Santé 3e Age n°6 déc 15/jan-fév 2016
Santé 3e Age n°6 déc 15/jan-fév 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°6 de déc 15/jan-fév 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : anti-cholestérol, votre plan d'attaque...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
Poumons THINKSTOCK les gaz qui diffusent à travers la paroi des alvéoles sont diminués de 30 à 50%. Une biopsie pulmonaire par fibroscope et lavage broncho-alvéolaire permet de prélever et examiner les cellules à l'intérieur et autour des alvéoles qui pourraient être en cause. Plusieurs examens sont donc nécessaires  : Radiographie et scanner, Lavage broncho-alvéolaire, Biopsie pulmonaire. Freiner l’évolution de l’affection Il n'existe actuellement pas de traitement efficace pour guérir totalement d'une fibrose pulmonaire. En revanche, la prise en charge par un pneumologue est nécessaire afin de freiner son évolution. Plusieurs solutions sont possibles  : Corticoïdes, Assistance respiratoire, Réhabilitation pulmonaire, Greffe de poumons en cas de lourde insuffisance respiratoire. Bien que la thérapie de la fibrose pulmonaire par des médicaments n'apporte 64 - Santé 3 e âge Plusieurs examens sont nécessaires pour établir un bon diagnostic. pas toujours de bons résultats, il y a beaucoup à faire dans le domaine des traitements d'appoint susceptibles de soulager la difficulté respiratoire qui accompagne la fibrose  : Tout d'abord, cesser de fumer ; S’inscrire à des programmes d'éducation et de réadaptation respiratoire pour améliorer l'oxygénation des tissus et maximiser l'efficacité des tissus sains ; Dans certains cas, l'oxygénothérapie est recommandé ; Traiter rapidement les infections respiratoires ; Une transplantation pulmonaire peut être proposée si l’état du patient devient sévère. Quelle issue possible ? Certains médicaments en cause Certains médicaments puissants ont l’effet indésirable de causer la fibrose pulmonaire. En voici quelques-uns  : Nitrofurantoin (parfois utilisé pour les infections urinaires), Amiodarone (parfois prescrit pour un rythme cardiaque irrégulier), Bléomycine, Cyclophosphamide et Méthotrexate (parfois prescrits contre le cancer). Dans bien des cas, la maladie est légère, cause peu de symptômes et progresse peu au fil du temps. Dans d’autres cas, lorsque la fibrose pulmonaire est causée par une maladie sous-jacente (comme l’arthrite rhumatoïde), elle peut progresser au même rythme que la maladie sous-jacente. Dans de très rares cas, la fibrose pulmonaire progresse en quelques semaines vers une insuffisance respiratoire menant au décès. Toutefois, le cours habituel de la fibrose pulmonaire, et en particulier de sa variante idiopathique, est une cicatrisation très lente et progressive des poumons. La durée et la vitesse de ce processus sont variables. Certains patients qui ne répondent pas au traitement voient une dégradation de leur état de santé pendant des mois ou des années, menant au décès lorsque les poumons ne sont plus capables de fonctionner. Heureusement, la plupart des patients répondent bien au traitement. La fibrose pulmonaire n’est donc pas une maladie à prendre à la légère. Seule la Recherche permettra de trouver les moyens efficaces pour contrer cette affection et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes. n A.M. Novembre-Décembre 2014 - Janvier 2015 - 33
SANTÉPRÉVENTION Nous l’avons vu dans nos deux précédents numéros, pour remplir correctement leurs fonctions qui sont indispensables à la vie (digestion, respiration, circulation, élimination, reproduction), nos cellules ont besoin d’énergie apporté par le glucose et d’oxygène mais elles ont besoin d’être protégées de leur environnement par un système de défense dont le rôle peut être affaibli par des agents extérieurs. Se protéger par une bonne alimentation L’épuisement cellulaire est la conséquence de l’augmentation des déchets métaboliques et d’un déficit nutritionnel, mais aussi de déchets liés à la pollution 92 - Novembre-Décembre 2014 - Janvier 2015 l La chronique de Jean-Pierre Marguaritte Vieillir en bonne santé Ne pas être malade, vieillir en bonne santé, c'est possible ! Suite et fin des explications de notre expert Jean-Pierre Marguaritte, notamment en matière d’alimentation. THINKSTOCK environnementale (pesticides, herbicides, colorants, métaux lourds, produits de synthèse…) et à l’accumulation de substances toxiques (alcool, tabac, médicaments…). Lorsque la cellule a perdu son pouvoir de défense, une émotion forte ou des stress répétés peuvent la détruire. Le cancer est le stade final qui traduit la destruction de la cellule. Les éléments qui constituent leur système de protection sont apportés par notre alimentation. Nous avons évoqué dans le dernier numéro le fait que notre alimentation actuelle est beaucoup trop riche en graisses saturées et manque de graisses poly-insaturées. Parlons aujourd’hui de l’oxydation. Le phénomène de l’oxydation A l’échelle de la cellule, la combustion du glucose qui apporte l’énergie passe par un processus qui libère des radicaux libres (dissociation de l’oxygène O² n O), qui a un pouvoir oxydant comme la rouille agit sur du métal. THINKSTOCK Santé 3 e âge - 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 68