Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°7 de mar/avr/mai 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 22,5 Mo

  • Dans ce numéro : préserver son capital jeunesse.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Gastro-entérologie DIGESTION DIFFICILE Toutes les solutions à votre portée Les problèmes digestifs sont monnaie courante et pas forcément inquiétants, sauf lorsqu’ils deviennent récurrents et gênent la vie au jour le jour. Le système digestif est complexe et fort bien conçu, mais il arrive qu’il se grippe. Parfois la faute à des repas trop abondants ou à une alimentation déséquilibrée. Trouver l’origine n’est pas toujours chose facile, et l’automédication assez largement pratiquée. 30 - Santé 3 e âge PHOTOS.COM
Le système digestif est complet et complexe à la fois. De nombreuses parties de notre corps et de nos organes sont concernés, qui doivent tous fonctionner en bonne coordination afin que tout se passe au mieux. PHOTOS.COM Le système digestif et son fonctionnement On peut dire que tout commence dans la cavité buccale, les dents et la salive, mais aussi les lèvres qui participent activement à une prédigestion en facilitant le travail des autres organes. Ceux-ci sont  : le pharynx, l’œsophage, l’estomac, le foie, la vésicule biliaire, le pancréas, le côlon ou gros intestin, l’intestin grêle, le rectum et l’anus qui jouent tous leur rôle dans la digestion, le tri des aliments en allant jusqu’à l’élimination des toxines. Le tout représente environ 8 mètres de long. Tous ces organes creux sont recouverts d’une muqueuse, un élément essentiel à préserver avec attention. Ils permettent en effet de commencer par l’absorption de la nourriture pour aller jusqu’à l’évacuation des matières fécales. L'appareil digestif est complexe mais ô combien utile à notre santé. L’objectif de cet appareil sophistiqué est de mener à bien la digestion. Elle consiste en synthèse à traiter la nourriture pour en extraire de l’énergie et des nutriments permettant de travailler et mener à bien toutes les tâches quotidiennes. Autant dire que lorsque le système se grippe, l’énergie n’est plus au rendez-vous. Le processus s’apparente à la chimie  : les aliments une fois mâchés se transforment en grosses molécules dont la taille se réduit au fur et à mesure de la digestion jusqu’à donner des nutriments, suffisamment petits pour être absorbés par la circulation sanguine. C’est en effet le sang qui transporte le tout aux différentes cellules de l’organisme. Ce que le corps définit comme inutile voire nocif prend une autre voie pour être évacué via les selles. Le rôle central de l’estomac L’estomac est souvent mis en cause dans les problèmes digestifs et il est vrai qu’il est en position centrale. Il reçoit la nourriture via l’œsophage et commence alors son travail. C’est un muscle qui se contracte pour transformer ce qui lui parvient grâce à la production de sucs gastriques. Le résultat est obtenu lorsque la nourriture est réduite à une sorte de pâte assez liquide qui peut ensuite passer dans l’intestin grêle. Pour empêcher la communication avec l’œsophage, l’estomac est fermé par un sphincter qui s’ouvre lorsque la nourriture arrive. Les problèmes les plus connus à ce niveau sont les brûlures d’estomac, les soucis de remontées gastriques, de spasmes, etc. L’intestin grêle Il est chargé de réduire encore plus la pâte qui lui parvient pour transformer les protéines en acides aminés, les glucides en glucose et les lipides en acides gras et glycérol. Un passage obligé pour que les deux premiers passent dans le sang tandis que les troisièmes vont dans les vaisseaux lymphatiques. Les déchets sont quant à eux acheminés vers le côlon. Foie et pancréas Ces deux organes participent eux aussi au processus en secrétant des sucs digestifs (la bile) transmis à l’intestin grêle via la vésicule. Plus précisément, le foie est un nettoyeur, il a pour mission de détoxifier ce qui a été ingéré, il est à ce titre un élément primordial. La bile produite par le foie est stockée dans la vésicule pour dissoudre les lipides. Le pancréas quant à lui secrète aussi un liquide et des enzymes dans l’intestin grêle qui ont aussi pour but de faciliter la digestion. La fameuse « crise de foie » est en réalité un dysfonctionnement provoqué par une digestion difficile due à un surplus d’alimentation que le système se trouve obligé de traiter et qui crée parfois quelques embouteillages. Ou à une surconsommation d’alcool obligeant le foie, la vésicule, et le pancréas à travailler de façon inhabituelle, afin de parvenir à éliminer un maximum de toxines. Un appareil super musclé Le tube digestif est particulièrement musclé. Il agit parfois comme un serpent en exerçant des pressions qui vont toutes dans le même sens, afin de pousser la nourriture vers le bas. Tout se fait de façon automatique et involontaire, si ce n’est la première décision d’avaler. L’œsophage est le premier à pousser la nourriture vers l’estomac. Celui-ci continue à faire progresser le bol alimentaire vers l’intestin grêle qui continue à toujours pousser plus loin au fur et à mesure que le tout est dissous par les sucs. Les déchets continuent à être envoyés vers le côlon et l’eau est éliminée pour former les selles. PHOTOS.COM Santé 3 e âge - 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 68-69Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 70-71Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 72-73Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 74-75Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 76-77Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 78-79Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 80-81Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 82-83Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 84