. Les études paraissent encourageantes, mais là encore, la méthode ne dispose pas de beaucoup de recul. Elle fait encore débat à terme sur l’action anti-cellulitique. ✘ La mésothérapie a de bons résultats couplée à un contrôle alimentaire bien entendu. Il faut prendre en compte l’hygiène du cabinet d’esthétique choisi et se renseigner sur les produits injectés à titre de précaution. Elle agit sur l’amincissement et sur la cellulite. Un traitement à quel coût ? En moyenne, la mésothérapie est une solution peu onéreuse  : entre 35 et 60 euros la séance. La sclérose entre 40 et 100 euros la séance pour les vaisseaux, mais le traitement des varices varie entre 200 et 600 euros en fonction de la zone. Le laser contre la cellulite Le laser agit quant à lui notamment sur les problèmes de fibrose et de relâchement. Ce sont les infrarouges qui sont les plus efficaces. Ce type de traitement s’applique particulièrement aux cellulites rebelles et/ou anciennes. Il s’agit d’une technique qui a encore peu de recul. Elle donne de bons résultats, prouvés scien- tifiquement, mais à ce jour il n’y a pas de suivi sur une dizaine d’années. Les appareils sont le GentleYag, le Velasmooth, le Titant, etc. La radiofréquence est souvent utilisée en complément, tout comme peuvent l’être les ultrasons. De plus, le nombre de séances est difficile à maîtriser, car chaque individu répond de façon très différente en fonction de sa peau. Ce n’est pas forcément une question d’âge, certaines femmes voient leur peau se plisser après la fonte partielle de la cellulite alors qu’elles n’ont que 35 ans, tandis que des femmes de plus de 50 peuvent avoir une peau très souple qui se retend correctement. PHOTOS.COM Santé 3 e âge - 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 68-69Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 70-71Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 72-73Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 74-75Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 76-77Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 78-79Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 80-81Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 82-83Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 84