Santé 3e Age n°6 déc 15/jan-fév 2016
Santé 3e Age n°6 déc 15/jan-fév 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°6 de déc 15/jan-fév 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : anti-cholestérol, votre plan d'attaque...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
SANTÉ Santé REMÈDE remède douleurs l Douleurs Attention aux troubles musculaires ! Il existe de très nombreux troubles musculaires, des plus anodins comme la crampe aux plus invalidants comme la dystonie. D’autres sont à la fois musculaires et articulaires comme la fibromyalgie. Intéressons-nous aujourd’hui aux moins connus qui occasionnent de sérieuses douleurs. 38 - Août-Septembre-Octobre 2015 8 - Santé 3 e âge Pour comprendre le phénomène à l'origine des douleurs musculaires, il est important de connaître la physiologie des muscles et leur anatomie, car la douleur musculaire peut concerner deux groupes de muscles aux fonctions différentes  : les muscles striés également appelés muscles rouges ou squelettiques et les muscles lisses également appelés muscles blancs. Il est également important d'apprendre à repérer les troubles musculo-squelettiques qui désignent l'ensemble des douleurs causées par des mouvements répétitifs, généralement rencontrés en situation professionnelle. En cas de douleur musculaire dont la cause n'est pas identifiée, il est possible de faire réaliser une EMG pour déterminer son origine. Cet examen consiste à enregistrer l'activité d'un muscle ou d'un nerf pour déceler une éventuelle pathologie. Localiser la douleur Les muscles étant présents partout dans tout le corps, n'importe quelle zone peut-être concernée. Les régions les plus touchées concernent en général les zones où se trouvent d'importants groupes musculaires  : douleur musculaire au bras, douleur musculaire aux jambes, douleur musculaire au dos. Les autres régions touchées sont les doigts, les mains, les pieds et cuisses, les vertèbres lombaires et cervicales, le thorax, l'abdomen, les côtes et l'estomac. Dans certains cas, on parle de fatigue musculaire généralisée qui résulte d'un effort important qui a entraîné la perte de puissance et de réactivité d'un muscle ou d'un groupe musculaire qui a été très sollicité. Du côté de la prévention Le traitement des douleurs musculaires est tout d'abord préventif. Cela passe par l'échauffement musculaire et l'étirement musculaire. Ces gestes, réalisés en douceur avant et après le sport, sont fondamentaux pour se prémunir d'un certain nombre de douleurs. Les différents traitements de la douleur Pour le traitement des douleurs musculaires (non pathologiques), plusieurs solutions complémentaires existent  : L’homéopathie a l'atout de s'attaquer à la cause des douleurs musculaires ainsi qu'à leurs effets ; Les huiles essentielles utilisées avec précaution permettent de soulager les douleurs musculaires ; La naturopathie a pour objectif de chercher tous les remèdes naturels possibles pour soulager les douleurs musculaires et éviter les récidives (homéopathie, ostéopathie, acupuncture, huiles essentielles, massages, etc.) ; Les remèdes de grand-mère ont fait leurs preuves pour toutes sortes de douleurs (crampes, courbatures, etc.). Malheureusement, d’autre formes beaucoup plus graves de troubles musculaires existent et sont plus difficiles à soigner. Qui contacter ? Une grande partie des douleurs musculaires est bénigne et peut être soignée à la maison avec des techniques simples. Pourtant, dans certains cas, il est utile, voire nécessaire, de faire appel à des spécialistes  : médecins du sport, médecins généralistes, kinésithérapeutes, ostéopathes, naturopathes, acupuncteurs, etc.
Les dystrophies musculaires Les dystrophies musculaires sont un groupe de maladies qui se caractérisent par une faiblesse et une dégénérescence progressive des muscles du corps. Ceux-ci s’atrophient peu à peu, c’est-à-dire qu’ils perdent leur force et leur volume. Ce sont des maladies génétiques qui peuvent commencer dès la naissance, pendant l’enfance ou encore à l’âge adulte. Il en existe plus de 30 formes, qui diffèrent par l’âge d’apparition des symptômes, les muscles touchés et la gravité. Ce sont des maladies qui s’aggravent progressivement et pour lesquelles il n’existe pas de traitement. La plus connue et la plus fréquente des dystrophies musculaires est la dystrophie musculaire de Duchenne. Les muscles touchés en cas de dystrophie musculaire sont principalement ceux qui permettent les mouvements volontaires, en particulier les muscles des jambes et des bras. Les muscles respiratoires et le cœur peuvent parfois être atteints. Malheureusement, la plupart des personnes atteintes de dystrophie musculaire perdent peu à peu la capacité de marcher. D’autres symptômes peuvent s’associer à la faiblesse musculaire, notamment des troubles cardiaques, gastro-intestinaux, oculaires... La dystonie Il s'agit d'un trouble du tonus musculaire lié à un mauvais signal envoyé par le cerveau. S'ensuivent des contractions musculaires involontaires qui se traduisent par des postures ou des mouvements anormaux. La qualité de vie des patients atteints de dystonie peut être grandement diminuée. Les gestes simples du quotidien deviennent difficiles à effectuer, et selon les cas et les mouvements involontaires, la maladie devient handicapante et douloureuse En France, près de 45 000 personnes souffrent de dystonie  : hommes et femmes de tout âge peuvent être concernés, même les enfants. Pourtant, la dystonie est une maladie inconnue du grand public, voire même des médecins généralistes. A cause de cela, il faut deux ans en moyenne ainsi que la consultation de plusieurs médecins pour que le diagnostic de dystonie soit posé. Comme pour la plupart des maladies neurologiques la cause est inconnue. De ce fait il n'existe aucun traitement curatif. Les patients reçoivent, afin de réduire les contractions musculaires, des injections de toxine botulique qui doivent être renouvelées en moyenne tous les 3 mois. La fibromyalgie C’est un syndrome caractérisé par des douleurs diffuses dans tout le corps, douleurs associées à une grande fatigue et à des troubles du sommeil. Ce syndrome n’entraîne pas de complications graves, mais est très éprouvant et empêche souvent la personne qui en souffre d’accomplir ses activités quotidiennes ou de fournir un travail à temps plein. L’existence de ce syndrome est reconnue depuis 1992 par l’Organisation Mondiale de la Santé. Cependant, la fibromyalgie est encore mal connue et mal comprise. Bien que les douleurs soient réelles et très pénibles, les médecins ne parviennent pas à détecter de lésion ni d’inflammation permettant d’expliquer ces symptômes. Pour cette raison, la fibromyalgie a suscité certaines polémiques dans le milieu scientifique, à tel point que des médecins ne croyaient pas à son existence. Aujourd'hui, il semble que certains facteurs physiologiques (anomalies du système nerveux, perturbations hormonales, etc.) et génétiques soient en cause. Des événements extérieurs (traumatismes, infection...) pourraient aussi être impliqués. Les causes exactes demeurent toutefois incertaines. Les troubles musculo-squelettiques Les TMS concernent en effet plusieurs millions de travailleurs en Europe et dans les pays développés et font partie des maladies professionnelles les plus fréquentes. Ils sont un fardeau économique à la fois pour la société et pour les entreprises (9,7 millions de journées de travail et 930 Dystonie  : l'aide d'AMADYS AMADYS est l'association française des personnes atteintes de dystonie. Son objectif est de faire connaître la maladie au corps médical et au grand public, d'accompagner les personnes atteintes et leurs proches, d'organiser des rencontres de patients et des colloques scientifiques et de soutenir la recherche. Pour cerner au mieux les thèmes utiles à aborder lors de son dernier colloque organisé le 30 mai 2015 à Paris avec le soutien institutionnel du Laboratoire MERZ et du Laboratoire IPSEN, l'association AMADYS a organisé un sondage auprès des patients et des proches de personnes atteints de dystonie. Plus d’infos sur  : http://amadys.fr/n millions d’euros de dépenses). En effet, ils sont à l’origine d’un absentéisme élevé avec tout ce que cela implique. Cela va parfois jusqu’à la nécessité de remplacer et de reclasser le salarié atteint. Les pathologies concernées sont nombreuses, mais parmi elles, on peut citer tendinite, ténosynovite, syndrome du canal carpien, épicondylite, hygroma, lombalgies, cervicalgies… Globalement, ce sont les tissus mous qui sont concernés, tels que muscles, tendons, cartilages, nerfs ainsi que les vaisseaux sanguins. Les symptômes annonciateurs sont assez clairs pour qui veut bien les voir  : fatigue musculaire, persistante, courbatures, picotements ou engourdissement dans les mains notamment. Petit à petit, il est difficile de faire certains gestes ou efforts que l’on faisait auparavant sans même y penser. Bref, si vous souffrez de douleurs musculaires régulières, prenez le temps de consulter votre médecin traitant, car il ne faudrait pas qu’elles cachent une maladie plus invalidante. n I.N. Août-Septembre-Octobre 2015 - 39 Santé 3 e âge - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 68