Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°7 de mar/avr/mai 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 22,5 Mo

  • Dans ce numéro : préserver son capital jeunesse.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Santé bucco-dentaire PHOTOS.COM Orthodontie ou pas ? Il ne s’agit pas de maladie, mais d’une anomalie de l’alignement des dents, suffisamment prononcée pour mener à un traitement d’orthodontie, et la pose d’un appareil dentaire à porter plusieurs années. Cela concerne essentiellement les adolescents, puisque les dents de lait ne sont pas concernées, et certains adultes. Les exigences en matière d’esthétique sont plus élevées que par le passé, et sans être un passage obligé, autant dire que ce type de traitement est devenu habituel, quand bien même il est contraignant et onéreux. très abîmée, ou vieille, une pose de couronne s’impose qui recouvre alors ce qui reste de la dent en totalité. La dent est au préalable dévitalisée (le dentiste ôte la pulpe dentaire). Les abcès Les abcès sont très douloureux et peuvent être la conséquence d’une carie non soignée. Il s’agit la plupart du temps d’une infection au niveau de la gencive et de l’os avec inflammation et formation d’une poche contenant du pus. Le patient souffre aussi souvent de fièvre et de fatigue. Il convient de consulter rapidement pour éviter que l’abcès ne contamine les tissus voisins. Le traitement d’urgence consiste en l’évacuation du pus par incision de la poche ou par laser. Un traitement antibiotique de courte durée est généralement ordonné par le dentiste. Un nettoyage complet est effectué et des bains de bouche nécessaires par la suite. L’abcès peut aussi être sur la racine de la dent suite à une fêlure par exemple ou une infection sous une couronne. Dans ce cas, le dentiste procède à une dévitalisation, un nettoyage et une obturation des canaux. 24 - Santé 3 e âge En cas de douleur tenace et en attendant le rendez-vous, il est possible d’appliquer une compresse froide sur la joue, de prendre un anti douleur, paracétamol ou anti-inflammatoire non stéroïdiens. Il est aussi possible de tamponner la dent avec un anesthésique en attendant le traitement. La rage de dents La rage de dents n’est pas un mal à proprement parler, il s’agit plutôt d’un terme générique souvent mal employé. Il décrit en fait l’état de crise douloureuse consécutif à une infection (un abcès) ou une pulpite (une carie mal soignée ce qui provoque l’attaque de la pulpe dentaire au-delà de l’émail). La rage de dents peut aussi être la suite lointaine de travaux dentaires mal effectués, d’où l’importance de choisir un bon praticien. A noter aussi que la pousse des dents de sagesse peut aussi être à l’origine d’une rage de dents. On peut aussi dire que chez certains petits enfants, la pousse des dents de lait s’accompagne de douleurs similaires à une rage de dents, d’où des pleurs inhabituels. La parodontite Les gencives sont rouges, enflées et le premier symptôme est souvent le saignement lors du brossage. C’est le tissu qui rattache la dent à la gencive qui est infecté et provoque la douleur. En réalité, le collet de la dent n’est plus protégé par la gencive dont la peau s’est un peu retirée, de ce fait il se retrouve au contact des aliments, de la brosse à dents et devient douloureux. Cette rétractation de la gencive peut être consécutive à un brossage trop énergique avec une brosse dure, ou le dentifrice peut ne pas convenir et être trop abrasif. Un excès de tartre peut aussi être à la racine du problème La solution se trouve généralement avec de simples précautions quant au brossage  : dentifrice pour dents sensibles, applications de gels ou de vernis sur les collets. Mieux vaut aussi éviter les aliments acides pendant un moment. La gingivite Il s’agit d’une inflammation des gencives consécutives à une infection. La gencive normale est rose, et ne présente pas de saignements. Lorsque l’on souffre d’une gingivite, elle devient alors rouge et gonflée. Elle saigne au brossage, parfois même de façon spontanée. La cause en est la plaque dentaire, et même si cela n’est pas douloureux, mieux vaut se rendre chez le dentiste. La plaque s’accumule la plupart du temps suite à un défaut de brossage. Cela peut facilement être évité grâce à un détartrage régulier. Il arrive aussi parfois que des couronnes soient mal posées, que les dents soient mal alignées, ce qui pose problème pour un brossage efficace. La gingivite peut disparaître suite à des bains de bouche et une meilleure hygiène, et il est important de prendre rendez-vous pour un détartrage. Mais il faut parfois un traitement chirurgical en fonction du degré de l’atteinte. D’autres origines Lorsque la visite chez le dentiste n’a rien donné de concluant en matière de problème dentaire à proprement parler, il convient d’explorer d’autres pistes. Une piste qui mène en premier lieu vers les sinus, puis vers les yeux, pour finir par les Bon à savoir Parmi les maladies, c’est le diabète qui doit mener à une surveillance dentaire. Sans oublier les maladies graves telles que le sida et les cancers. PHOTOS.COM
oreilles, sans oublier un problème lié à la position de la mâchoire. Si le patient porte une prothèse, il faut peut-être procéder à un changement ou une adaptation. D’autres soucis peuvent concerner les nerfs du visage, et le diagnostic devient alors plus complexe si toutes les solutions précédentes n’ont pas donné de résultat probant. La grossesse est aussi un moment délicat au niveau dentaire. Il peut y avoir une certaine déminéralisation menant à une fragilité dentaire, ainsi que des soucis concernant le parodonte, généralement sans grande gravité. Il faut cependant surveiller cela pour prendre éventuellement des compléments vitaminiques ou de minéraux. La prise de certains médicaments ou des suivis de traitements agissent aussi sur les dents, en particulier les anti épileptiques et immunosuppresseurs. Rappel des règles d’hygiène Une bonne hygiène bucco-dentaire permet d’éviter les problèmes à tout âge. D’autant qu’aujourd’hui, la chute des dents n’est pas une fatalité à condition de prendre certaines précautions. Voici les principales  : 1. Des visites régulières chez le dentiste Le dentiste est un conseiller à consulter au même titre que le médecin de famille, du plus jeune âge au plus élevé. Et pas seulement lorsque la douleur apparaît. Un rendez-vous tous les six mois pour les patients modèles, mais au minimum annuel pour faire un détartrage est essentiel pour le futur. Cela permet aussi de prévenir quelques soucis 2. Le brossage quotidien Le brossage doit durer trois minutes pour être efficace et ne doit pas être traumatisant pour la dent. Attention donc aux brosses dures ou à une trop grande énergie. Il convient aussi de changer de brosse à dents tous les trois mois, car les poils s’émoussent rapidement. La fréquence recommandée est de trois fois par jour après les repas, mais dans la pratique, cela se réduit souvent au matin et soir. N’oublions pas que cela permet aussi de préserver une bonne haleine. S’il est impossible de se brosser les dents, il est recommandé de se rincer la bouche ou de mastiquer un chewing-gum sans sucre. 3. Le fluor Le fluor est surtout utilisé chez l’enfant, mais avec précaution. Il convient donc d’avoir un dosage optimal, ni trop, ni trop peu. Le dentiste donne dans ce cas des conseils précieux. Les eaux minérales et de source contiennent toutes du fluor permettant de maintenir un bon équilibre. 4. L’alimentation Il est évident que l’alimentation a un rôle  : les aliments acides ou sucrés jouent un rôle défavorable sur la dent en participant à sa déminéralisation. Au contraire des lipides, des caséines, et des minéraux par exemple. Les plats riches en glucides favorisent aussi les caries. A noter que le grignotage est aussi mauvais pour les dents. De jolies dents à tout âge et surtout moins de souffrance, voici le programme idéal pour tous. Esthétique et santé requièrent tous deux une excellente hygiène. A bon entendeur… A.F. Une bonne hygiène bucco-dentaire permet d’éviter les problèmes à tout âge. À LIRE Vive le clou de girofle ! Les propriétés antiseptiques et anesthésiques du clou de girofle sont bien connues, elles sont attribuables à l’eugénol, le constituant principal de l’essence du clou de girofle, qu’on utilise d’ailleurs en dentisterie. Pour soulager le mal de dents, il suffit de prendre un clou de girofle, de le placer sur la dent douloureuse et de le croquer. Quelques minutes de patience, ce bon petit remède de grand-mère permet d’engourdir la douleur pendant une heure ! « Le clou de girofle en médecine bucco-dentaire » de Gilles Gros, Editions L'Harmattan, 116 pages, 13 € . PHOTOS.COM Santé 3 e âge - 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 68-69Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 70-71Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 72-73Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 74-75Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 76-77Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 78-79Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 80-81Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 82-83Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 84