Santé 3e Age n°8 jun/jui/aoû 2016
Santé 3e Age n°8 jun/jui/aoû 2016
  • Prix facial : 7,80 €

  • Parution : n°8 de jun/jui/aoû 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 18 Mo

  • Dans ce numéro : spécial anti-âge, comment ralentir le vieillissement.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Dossier spécial « Minceur & tonus » PHOTOS.COM Manger équilibré Il est aujourd’hui bien établi que l’alimentation joue un rôle essentiel sur notre santé. Le conseil de base pour un bon équilibre alimentaire est « mangez de tout », en quantité raisonnable, en consommant des aliments de chacun des groupes d’aliments  : fruits et légumes ; pain, céréales, féculants et légumes secs ; lait et produits laitiers ; matières grasses ; viandes, poissons, œufs ; boissons. En période de régime, il est essentiel de limiter sa consommation de sucres et de graisses. Ne plus stresser Le stress n’est pas forcément néfaste à la santé. Il y a d’un côté le bon stress, c’est-à-dire celui qui nous permet de nous surpasser, d’aller toujours plus loin. Et puis, il y a le mauvais stress, celui qui nous envahit comme une bouffée d’angoisse et qui nous cloue sur place, sans compter qu’il peut nous faire grossir considérablement ! 34 - Santé 3 e âge Limiter les excitants Tabac, thé, alcool sont des excitants à prendre avec précaution et qui en trop forte dose sont très dangereux pour la santé et le sommeil. Ils favorisent le stress, le grignotage et donc la prise de poids ! Prendre soin de soi Pour votre bonne santé mentale et physique, vous devez absolument apprendre à vous occuper de la personne la plus importante au monde  : vous ! Pour avoir une jolie silhouette, il ne faut pas hésiter à utiliser toutes les méthodes de soins du corps qui drainent et détoxifient l’organisme. Se reposer régulièrement Les congés sont essentiels à votre santé, car ils vous permettent de vous détendre, de changer d’air et de vous ressourcer. Sans compter que vous pouvez enfin profiter de ceux que vous aimez et prendre du temps pour vous. Dans la même logique, le week-end a été inventé pour votre repos et votre bien-être. Si vous suivez tous ces conseils naturels avec le plus de rigueur possible, vous allez non seulement être en pleine forme, mais en même temps lutter contre le vieillissement prématuré de vos neurones et de votre peau, agir sur votre métabolisme et limiter votre prise de poids ! Chaque matin, regardez-vous avec complaisance dans le miroir et au lieu de scruter vos kilos à la loupe, souriez à la vie et dites-vous que vous gagnez chaque jour en maturité, en expérience et en sagesse ! De l’intérêt des diètes Pendant l’hiver, l’organisme accumule les toxines au point que les différents organes « filtres » que sont les reins, le foie, les intestins, la peau et les poumons finissent par être saturés. Pour favoriser l’élimination de ces toxines ou simplement retrouver son tonus, des spécialistes prônent la diète. Mais c’est aussi le moyen de réguler son poids et d’alléger son fonctionnement digestif. Que doit-on en penser et faut-il en faire ? Il existe un grand nombre de procédés, du plus simple au plus spécial. Certaines publications rendent encore hommage aux indications prescrites par de vieux ouvrages, qui commençaient généralement ainsi  : « Se saisir d’un bocal d’un litre, y mettre de la paille d’avoine coupée, verser dessus ceci, puis ajouter cela, et consommer le tout pendant six jours, sans rien boire ni manger d’autre. » Rassurez-vous, nous ne vous conseillerons pas de suivre ces préceptes à la lettre ! PHOTOS.COM
La diète sur un ou deux jours peut être entreprise n’importe quand, mais il est préférable de la faire les samedi et dimanche, au moment où l’organisme est au repos. Chasser les toxines Nos activités neuro-sensorielles, digestives et motrices s'accompagnent nécessairement de l'élimination d'hydrates de carbone, de graisses et de protéines, donc de déchets. Ce sont eux qui produisent la sensation de fatigue. Pour se régénérer, notre corps a besoin de repos, tant sur le plan physique (sommeil, vacances) que physiologique. Notre physiologie se modifie avec l'âge. Le corps de l'enfant, en pleine croissance, fait preuve d'une grande vitalité et d'une grande souplesse, tandis que celui de la personne âgée tend à ralentir son métabolisme, perdre sa tonicité, se raidir et se fragiliser. Venant plus difficilement à bout des déchets métaboliques, il les laisse s'accumuler sous forme de dépôts qui se résorbent très difficilement et peuvent conduire à diverses pathologies, de type rhumatismal notamment. D'un âge à l'autre, l'équilibre naturel entre processus de construction et de déconstruction évolue progressivement, avec plus ou moins de rapidité. C'est le processus naturel du vieillissement. Si on ne peut l'empêcher, il est toutefois possible de prévenir son accélération. Le manque de mouvement, une alimentation mal adaptée ou une maladie peuvent conduire à tout moment à une accumulation de toxines dans l'organisme. C'est notamment le cas pendant la période hivernale. Avec le froid, le manque de lumière et d'aliments frais, le métabolisme se ralentit et l'assimilation s'accomplit moins bien. À l'approche du printemps, on se sent fatigué et abattu, avec des douleurs diffuses dans le dos, malgré l'élan de vie que manifeste la nature. Une diète une fois par an Stimuler régulièrement les fonctions naturelles d'élimination de l'organisme par une cure dépurative associée à une diète alimentaire, c'est lui permettre de drainer ces déchets métaboliques vers l'extérieur avant qu'ils ne deviennent source de pathologies. Après 35 ans, ce type de cure est conseillé systématiquement chaque année au printemps pour retrouver équilibre et vitalité. Elle est aussi bénéfique au début de l'automne, en cas de fatigue générale et de douleurs articulaires et dorsales. « Minceur & tonus » Les nutritionnistes conseillent très souvent une cure dépurative de bouleau. Celle-ci complète efficacement les traitements médicaux en cas de manifestations articulaires douloureuses. Elle constitue aussi le complément adéquat des traitements externes de peaux à problèmes. Effectuée lors d'un régime amaigrissant, elle stimule l'élimination des toxines, souvent ralentie par la réduction du bol alimentaire. Dans tous les cas de figure, retenez qu’une journée de diète alimentaire consiste à se reposer, à boire énormément et à alléger son organisme, en ne mangeant que du bouillon de légumes maison par exemple. Son objectif n’est pas de mincir, mais de chasser les toxines de son corps. Réalisée une à deux fois par an, elle est excellente pour votre forme. Bannir le grignotage Notre silhouette ne répond pas toujours à nos attentes. La cause  : le manque de sport, des soucis hormonaux et de mauvaises habitudes alimentaires, sans oublier les grignotages incessants et très féminins qui développent nos problèmes de surpoids localisé ou généralisé. Il est grand temps de réagir, non pas avec des régimes draconiens, mais avec des méthodes plus douces et naturelles. Ne plus grignoter pour mincir durablement en préservant sa santé, c’est possible ! Lorsque l'on a faim et que l'on se met à table, ce que l'on mange procure immédiatement du plaisir. Ces sensations sont enregistrées par des capteurs qui se trouvent dans la bouche et l'estomac. Ceux-ci envoient des informations au cerveau qui les enregistre et les stocke. Il comptabilise ainsi les quantités de calories et de nutriments (protéines, PHOTOS.COM Santé 3 e âge - 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 68-69Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 70-71Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 72-73Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 74-75Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 76-77Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 78-79Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 80-81Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 82-83Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 84