Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°7 de mar/avr/mai 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 22,5 Mo

  • Dans ce numéro : préserver son capital jeunesse.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
PHOTO.COM Votre silhouette En savoir plus sur la phytothérapie La phytothérapie ou médecine par les plantes est une science - ou un art - qui se complexifie de plus en plus. En principe, elle exige une longue formation. Il n'en reste pas moins que, bien informé, chacun peut se servir des plantes pour soigner des troubles mineurs (et même parfois sérieux, à titre complémentaire). Beaucoup de plantes ne présentent, en effet, que très peu de risque - voire aucun. Que viennent faire ces organes dans l’amaigrissement ? Ils y jouent un rôle capital. Lorsqu’une personne maigrit, elle élimine beaucoup de déchets. Ces déchets proviennent des cellules adipeuses. Ils sont stockés dans la graisse. Lorsque celle-ci est mobilisée, ces déchets sont réintroduits dans la circulation sanguine et doivent être éliminés. Voici ce qui se produit au niveau de chacun de ces trois organes et du sang. Il est important de préciser d’abord que par elles-mêmes les plantes ne font pas maigrir. Si elles le faisaient, ce serait parce qu’elles bloqueraient certaines fonctions normales de l’organisme, comme la digestion des aliments ou leur assimilation. Or, c’est certain, il n’est 48 - Santé 3 e âge jamais souhaitable de bloquer ces fonctions. Ce serait risquer de devenir malade. Quelles plantes ? Aussi souvent que possible, il vaut mieux utiliser les plantes dans leur prime fraîcheur. Comme toute matière vivante, leurs éléments de base constituent des forces dynamiques interagissant avec les différents systèmes de l'organisme humain, eux-mêmes en continuel processus de transformation. On doit aussi s'assurer de leur provenance  : Ont-elles été cultivées selon les principes biologiques ? L'endroit d'origine était-il à l'abri des polluants ? (Il faut éviter, par Le mieux est alors de s'approvisionner chez un bon herboriste. exemple, les plantes cultivées à proximité d'une route très fréquentée, etc.) L'idéal est, évidemment, de cultiver soi-même des plantes médicinales dans les meilleures conditions possibles. Sinon, on s'adressera à des personnes qui nous ont été recommandées ou que l'on connaît personnellement. Dans l'impossibilité de se procurer des plantes fraîches, on peut En savoir plus « star de la minceur » ! employer des plantes séchées. Le mieux est alors de s'approvisionner chez un bon herboriste, car pour garder leur efficacité, les plantes séchées nécessitent des soins attentifs. La majorité des sachets prêts à l'emploi que l'on vend dans les grandes surfaces sont d'une efficacité toute relative, voire nulle, sans compter que leur provenance pourrait s'avérer douteuse. Produit star, la tisane « B. Slim » a dépassé le million de boîtes vendues depuis la création de Diet Wold en 2003. Elle regroupe 3 effets en un seul produit (minceur, transit et détox) et se veut la tisane la plus chère du monde mais la plus efficace également. La tisane B. Slim, c’est un petit sachet de tisane à base de Mauve Frisée à prendre régulièrement ou de façon ponctuelle. Elle agit en bloquant le passage des graisses contenues dans les aliments ingérés vers l’organisme et ainsi éviter que ces graisses soient stockées. Une perte de poids est ainsi facilitée si vous suivez un régime, mais la tisane est aussi souvent utilisée en cas de constipation. En vente en pharmacies et sur www.b-slim.com. PHOTO.COM D.R.
PHOTO.COM PHOTO.COM La sélection de Santé 3e âge Le thé vert Histoire  : Originaire d'Inde, utilisé pour ses feuilles, c'est un stimulant de la lipolyse et de la thermogénèse qui permet d'évacuer plus vite les graisses qui font les kilos excédentaires et disgracieux. Propriétés  : Il réduit l'absorption intestinale des graisses et des sucres en inhibant certaines enzymes appelées les polyphénols. Ainsi, ces lipides et ces sucres ne seront pas assimilés par l'organisme mais éliminés par voies naturelles. L’Orthosiphon stamineus Noms communs  : Thé de Java, barbiflora, moustaches-de-chat. L'Orthosiphon est une herbe vivace à port dressé, de 30 à 60 cm de haute. Spontané dans le Sud-Est asiatique et dans le nord-est de l'Australie, introduit en Guyane et en Amérique centrale, l'orthosiphon ne se rencontre pas en Europe. Parties utilisées  : la feuille. Principaux constituants connus  : les feuilles d'Orthosiphon sont riches en sels minéraux, en particuliers sels de potassium, et renferment des acides-alcools (acides citrique, lactique, glycolinique, malique), des flavonoïdes, des diterpènes (orthosiphols). Propriétés  : Favorise les fonctions d'élimination rénale et digestive. Sa richesse en flavonoïdes confère à l'Orthosiphon le pouvoir de faire sortir les graisses hors des cellules graisseuses. Action antioxydante, bactériostatique et antiinflammatoire. Indications  : Cystites, lithiases urinaires, goutte. Pour perdre du poids ou ne pas en reprendre. La prêle des champs (Equisetum arvense, Equisetacée) Noms communs  : Queue de cheval, Queue de renard, Queue de rat, Petite Prêle, Herbe à récurer. La Prêle des champs est une plante vivace, commune en Europe dans les lieux humides. La Prêle fût, pendant des siècles, considérée comme panacée. Parties utilisées  : Les tiges ou la plante entière. Principaux constituants connus  : Silice dans des proportions considérables qui fait de la prêle la plante la plus riche en cet élément majeur. Carbonate de calcium, sulfate de potassium, magnésie, fer, manganèse. VitamineC. Propriétés  : Diurétique, hémostatique, astringent, reminéralisant, hémopoiétique (provoque la formation de globules rouges), antidégénératif, cicatrisant, favorisant les règles. Indications  : Goutte, arthrose, athérosclérose, hypertension, diabète, nervosisme. Déminéralisation, fractures, lésions osseuses diverses. La Prêle, avant tout reminéralisante par sa richesse en silice, est bénéfique pour tout l'état général et pour le bon fonctionnement des os, des dents, des cheveux et des ongles. PHOTO.COM La reine des prés (Filipendula Ulmaria L) Noms communs  : Ulmaire, Spirée Ulmaire, Spirée filipendule, Ormière, Vignette, Barbe de Chêne. La Reine des Près est une plante altière et raffinée, reconnaissable entre toutes, qui aime les près humides, et plus spécialement le bord des ruisseaux et étangs. En haut d'une tige mesurant jusqu'à un mètre dominent ses fleurs en flocons de couleur crème. Les feuilles vertes sur le dessus, et argentées au-dessous, ont la forme de celles du fraisier. Partie utilisée  : sommités fleuris, feuilles, racine. Principaux constituants connus  : tanin, sels minéraux, aldéhyde salicylique, fer, soufre, calcium,glucosides flavoniques, mine vita-C. Propriétés  : Diurétique éliminateur de l'urée, de l'acide urique et des chlorures - sudorifique - cholé- rétique - anti-athérosclérose - astringent - somnifère - fébrifuge - tonique du coeur et gastrique, anti-spasmodique. Cicatrisant. Indications  : Hydropisie, œdèmes et toutes rétentions liquidiennes de l'organisme. Rhumatismes, goutte, insuffisance urinaire. Athérosclérose, artérite, arthritisme. Coupures, piqûres, brûlures. La Piloselle Histoire de la plante  : hieracium pilosella. Comme son nom l'indique, la Piloselle est une plante Santé 3 e âge - 49 PHOTO.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 68-69Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 70-71Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 72-73Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 74-75Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 76-77Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 78-79Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 80-81Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 82-83Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 84