Santé 3e Age n°8 jun/jui/aoû 2016
Santé 3e Age n°8 jun/jui/aoû 2016
  • Prix facial : 7,80 €

  • Parution : n°8 de jun/jui/aoû 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 18 Mo

  • Dans ce numéro : spécial anti-âge, comment ralentir le vieillissement.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
Soins au laser PHOTOS.COM Spécial soins au laser MEDICALES, ESTHETIQUES… Quelles utilisations pour le laser aujourd’hui ? 46 - Santé 3 e âge La médecine esthétique est un véritable phénomène de société. Si beaucoup de femmes reculent encore devant une vraie chirurgie, les techniques moins invasives comme le laser ou les injections ont le vent en poupe, car moins inquiétantes et plus abordables. Les méthodes au laser méritent notamment toute notre attention. Les termes de « médecine esthétique » regroupent de nombreuses techniques, très différentes dont le laser. Un outil qui semble à présent bien connu, encore que les progrès et les adaptations soient constants. Il est donc important de se tenir au courant des possibilités pour les femmes qui sont intéressées par ce type de traitement. Car il ne faut pas s’y méprendre, la médecine esthétique recouvre bien des réalités différentes. Elle concerne de ce fait des patients qui bénéficient de soins suite à un besoin de reconstruction, ou un événement ayant entraîné des brûlures ou des cicatrices visibles, des cas qui trouvent leur origine dans des accidents de la vie. Mais elle concerne aussi et en majorité des personnes, hommes et femmes, qui ne souffrent souvent de rien d’autre que d’un vieillissement naturel.
L’affaire des prothèses PIP, due à un fournisseur et non pas à un médecin, a quand même prouvé que les contrôles étaient quelque peu légers et pour le moins inefficaces. Or, lorsque l’on parle de laser, on parle de technologie et le spécialiste qui utilise cet outil doit absolument être un vrai professionnel. Laser & dermatologie Nous réagissons de façon personnelle à l’attaque des années  : certaines feront avec et aimeront garder l’aspect naturel du poids des années. D’autres préféreront lutter et engager des actions plus ou moins lourdes pour freiner les blessures du temps. Tout dépend aussi de la façon dont ces traces de vieillissement se manifestent. Certaines ne supporteront pas de voir apparaître les taches de vieillesse du décolleté, d’autres de voir leurs paupières se friper, ou les rides du lion durcir leur expression… Si la médecine esthétique a autant de succès, c’est parce que le scalpel, l’anesthésie, ou les ratés de la chirurgie éloignent une partie de la clientèle potentielle de la chirurgie. ✘ Le ressenti de l’âge Hommes ou femmes, nous n’avons pas toujours l’âge de nos artères, mais celui qui reste gravé dans notre cerveau. Or, celui-ci semble avoir un certain retard au niveau de l’information ! Car nous sommes nombreuses à nous surprendre à nous sentir plutôt plus jeunes que nous ne le sommes en réalité. Pourtant, les années passent et deviennent de plus en plus visibles. Certaines ont la chance de faire dix ans de moins, d’autres vieillissent prématurément. Cela dépend de plusieurs facteurs  : la génétique joue un rôle, mais le mode et la qualité de vie ont bien entendu un impact primordial. Car il ne faut pas nier que pour les femmes, la pression existe dans certains métiers au niveau professionnel, plus que pour les hommes. Il convient donc de « faire plus jeune ». Avoir recours à des méthodes de médecine, voire de chirurgie, esthétique est aussi une affaire de tolérance. Chacun est libre de « gérer » son corps comme il l’entend. Les régimes, le sport, les soins sont des décisions personnelles. Les femmes européennes cherchent aujourd’hui des soins de rajeunissement naturels et harmonieux, permettant de donner un petit coup de jeune, d’avoir l’air reposé, sans que cela ne soit trop évident. Il y a eu une véritable réaction contre les techniques chirurgicales ayant tendance à imposer les mêmes canons esthétiques à toutes les femmes  : seins proéminents, lifting transformant totalement l’expression du visage, problème de symétrie. Le chirurgien doit être un artiste et non pas un bon technicien. A présent, nombreux sont ceux qui pratiquent également la médecine esthétique, en travaillant sur les volumes via les injections. ✘ Le laser Le laser est un choix technique qui résulte souvent de la rencontre avec un vrai spécialiste. Et celui-ci est surtout un dermatologue. En effet, le vieillissement concerne tout notre corps à l’intérieur comme à l’extérieur, mais en matière esthétique pure et dure, c’est la peau qui est concernée. Il faut donc avoir à faire à un professionnel qui dispose de toutes les connaissances et compétences nécessaires pour analyser l’état de la peau avant qu’un quelconque choix ne soit fait. Chaque praticien est libre de l’offre qu’il propose  : rares sont ceux qui proposent la gamme complète pour deux raisons principales. LASER, ça veut dire quoi ? Le mot « laser » qui est passé dans le vocabulaire courant a pourtant un sens. C’est un sigle anglo-saxon qui veut dire  : « Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation ». PHOTOS.COM Santé 3 e âge - 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 68-69Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 70-71Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 72-73Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 74-75Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 76-77Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 78-79Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 80-81Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 82-83Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 84