Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°7 de mar/avr/mai 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 22,5 Mo

  • Dans ce numéro : préserver son capital jeunesse.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
Débat PHOTOS.COM Endocrinologue  : pour quoi faire ? Si le nombre de médecins généralistes est en baisse, ce n’est pas le cas des spécialistes. Parmi eux, certains demeurent méconnus comme les endocrinologues. Cela mérite bien un coup de projecteur de notre rédaction. Le système endocrinien est avec le système nerveux l’un des deux éléments essentiels de notre organisme. Les hormones qu’il fabrique et qui vont dans le sang sont des sortes de messagers qui vont communiquer avec l’organisme afin qu’il se défende, qu’il soit équilibré ou qu’il puisse procéder à la reproduction, entre autres. L’endocrinologie, c’est quoi ? Revenons à l’étymologie pour comprendre ce dont il s’agit  : l’étude de la 44 - Santé 3 e âge sécrétion interne. Cela n’est toujours pas très clair ? En réalité, il s’agit de la science qui étudie les glandes endocrines et leur sécrétion  : les hormones. Le spécialiste étudie donc toutes les pathologies liées à une surproduction de sécrétion hormonale, ou au contraire d’une insuffisance. Il est un familier des dosages hormonaux (dans le sang ou les urines) qui sont l’examen par excellence permettant de déterminer une anomalie. Ensuite, ce sont tous les outils habituels de l’imagerie, de la radiologie à l’IRM auxquelles il peut avoir recours si nécessaire, par exemple lorsqu’une glande est morphologiquement anormale. Les glandes endocrines Ces glandes sont nombreuses dans notre organisme, les principales sont connues, mais il est des organes qui participent activement à ce système comme le cœur par exemple  : La thyroïde Cette glande a un rôle important dans le maintien d’un bon métabolisme de base et dans la croissance ainsi que le poids. L’hypothalamus Située au cœur du cerveau, l’hypothalamus fait partie du système nerveux central et permet une bonne communication entre le cerveau et le système endocrinien. Il joue donc un rôle dans la sensation de faim, de soif et aide à réguler le sommeil et la température du corps, sans oublier le comportement sexuel. Aujourd’hui, tout un chacun a entendu parler d’hormones
PHOTOS.COM telles que la dopamine, l’ocytocine, et l’hypothalamus en fabrique bien d’autres. L’hypophyse En contact étroit avec l’hypothalamus auquel elle est reliée, la toute petite hypophyse fabrique elle aussi des hormones, telles que les endorphines, la mélanocortine (qui favorise la production de mélanine), la prolactine ainsi que des hormones sexuelles et de croissance. Les testicules et les ovaires Ils permettent la reproduction par la production de spermatozoïdes et d’ovules. Le thymus Situé dans notre buste, il joue un rôle primordial au niveau de l’immunité. Les surrénales Ces deux glandes sont au-dessus des reins et produisent des hormones du type cortisol, qui jouent un rôle primordial sur le métabolisme en favorisant le stockage de glucose dans le foie. Elles contribuent aussi à l’équilibre acido-basique et sexuel. Mais l’endocrinologue ne se limite pas à ces glandes bien définies, il se doit d’étudier le système endocrinien dans sa globalité. Ce qui signifie qu’il doit prendre en compte les cellules participant à ce fonctionnement global comme les îlots de Langerhans dans le pancréas, mais ces cellules se trouvent aussi dans le tube digestif, dans l’estomac, le duodénum ou le côlon. Le placenta d’une femme enceinte est aussi, temporairement, une glande endocrine puisqu’il fabrique des hormones stéroïdes. Enfin, pour finir de compliquer le tableau, certaines glandes comme le pancréas sont à la fois endocrines, car elles produisent des hormones qui vont ensuite être relâchées dans la circulation sanguine, mais aussi exocrines dans le sens où elles secrètent des substances destinées à être expulsées dans le milieu extérieur. Une spécialité majeure Lorsque l’on examine la liste des glandes endocrines, il est facile de se rendre compte que l’on parle donc d’hormones de croissance, de testostérone, d’œstrogènes, d’insuline, etc. Mais la spécialité est relativement peu connue et l’on ne prend pas facilement rendez-vous avec ce type de médecin. Une formation spécifique Pour se spécialiser en endocrinologie, il convient de démarrer logiquement par des études de médecine pendant six ans. Ensuite, l’étudiant entame son troisième cycle (le fameux internat) qui peut durer quatre à cinq ans avec le choix d’une spécialité. Le diplôme est remis après la soutenance de thèse. Une formation longue pour une spécialité particulièrement complexe, car les hormones sont très nombreuses et leurs missions fort différentes, d’où parfois une hyperspécialisation de certains médecins. Pourtant, l’endocrinologue peut intervenir sur des problèmes liés à la puberté, à la ménopause, à la stérilité, aux problèmes de croissance, ainsi que tous les problèmes liés à la thyroïde et au poids. Il intervient aussi sur les cancers de ces glandes, et toutes les anomalies spécifiques telles qu’hypertension découlant d’un problème surrénal. On parle parfois d’endocrinologie nutritionniste, pour ceux qui veulent uniquement se consacrer à l’obésité ou aux soucis liés au cholestérol. D’autres se spécialisent dans les problèmes de diabète. C’est le médecin traitant qui propose au patient d’aller plus loin dans l’analyse par une consultation chez un endocrinologue. Endocrinologie & diabète Le diabète est un trouble de l'organisme hydrocarboné qui est dû soit à un déficit d'insuline soit à une résistance anormale à cette hormone et qui entraîne une hausse du taux de glycémie. Toute personne ayant une glycémie > 1,26 g (7 mmol) au moins à 2 reprises est considérée comme diabétique, le type de diabète sera alors à confirmer par des examens complémentaires. Normal donc que de nombreux diabétiques soient suivis par un endocrinologue. Le diabète est la quatrième cause de décès dans les pays développés. Dans le monde, on compte près de 200 millions de diabétiques, dont 90% souffrent d'un diabète de type 2, appelé aussi diabète sucré, gras ou de la maturité. Ils devraient être deux fois plus nombreux d'ici à vingt-cinq ans. En France, environ deux millions de personnes sont traitées pour ce type de diabète, mais beaucoup d'autres ignorent leur maladie. On parle même d'épidémie, celle-ci étant corrélée à l'obésité puisque 80% des diabétiques sont en surpoids. Sachez qu’il y a relativement peu d’endocrinologues en France, ce qui explique aussi que la spécialité soit partiellement méconnue  : 1 642 en 2012, soit environ 2,5 pour 100 00 habitants en sachant que cela recouvre de grandes disparités régionales. De 0 en Lozère ou en Creuse, à 8,9 à Paris. Une spécificité à noter pour ce métier, la plupart des endocrinologues sont en fait des femmes  : plus de 73% ! A.F. À LIRE La thyroïde en question Indispensable à tous, méconnue de beaucoup, véritable pilier de notre équilibre interne, la thyroïde suscite de nombreuses interrogations. Tout ce qui perturbe son fonctionnement nous atteint directement. Le stress, la dépression, tout comme diverses affections cardiovasculaires et variations de l'humeur, peuvent être le corollaire d'un dysfonctionnement thyroïdien. Les troubles de la croissance de nos enfants en sont parfois aussi la conséquence. Et à l'autre bout de la vie, c'est l'indépendance de nos parents qui peut être mise en jeu. Organe au fonctionnement complexe, la thyroïde pâtit aussi lourdement des modifications que l'espèce humaine inflige à son environnement. Cet ouvrage s'efforce de fournir, à tous points de vue, les réponses aux questions que chacun peut se poser sur cette glande qui influence tant notre bien-être. « Le bouclier du bien-être  : Les secrets de la thyroïde » des Docteurs Olivier Laccourreye, Alfred Werner et Jérôme Clerc, Editions de Fallois, 165 pages, 17 € . Santé 3 e âge - 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 68-69Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 70-71Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 72-73Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 74-75Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 76-77Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 78-79Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 80-81Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 82-83Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 84