Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°7 de mar/avr/mai 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 22,5 Mo

  • Dans ce numéro : préserver son capital jeunesse.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Douleurs dorsales MAL DE DOS Ces spécialistes peuvent vous aider ! 40 - Santé 3 e âge PHOTOS.COM Plein le dos ? Si les mots ont un sens, force est de constater que le langage populaire aussi, car le dos est bien le centre de toutes nos tensions au quotidien, surtout quand il s’agit déjà de penser aux contraintes de la rentrée, au budget du foyer et à nos soucis personnels. Heureusement, des spécialistes de la santé et des médecines douces peuvent nous soulager. La langue française regorge d’expressions idiomatiques comme « En avoir plein le dos », « Courber le dos », « Froid dans le dos », « Etre toujours sur le dos de quelqu’un », « Se mettre quelqu’un à dos », « Tourner le dos », « Avoir bon dos », « Dos au mur », « Dos à dos » … Pourquoi ? Parce que, quelle que soit notre activité quotidienne, le dos est toujours soumis à rude épreuve. Pas étonnant donc que le « mal de dos » soit l’un des premiers motifs de consultation médicale en France comme ailleurs et ce, quel que soit notre âge. Le dos, ou plus précisément la colonne vertébrale, est l’élément clé de notre organisme, assurant la stabilité de l’ensemble du squelette. C’est pourquoi, tout au long de sa vie, il faut apprendre à « économiser son dos ». Il faut éviter l'usure inutile du disque intervertébral par le port de charges lourdes, en particulier dans des positions qui augmentent inutilement la pression sur le disque. D'une façon générale, il faut que la colonne vertébrale garde le plus souvent sa forme naturelle, avec ses courbures. Si vous avez régulièrement mal au dos en vous levant, si votre colonne vertébrale vous rappelle souvent à l’ordre, alors cette enquête est faite pour vous. Et si vous tourniez définitivement le dos à vos maux ? La maladie du siècle ! Nous sommes plus de 80% de Français à souffrir d’un mal de dos qu’on appelle facilement « maladie du siècle », alors que c’est en réalité un symptôme.
PHOTOS.COM Première cause de consultation des centres anti-douleur, les maux de dos ont souvent « bon dos », car derrière les classiques « tours de reins », scolioses, lombalgies, sciatiques et lumbagos, se cachent souvent d’autres problèmes psychologiques ou nerveux. Le dos s’étend de la nuque aux fesses, mais le mal de dos est plus souvent assimilé aux lombalgies, douleurs au niveau des lombes, du « bas du dos » ou de la « région des reins ». Elles résultent le plus souvent d’une souffrance de la colonne vertébrale lombaire. Tous les éléments de la colonne vertébrale peuvent être lésés  : vertèbres, disques, articulations, ligaments, muscles, etc. Ces douleurs peuvent également toucher des nerfs naissant dans la mœlle épinière, on parle alors de névralgies (comme la sciatique). Un rôle essentiel Composée de vertèbres séparées, semi séparées ou soudées, la colonne vertébrale comporte de nombreuses articulations permettant  : > Le soutien et la mobilité du crâne, > La flexion du cou et du dos, > L’attache des côtes qui entourent la cavité abdominale, > Le soutien et la protection de la moelle épinière. On comprend donc rapidement, le rôle essentiel et central du dos sur nos capacités physiques et notre forme. Pourquoi a-t-on mal au dos ? Les raisons sont autant structurelles que conjoncturelles. D’un côté, il y a PHOTOS.COM les raisons médicales  : déformations vertébrales de naissance, pathologies des disques intervertébraux ou des ligaments, vieillissement arthrosique, ankyloses, maladies dégénératives… De l’autre, on trouve des causes liées à notre façon de vivre  : mauvaises positions pour les actes courants de la vie (sommeil, travail, école, voiture…), grossesse, surmenage, obésité, traumatismes physiques et psychiques, périodes de stress, sports mal choisis ou excessifs, contractures musculaires négligées ou mal prises en charge. L’importance du diagnostic A l’énumération de tous ces « ennemis » du dos, vous commencez à comprendre que les explications sont nombreuses et que l’on peut tous présenter plusieurs causes simultanément. Il est donc capital, essentiel, de consulter un médecin dès les premiers signes de douleurs. Dans certains cas, il vous suffira peut être de changer tout simplement votre literie pour y remédier, mais dans d’autres, vous aurez peut être besoin de faire appel à des traitements, voire à de la chirurgie. Seul un bon diagnostic médical vous permettra de trouver les solutions adaptées à votre problème et à votre cas très personnel. Car aux mêmes symptômes peuvent correspondre des causes et donc des traitements très variés. Ne prenez jamais votre mal de dos à la légère, car mal traité, il peut s’avérer profondément handicapant, pour un moment seulement, mais aussi pour tout le reste de votre vie ! De bons outils pour le dos Il existe de nombreux produits, outils, sites, techniques pour vous aider à lutter contre le mal de dos. Internet & le dos De nombreux sites Internet existent pour vous aider et vous conseiller. Par exemple, SOS-Dos est un réseau de thérapeutes spécialisés pour soulager, les maux de dos avec l’actualité de médias et des liens utiles vers d’autres sites. www.sos-dos.com PHOTOS.COM Première cause de consultation des centres anti-douleur, les maux de dos ont souvent « bon dos ». La ceinture lombaire en question En France, 110 000 accidents du travail sont dus à des lombalgies aiguës. Le port d’une ceinture lombaire visant à prévenir les lombalgies ou les blessures du dos est souvent conseillé aux manutentionnaires de charges lourdes au sein des entreprises. Or, cette méthode s’avère souvent inefficace. Parlez-en d’abord à votre médecin. De bons sous-vêtements Porter des sous-vêtements tribo-électriques. Par leur action chauffante, ils soulagent les petits maux du dos. Renseignez-vous auprès de votre pharmacie. Utilisez un stabilisateur Le port d’un stabilisateur lombaire est souhaitable chez tout sportif alerté de temps à autre par des pointes douloureuses dans la fesse ou derrière la cuisse. Il en existe de très pratiques (gonflables et adaptables à l’effort), qui préviennent les mouvements excessifs de la colonne lombaire. PHOTOS.COM Santé 3 e âge - 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 68-69Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 70-71Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 72-73Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 74-75Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 76-77Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 78-79Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 80-81Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 82-83Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 84