Santé 3e Age n°6 déc 15/jan-fév 2016
Santé 3e Age n°6 déc 15/jan-fév 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°6 de déc 15/jan-fév 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : anti-cholestérol, votre plan d'attaque...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
Nutrition santé THINKSTOCK Des études expérimentales ou in vitro mettent en évidence une action sur le système immunitaire grâce à sa pectine et à ses procyanidines. Bref, elle a tout bon ! Donc, si vous avez bien tout retenu, la pomme, notamment grâce à sa richesse en fibres solubles (pectine) et insolubles, a de nombreuses vertus sur la digestion  : elle facilite le transit intestinal, elle a un effet à la fois anti-diarrhéique et anti-constipant, elle améliore la qualité de la flore intestinale, elle régule la glycémie post-prandiale. Elle est utile dans la régulation du poids, grâce à  : son faible apport calorique, son effet diurétique, son effet sur la satiété, une diminution de l’absorption du glucose et du cholestérol. La pomme peut se substituer facilement à un aliment plus calorique, tout en augmentant la sensation de satiété, et faciliter ainsi la perte de poids. La pomme peut être recommandée chez le diabétique de type 2. Elle contribue à  : diminuer la réponse glycémique et insulinique, réguler le poids, 52 - Santé 3 e âge diminuer les autres facteurs de risque associés au diabète. Manger des pommes régulièrement permettrait d'éviter un certain nombre de problèmes de santé, selon une étude présentée au Congrès « Experimental Biology » de San Diego en 2008. Les personnes consommant régulièrement des pommes réduiraient environ de 27% les risques de contracter un syndrome métabolique, lié à des troubles comme le diabète ou les maladies cardiovasculaires (Sources Relax News). D'après des données relevées entre 1999 et 2004 par l'enquête National Health and Nutrition Examination, les personnes qui mangent des pommes ou des produits réalisés à base de ce fruit présentent une pression sanguine moins élevée. D'autre part, le tour de taille des consommateurs de pommes est également moins important et son effet anti-obésité est également prouvé par une étude de 2014 de chercheurs espagnols. Autant d'incitations à croquer désormais sans vergogne ce fruit qui n'a rien de défendu et, qui semblerait en effet éloigner le médecin ! Il faut conserver vos pommes au frais et les consommer de préférence bio, c'est-à-dire sans pesticides, et avec leur peau qui renferme une bonne part de leurs vertus. V.L. (Sources  : www.lapomme.org) À LIRE A retenir ! Une pomme moyenne (150 g) = 80 calories. La pomme contient 85% d’eau. Elle est riche en fructose = 50% de ses glucides. Riche en fibres solubles et insolubles. Riche en antioxydants. Consommer la pomme entière de préférence pour optimiser l’apport en antioxydants, vitamines et fibres. « Pommes  : 400 variétés - 95 recettes » de Andrew Mikolajski, Editions Delachaux et Niestlé, 295 pages, 29 € . « Une pomme par jour... » de Keda Black, Marabout, 192 pages, 16,90 € .
Le plein de vitalité VitascorbolMulti est un nouveau complément alimentaire qui combat les différents types de fatigue, physique, intellectuelle ou liée à une faiblesse des défenses immunitaires  : 12 vitamines et 9 minéraux au juste dosage et avec une technologie innovante tricouche à libération prolongée. Du tonus de la tête aux pieds ! En automne et au début de l’hiver, notre organisme manque très souvent d’énergie. Non seulement, il n’aime pas les changements de saison, mais en plus il manque de soleil et de lumière. Pour éviter de tomber de fatigue chaque soir et d’avoir du mal à se lever le matin, il suffit parfois d’avoir recours à des compléments alimentaires. Notre banc d’essai pour booster votre tonus. Par Eva de Boisguillaume. VitascorbolMulti, Laboratoire Cooper, 30 comprimés à avaler, de 8 à 11 € , en pharmacies. 78 - Novembre-Décembre 2014 - Janvier 2015 Les laboratoires mettent au point chaque année de nouvelles solutions pour nous aider à garder notre forme au top et c’est tant mieux car parfois notre organisme n’est pas en capacité de se régénérer tout seul. Le syndrome du « coup de pompe » Pour éviter le syndrome du "coup de pompe", les solutions sont multiples. Il faut bien manger, bien dormir, avoir une activité physique régulière permettant d'avoir une fatigue "saine". Surtout, il faut trouver votre rythme, et s'y tenir  : la bonne heure pour se coucher, les plages horaires où vous êtes le plus performant, celles où il faut au contraire savoir lever le pied. Ne restez pas assis dix heures de suite  : marchez, préférez les escaliers à l'ascenseur, prenez l'air après votre pause déjeuner... N’oubliez pas de goûter chaque jour si besoin (une ponme, un yaourt…), afin de ne pas vous jeter sur la nourriture le soir ! N’oubliez surtout pas non plus la fameuse "sieste" ! Elle permet d'améliorer sa concentration. En cas de grande fatigue, elle permet de récupérer rapidement. Mais ne dépassez pas une durée de vingt minutes, pour éviter les insomnies la nuit suivante. Les champions du sommeil savent pratiquer la micro-sieste à peu près n'importe où  : au bureau, dans leur voiture, dans une salle d'attente, etc. Les produits coups de pouce A chacun sa recette  : les supplémentations en vitamines, les compléments alimentaires, les huiles essentielles… La rédaction de Féminin Santé a testé pour vous des solutions différentes mais toutes très útiles en période de changement de saison. A vous de jouer ! THINKSTOCK Santé 3 e âge - 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 68