Santé 3e Age n°8 jun/jui/aoû 2016
Santé 3e Age n°8 jun/jui/aoû 2016
  • Prix facial : 7,80 €

  • Parution : n°8 de jun/jui/aoû 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 18 Mo

  • Dans ce numéro : spécial anti-âge, comment ralentir le vieillissement.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Dossier spécial « Bonne santé » Avant tout, se connaître Il faut savoir faire le point sur soi, car on ne prend pas des kilos « superflus » sans raison. Comprendre pourquoi on a grossi, c’est déjà commencer à maigrir. De même, il est inutile de se fixer des objectifs impossibles à tenir. Autres questions à se poser  : « Pourrai-je suivre ce régime à long terme ou l’abandonnerai-je après quelques semaines ou mois ? », « Est-ce le bon moment pour vouloir perdre du poids ? », « Est-ce que je dois vraiment perdre du poids ? ». Réservez-vous un moment pour faire le point. Demandez conseil autour de vous et si besoin consultez un spécialiste. 5. Sur ta peau, tu veilleras Instrument de séduction et de communication, la peau est un organe très réactif et sophistiqué. Un organe sans lequel on ne peut vivre. Des travaux récents ont démontré que dans la peau, le système nerveux et le système immunitaire étaient intimement liés à la fois physiologiquement et anatomiquement dans le cadre d’un système dit « neuro-immuno-cutané ». Des chercheurs essaient aujourd’hui de mesurer l’impact de ce système sur la physiologie et les maladies de la peau et de comprendre comment des problèmes psychologiques peuvent avoir un retentissement cutané. Selon le Pr. Jean-Paul Ortonne, directeur de recherches à l’Insermet professeur à la faculté de médecine de Nice « le stress et l’état mental jouent un rôle important dans à peu près toutes les affections dermatologiques ». Mais certaines maladies de peau sont si difficiles à vivre qu’on peut se demander qui, du stress ou de la maladie de peau, est le déclencheur. En effet, de nombreuses affections cutanées inesthétiques, douloureuses ont immanquablement des conséquences sur le mental. 6. Tes ongles, tu embelliras Des mains belles et soignées peuvent être une excellente carte de visite, elles sont aussi la marque de votre féminité. Pour juger de l’élégance et du raffinement d’une femme, 18 - Santé 3 e âge Le stress à fleur de peau Atteints de dermite séborrheïque, une affection qui toucherait six millions de personnes en France, 95% des patients considèrent le stress comme le principal facteur favorisant le déclenchement et les poussées. Comme le déclare le professeur Ortonne, « si les mécanismes responsables de cette dermatose ne sont pas encore totalement expliqués, cette affection pourrait être causée par la prolifération d’une levure microscopique vivant depuis toujours sur notre corps, appelée Malassezia furfur. Celle-ci se nourrirait du sébum produit en excès par les glandes sébacées ». Quel rapport alors avec le stress ? Notre état mental modifierait la composition du sébum, qui deviendrait encore plus appétissant pour le champignon et renforcerait ainsi sa multiplication. Cette prolifération le rendrait plus agressif vis-à-vis de la peau… et notre système immunitaire se défendrait alors, ce qui produirait les rougeurs et les desquamations propres à la dermite séborrheïque. regardez ses mains et ses pieds. Ils vous en diront long sur le soin qu’elle porte à son apparence. Pas de doute, pour un résultant optimum, rien de tel qu’un soin complet 4. Ton coiffeur, tu visiteras Vos cheveux sont trop longs ? Abîmés ? Votre coupe ne tient plus la route ? Vous rêvez de faire des extensions ? De changer de couleur ? De faire des mèches ? Même si l’hiver est une période où l’on soumet ses cheveux à rude épreuve (froid, vent, pluie…), ce n’est pas une raison pour se laisser aller et ne plus ressembler à rien… Courrez vite chez votre coiffeur et demandez-lui conseil. Un bon relooking est excellent pour la forme et le moral ! Des types de peau différents Le type de notre peau dépend du pH, c’est à dire son acidité. La peau normale est à 6,5 (pH neutre). En dessous, la peau est qualifiée de sèche, au dessus de grasse. Avec le temps, elle a tendance à se dessécher. Nous avons également un phototype bien déterminé aussi appelé classification de Fitzpatrick. Le type 1 est le roux au teint clair et le type 6 est le type le plus foncé. Le phototype intervient pour le type de traitement recommandé et sur la saison à laquelle on peut intervenir (généralement l’hiver). N’oubliez pas non plus de bien nettoyer votre peau et de la bichonner. Vous pouvez même faire votre petite gymnastique « A,E,I,O,U. » et vous pouvez vous masser vous-même le visage à condition de bien le faire en remontant du menton vers le front. Et n’oubliez pas qu’après avoir acheté masques et crèmes contour des yeux, il s’agit aussi de s’en servir régulièrement ! Nous nous laissons souvent tentées par de nouveaux produits qui restent inutilisés dans le placard de la salle de bains. Enfin, n’oubliez pas vos protections solaires ! chez la manucure et le pédicure-podologue. Ce qui compte surtout, c’est que vos mains soient soignées. Vous n’êtes pas obligée de porter une French manucure parfaite ou
d’avoir un rouge sang sur les ongles. Pour cela, trempez vos mains dans de l’eau tiède, massez-les soigneusement avec une crème appropriée, faites un soin anti-cuticules, limez soigneusement vos ongles, mettez une bonne base et un durcisseur de qualité, puis vernissez vos ongles avec une couleur neutre et douce  : transparent, blanc, rosé. Faites de même pour vos pieds que vous poncerez. Vous pouvez vous permettre de porter des rouges très sombres à la limite du noir, car ils sont très seyants. Il est impératif si l’on veut avoir des mains parfaites et être belle jusqu’au 7. Des dents blanches, tu auras Un sourire éclatant saura également vous mettre en valeur. Alors, au programme, rendez-vous chez votre dentiste pour un bon détartrage et si besoin une séance de blanchiment. Et n’oubliez pas de vous brosser les dents au moins trois fois par jour ! 8. Un bon gommage, tu effectueras Nous sommes inégaux face au soleil, les peaux les plus claires ne peuvent pas espérer obtenir un bronzage couleur café. Pour que le bronzage des vacances d'hiver dure plus longtemps, il faut d’une part l’obtenir doucement sans prendre de coup de soleil, signe de « dégâts » cutanés et de millions de cellules expulsées lorsque fatalement la peau pèlera. bout des ongles d’avoir une hygiène parfaite et de suivre quelques petites règles simples  : Ne rongez pas vos ongles ou cuticules. Pour lutter contre la macération, protégez les ongles des savons, des détergents (portez des gants de coton recouverts de gants en caoutchouc lors des contacts avec l’eau). Pour le lavage des mains, méfiez-vous de l’eau chaude, préférez l’eau froide et utilisez des produits nettoyants sans rinçage (lorsque c’est possible). Il est préférable de limer vos ongles avec L’exfoliation consiste à désincruster et désépaissir l’épiderme pour permettre sa régénération cellulaire naturelle, rendant ainsi à votre peau un teint éclatant. Le renouvellement cellulaire s’effectuant environ tous les 28 jours, il est indispensable de se débarrasser des petites cellules mortes et des impuretés de la peau. Cette action accroît notamment la pénétration et l’efficacité des produits de soins. 9. Une peau dorée, tu privilègeras D’autre part, une fois bronzée, il faut limiter les expositions aux heures dangereuses, continuer de se protéger et hydrater sa peau. Il est vrai que l’on se sent immédiatement plus belle et plus mince dès que l’on est bronzée. Alors pour éviter coups de soleil et cancers de la peau, pourquoi ne pas utiliser un bon autobronzant ou le système des douches bronzantes en institut ? 10. Opération drainage, tu lanceras Il existe de nombreux compléments alimentaires « anti-eau » qui vous permettent de drainer votre corps de ses toxines. Un bon drainage lymphatique pratiqué chez soin, plutôt que de les couper. L’abus de vernis (surtout à séchage rapide) rend l’ongle sec et cassant. Le dissolvant (à base d’acétone) déssèche la racine de l’ongle. Mettez toujours une base protectrice sous un vernis coloré. N’oubliez pas vos pieds. Rien de plus déprimant qu’une jolie femme avec des orteils salis ou peu soignés ! BRONZEZ SANS SOLEIL Le système Magic Tan vous permet d’être bronzée ou hâlée toute l’année et ceci sans danger ! La cabine Magic Tan est implantée à Paris (VII, VIII, XVI), mais aussi en province (Aix en Provence, Annonay, Benodet, Bordeaux, Cannes, Chantilly, Compiègne Deauville, Fontenay aux Roses, Grenoble, Le Mans, Luçon, Marmande, Metz, Montpellier, Rosny Sous Bois Rouen, St Maur les Fossés Tours, Yerres…). La cabine de bronzage se présente comme une cabine de douche classique. Une multitude de becs de pulvérisation diffusent une brume composée d’Aloe Vera, de DHA et de crème nourrissante. Une séance de 40 secondes vous assure un hâle uniforme équivalant à 6 séances d’UV traditionnelles, sans aucun danger pour la peau. Numéro lectrice  : 01 40 76 07 23 Site  : www.magic-tan.fr un kiné ou un institut sera également très efficace. Santé 3 e âge - 19 PHOTO  : PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 68-69Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 70-71Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 72-73Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 74-75Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 76-77Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 78-79Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 80-81Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 82-83Santé 3e Age numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 84