Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
Santé 3e Age n°7 mar/avr/mai 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°7 de mar/avr/mai 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 22,5 Mo

  • Dans ce numéro : préserver son capital jeunesse.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Dossier spécial « Anti-âge » 30 À ANS 10 - Santé 3 e âge Trente ans, voici aujourd’hui pour beaucoup de femmes la véritable entrée dans l’âge adulte. Il y a encore quelques dizaines d’années, cette phase de vie se situait entre vingt et vingt-cinq ans. A présent, entre les études des unes et l’installation dans la vie professionnelle des autres, l’envie de vivre comme à 20 ans a tendance à se prolonger. D’autant que l’arrivée de la première grossesse se fait également plus tardive. PHOTOS.COM
PHOTOS.COM Trente ans est souvent l’époque de l’installation ou la consolidation de sa vie professionnelle, et l’époque où l’on pense à enfanter. La façon dont on a grandi, les écarts de nos vingt ans n’ont pas encore de conséquences visibles, mais le corps a une mémoire. Trente ans est donc le bon moment pour en prendre conscience. Nutrition > Bien dans son corps A trente ans, sauf accident ou maladie chronique, une femme est généralement dans une excellente forme, même si le stress fait probablement partie de sa vie. Elle connaît son corps, et en fonction de son histoire, a généralement tendance à ne pas trop l’écouter, car il répond de façon satisfaisante aux sollicitations.. Certaines ont déjà fait des régimes, et bien, voici le moment d’arrêter. On le sait, les régimes provoquent à la longue une prise de poids régulière. Il n’y a évidemment rien de mal à alléger son assiette si l’on a deux ou trois kilos à perdre, mais il faut en terminer avec les excès de type régime protéines pendant trois semaines, ou cure pamplemousse, ananas, etc. Les résultats sont parfois bons, mais ne durent pas. Si un problème de surpoids est détecté, mieux vaut se rendre chez un médecin nutritionniste, ou un diététicien, ou dans un club Weight Watchers, et procéder à une analyse de sa diète, sans cacher la barre chocolatée avalée en vitesse ou la crise de boulimie, voire un penchant vers l’alcool ou pour le sucre.. Surpoids, vous avez dit surpoids ? Mais qui dit surpoids est déjà dans une conviction. Or, le souci récurrent des médecins est que les femmes veulent perdre du poids pour être dans la norme imposée par certains médias, ou couturiers, car la pression sociale est forte. Mais tout le monde n’a pas le corps de Kate Moss ou de Vanessa Paradis. Un IMC normal se situe entre 18,5 et 25. Les femmes veulent se situer dans la fourchette basse de cet IMC. Or il n’y a aucune raison à cela, les diététiciennes insistent  : 19 ou 24, il n’y a pas de problème. Chacune doit donc commencer la trentaine venue à faire quelques renoncements quant à une image idéalisée de son corps afin de mieux assumer l’avenir. Toutes les femmes n’ont pas la même histoire corporelle, les mêmes gènes et s’il est très important de rester dans un IMC normal à trente ans, c’est parce que l’on sait qu’avec les années, une majorité aura tendance à grossir. Sans oublier les maternités qui peuvent parfois aussi provoquer une prise de poids durable. Se surveiller oui, mais sans se faire de mal, ni vouloir changer de corps. Au contraire, il faut l’aimer pour mieux le protéger. > De la couleur dans les assiettes Vive la couleur. Un peu de joie dans l’assiette en privilégiant le vert, le rouge et surtout ne pas rogner sur les fruits et légumes. Les protéines sont les bienvenues, sans être totalement obligatoires. La sensation de satiété qu’elles procurent est importante, mais rien n’oblige d’en consommer au quotidien. Idem pour les féculents et les fibres. S’il ne faut en retenir que deux, voici les règles à respecter le plus tôt possible  : Insister sur les fruits et légumes. Il ne s’agit pas de faire le marché tous les jours ou de se faire livrer systématiquement son panier bio. Les légumes surgelés sont tout à fait adaptés, et assez peu chers. On peut aussi utiliser les conserves, bien pratiques lorsque l’on n’a pas eu le temps de faire les courses. Ne pas faire l’impasse sur le petitdéjeuner autant que faire se peut. Partir le ventre vide est une mauvaise habitude qui a tendance à provoquer des fringales et une perte d’énergie en fin de matinée. On le sait, les régimes provoquent à la longue une prise de poids régulière. Cela est d’autant plus important que la femme a souvent en charge les repas de la famille, ou des enfants, dans cette dizaine qui va de 30 à 40 ans. Bien se nourrir sans s’interdire aucun des aliments est donc essentiel. On le sait la santé est dans l’assiette ! Et la santé, c’est aussi la garantie de préserver sa jeunesse, du moins corporelle. Sport > Profitez-en ! Vous aimez le sport, allez-y ! Sans problème spécifique, vous pouvez (encore) tout faire. S’éclater à la zumba ou la danse africaine, pratiquer le ski, le tennis, nager, faire du basket… Peu importe, c’est le moment de s’amuser. Vous n’êtes pas vraiment une adepte ? Le manque de temps est souvent évoqué, mais ne peut être qu’un prétexte. Il arrive aussi que l’on exerce un travail suffisamment physique pour ne pas en avoir besoin. Le sport n’est pas une obligation à trente ans, le fait de travailler, parfois de s’occuper d’une famille, remplit déjà souvent sa vie. L’essentiel est cependant de prendre conscience du fait qu’il est important de bouger, et que cela va augmenter dans le temps. PHOTOS.COM Santé 3 e âge - 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 68-69Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 70-71Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 72-73Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 74-75Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 76-77Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 78-79Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 80-81Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 82-83Santé 3e Age numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 84