Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°7 de mar/avr/mai 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 22,5 Mo

  • Dans ce numéro : préserver son capital jeunesse.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Dossier spécial « Anti-âge » Prendre l’habitude de marcher tous les jours, ou se lever toutes les trente minutes si l’on passe ses journées face à un écran est déjà un tout premier pas. Nos vies sont beaucoup plus sédentaires que par le passé, ces nouvelles recommandations sont donc nécessaires, et ne constituent nullement un effet de mode. Soins visage > Démaquillage, tous les soirs Les Françaises ont l’habitude d’acheter des cosmétiques et de prendre soin d’elles. A trente ans, l’idéal est déjà de se démaquiller tous les soirs, quelle que soit l’heure. La peau doit être nettoyée, car elle subit au quotidien les agressions externes. Exposée toute la journée, au soleil, au vent, à la climatisation, les pores se bouchent, les cellules mortes s’accumulent. Un produit doux, au PH adapté, sans savon et l’affaire est faite. > Crème de jour Pour le jour, adopter une crème est important. Le choix est très large, mais pour commencer, privilégier une BB ou CC cream est judicieux. Protectrice, souvent avec écran solaire, elles disposent de tous les ingrédients de base permettant une bonne protection. Multifonctions, elles sont disponibles dans plusieurs marques, et conviennent donc à des budgets divers, on en trouve même des bio. Certaines sont plus axées sur la correction de teint, d’autres plus riches en antioxydants. On en trouve d’excellentes aux environs de 30 euros le tube de 30 à 35 ml. 12 - Santé 3 e âge PHOTOS.COM Soins corps > Hydratation, mon amie Le maintien du poids et de la musculature est déjà un bon point. A trente ans, l’important est de prêter attention au bon équilibre en eau de sa peau et ne pas hésiter à l'hydrater le plus souvent possible. Cela est non seulement utile, mais permet de garder la peau douce, pourquoi hésiter ? Éviter tous les produits décapants et insister sur les zones bras et jambes qui sont plus fréquemment exposés. Si l’on a le temps, l’idéal est de bien faire pénétrer la crème, en se massant, cela est non seulement agréable mais provoque un mini drainage intéressant. Prendre l’habitude dès 30 ans de bien hydrater son corps est un vrai plus et permet de garder une bonne souplesse de la peau à long terme. Le choix de produits est vaste, inutile d’aller sur des gammes sophistiquées si l’on n’en a pas envie, l’important est ici la teneur en actifs hydratants, et pourquoi pas le naturel ou le bio. Après l’été, il est intéressant d’utiliser des produits à base d’urée, très réparateurs. > Soleil, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… A trente ans comme à vingt ou plus tard, pour préserver la jeunesse de sa peau, il est essentiel de ne pas la surexposer au soleil. Les conseils sont bien connus  : ne pas rester trop longtemps au soleil, éviter les heures les plus chaudes et utiliser de la crème solaire protectrice régulièrement pendant toute la journée. Le seul moyen d’éviter les rides et les taches brunes, sans oublier des risques plus grands, tels que les cancers de la peau. On insiste beaucoup sur le rôle bienfaisant du soleil en matière de moral et de vitamine D. Si le premier point est prouvé, pour le second, cela reste à approfondir car une majorité de femmes (et d’hommes) est en déficit de vitamine D, du moins d’après les analyses telles qu’elles sont faites aujourd’hui. Dans tous les cas, il est clair que mieux vaut prendre une ampoule de vitamine D de temps à autre l’hiver plutôt que d’abuser du soleil. Lézarder oui, voir sa peau se transformer en lézard, non ! Grossesse La trentaine est souvent l’époque d’une ou plusieurs grossesses. Dans ce cas, quelques précautions doivent être prises pour ne pas avoir de soucis par la suite  : 12 kilos est une moyenne à respecter en ce qui concerne la prise de poids. Un peu plus, un peu moins, mais attention à celles qui se laissent aller, les efforts risquent d’être difficiles ensuite. D’autant qu’il est impossible de prévoir quelle sera la réaction du métabolisme. Certaines garderont quelques kilos sans parvenir à s’en débarrasser et risquent de tomber dans le piège des régimes yoyo, d’autres au contraire finiront par être plus minces qu’avant la grossesse sans effort particulier, il n’y a pas de règles. Mais comme dit le proverbe  : « mieux vaut prévenir que guérir ». Un soin s’impose  : la crème contre les vergétures, et dès que le ventre A trente ans, l’important est de prêter attention au bon équilibre en eau de sa peau et ne pas hésiter à l'hydrater le plus souvent possible.commence à s’arrondir. Bien hydrater sa peau à hauteur des cuisses, du ventre, des seins, lui permet de mieux résister à la pression qui va en augmentant pour l’épiderme. Là encore, tout dépend de la souplesse de la peau de chacune, mais encore une fois, il est impossible de le savoir à l’avance. Attention au masque de grossesse en particulier pour les peaux mates. S’exposer au soleil est bien entendu possible, mais un écran indice 50 sur le visage, à renouveler toutes les heures est obligatoire. Cela n’empêchera pas de dorer, mais empêchera le masque de s’installer. Porter un chapeau est encore mieux. Après tout, ce n’est que pour quelques semaines, il sera toujours temps de faire mieux l’année suivante. Bien avant 30 ans ! Petit rappel  : notre capital soleil, étroitement lié à la jeunesse de l’épiderme, peut être entamé dès le plus jeune âge, et même l’enfance. Les femmes de 30 ans sont aussi souvent des Mamans  : lunettes, crèmes, maillots couvrants et chapeau sont des amis pour les tout petits et les autres. Ils vous remercieront plus tard. PHOTOS.COM PHOTOS.COM
PHOTOS.COM Nutrition > Les précautions augmentent De deux choses l’une, soit l’on a une routine alimentaire qui fonctionne bien et permet de garder son poids de forme, soit non. Dans ce second cas, il est indispensable de prendre une bonne résolution sur le sujet. Voire de consulter pour ce faire aider. Parfois, le nutritionniste n’est pas le meilleur interlocuteur, c’est le psychologue ou le médecin qui peuvent vraiment aider. Car pour changer, il convient non seulement d’être motivée et convaincue de sa démarche, mais aussi avoir le mental pour y parvenir. Et en fonction des circonstances, cela n’est pas toujours si facile, car ce n’est pas la volonté qui est primordiale. L’anniversaire peut être un bon moment pour se décider à se faire du bien, globalement. Améliorer son image de soi passe par bien des éléments différents, mais l’assiette peut en faire partie. Abandonner de mauvaises habitudes aussi, même si cela est loin d’être simple. L’objectif est de se sentir bien, et cela ne va pas sans quelques sacrifices. À 40 ANS La quarantaine est souvent qualifiée d’apogée par les femmes qui adorent cet âge. Il est vrai qu’elles savent mieux où elles en sont, en termes professionnels et privés. Mariées, divorcées, à nouveau en couple, peut-être un nouvel enfant ou une famille recomposée, autant de cas pour autant de femmes. Toujours très séduisantes, elles savent ce qui leur plaît et connaissent aussi mieux leur corps. Jeune mère ou nouvelle grand-mère, tout est possible pour cette dizaine charnière qui est synonyme d’épanouissement. Sport > Activité physique fortement recommandée, voire obligatoire Faire du sport en s’amusant, voici qui est possible aujourd’hui. Danse, claquettes, plongée sous-marine, tout est possible. Le tennis vous fatigue, vous avez mal aux genoux, pourquoi ne pas tester le badminton ? Et ce n’est pas grave si l’on change souvent d’activité, le tout est de se remuer. Et cela n’a pas grand chose à voir avec le poids, car oui les minces ne sont pas forcément toniques, ni musclées. D’autres feintes sont possibles  : « Santé anti-âge » comme un coach à domicile si cela est possible pour faire du sport à plusieurs ou en couple, cela évite d’avoir à se déplacer ou à se dire que l’on attendra qu’il ne pleuve plus… Les plus paresseuses pourront choisir d’autres voies  : la pratique peut se faire au quotidien. Ne pas prendre la voiture lorsqu’il est possible de marcher, éviter les ascenseurs lorsque l’on n’est pas chargée, acheter un vélo d’appartement et en faire en regardant sa série préférée, sauter à la corde 10 minutes par jour, l’imagination est reine. Le principal est de prendre l’habitude de remuer, car cela aura de l’importance pour l’avenir. Santé 3 e âge - 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 68-69Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 70-71Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 72-73Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 74-75Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 76-77Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 78-79Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 80-81Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 82-83Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 84