Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°7 de mar/avr/mai 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 22,5 Mo

  • Dans ce numéro : préserver son capital jeunesse.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
Votre silhouette PHOTO.COM MINCIR AU NATUREL Ces plantes bonnes pour la ligne ! Diurétiques, détox, coupe-faim, brûle-graisses… Certaines plantes peuvent vraiment aider à maigrir. Voici celles à privilégier et comment les utiliser pour des résultats rapides. 46 - Santé 3 e âge D.R. Il l est surtout question ici de trouver la formule qui convient à votre cas personnel. Cependant, dans l’ensemble, toutes les plantes ayant une bonne réputation dans ce domaine donnent en général de bons résultats pour tout le monde. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin traitant, votre pharmacien ou votre spécialiste en médecines douces et naturelles. L'utilisation thérapeutique des plantes remonte à la nuit des temps et l'on en retrouve la trace dans à peu près toutes les civilisations, sur les cinq continents. La notion de tradition reste particulièrement attachée à cette thérapeutique. Cette tradition reste vive dans certains pays, en Chine en particulier. En Occident, l'utilisation thérapeutique des plantes s'est peu à peu estompée, au profit de la synthèse de molécules chimiques. Cependant depuis une quinzaine d'années, on constate un vif regain d'intérêt pour les plantes qui ne cesse de croître aujourd'hui. Pourquoi médicinales ? Le ou les principes actifs d'une plante médicinale sont les composants naturellement présents dans cette PHOTO.COM PHOTO.COM
PHOTO.COM Une personne qui veut maigrir a deux avenues qui se présentent à elle. Elle peut choisir de manger moins. Ce faisant, elle réduit son apport calorique. Dans ces circonsplante ; ils lui confèrent son activité thérapeutique. Ces composants sont souvent en quantité extrêmement faible dans la plante  : ils représentent quelques pour-cent à peine du poids total de celle-ci, mais ce sont eux qui en sont l'élément essentiel. De nombreux médicaments renferment des principes actifs extraits des plantes. La coumarine, que l'on retrouve dans le Mélilot, entre dans la composition de nombreux médicaments anticoagulants. Il est donc nécessaire de réaliser une extraction qui va isoler la seule fraction intéressante de la plante et vous dispensera d'absorber les éléments inactifs de celle-ci. Ainsi, on disposera sous un volume très restreint, de l'essentiel du végétal. De plus, libérés de leur support végétal, les principes actifs sont mieux et totalement assimilés par l'organisme. De tous temps d'ailleurs, depuis que l'on utilise les plantes en médecine, on a traditionnellement procédé à l'extraction de leurs principes actifs selon des méthodes très diverses. Comment utiliser les plantes ? La plus connue et sans doute la plus ancienne, est l'infusion. C'est la "bonne vieille" tisane. La plante est mise en contact avec de l'eau portée à ébullition. Les principes actifs, ainsi extraits et dissous, sont beaucoup mieux assimilés par l'organisme. Les Chinois utilisaient plus volontiers la décoction, méthode dans laquelle la plante est mise en contact avec l'eau maintenue à ébullition. Actuellement, l'extraction est réalisée au moyen du solvant le plus approprié, pour obtenir le rendement optimum. L'eau n'est pas toujours le meilleur solvant pour entraîner les principes actifs. Parfois, l'alcool plus eau, sera nécessaire. La tisane et la décoction utilisant l'eau ont donc leurs limites. Ces méthodes traditionnelles ont évolué avec le temps. Aujourd'hui, les laboratoires pharmaceutiques usant de technologies modernes, produisent des extraits d'une grande et constante qualité. Cette rigueur permet d'obtenir des principes actifs concentrés, qui pourront être administrés sous forme de gélules. L'essentiel des vertus de la plante vous est ainsi restitué. Deux conditions pour maigrir Pour maigrir en santé, deux conditions essentielles s’imposent  : d’abord moins manger et ensuite faire de l’exercice. À partir du moment où les personnes qui font de l’embonpoint ou de l’obésité reconnaissent que leur comportement en face de la nourriture est déraisonnable et qu’elles doivent modifier leurs habitudes de vie, maigrir en santé devient une chose possible. Une fois de bonnes habitudes acquises, non seulement on peut maigrir mais ne pas ré-engraisser. Lorsqu’on reprend du poids après avoir maigri, c’est parce qu’on retourne aux mêmes mauvaises habitudes qui ont causé dans le passé, l’excès de poids. PHOTO.COM Ce qu’il faut retenir Il est important de préciser d’abord que par elles-mêmes les plantes ne font pas maigrir. Si elles le faisaient, ce serait parce qu’elles bloqueraient certaines fonctions normales de l’organisme, comme la digestion des aliments ou leur assimilation. Or, c’est certain, il n’est jamais souhaitable de bloquer ces fonctions. Ce serait risquer de devenir malade. PHOTO.COM tances, son organisme doit puiser dans ses réserves adipeuses l’éner- gie qui manque pour accomplir ses activités de tous les jours. Les réserves de graisse disparaissent ainsi progressivement. L’autre avenue est celle qui consiste à dépenser plus d’énergie en augmentant l’activité physique. Là encore l’organisme doit puiser dans ses réserves adipeuses l’énergie nécessaire pour accomplir cette activité. Évidemment, ces deux avenues peuvent être empruntées en même temps. C’est d’ailleurs ce qui est souhaitable. On réduit quelque peu l’apport calorique (mais pas trop sinon on risque de développer des carences nutritionnelles) et on fait régulièrement de l’exercice physique. De cette façon l’amaigrissement se fait sainement. Mais il existe un moyen supplémentaire de maigrir sainement  : c’est de recourir à l’action dépurative des plantes. Ces dernières peuvent agir sur l’intestin, le foie, les reins et le sang. Santé 3 e âge - 47 PHOTO.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 68-69Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 70-71Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 72-73Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 74-75Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 76-77Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 78-79Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 80-81Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 82-83Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 84