Santé 3e Age n°6 déc 15/jan-fév 2016
Santé 3e Age n°6 déc 15/jan-fév 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°6 de déc 15/jan-fév 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : anti-cholestérol, votre plan d'attaque...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Nutrition santé ANTI-CANCER & ALIMENT MINCEUR Objectif POMME ! Une étude réalisée par des chercheurs espagnols explique les effets bénéfiques « anti-obésité » de la pomme. Les conclusions mettent en évidence ce mécanisme  : les polyphénols de pomme protègent contre la prise de poids et les dépôts de graisse, et ils améliorent la tolérance au glucose. Si on y ajoute son action diurétique, son effet coupe-faim et son action anti-cancer grâce aux antioxydants, la pomme est vraiment le fruit idéal pour aider à contrôler son poids et à prévenir certaines maladies. La pomme possède des atouts nutritionnels uniques qui ont été mis en évidence grâce à de nombreux travaux scientifiques permettant de mieux comprendre pourquoi une consommation régulière de pommes contribue au maintien d’une bonne santé. Cela tient à l’originalité de sa composition et en particulier à  : son faible apport calorique pour 100 g, sa grande richesse en antioxydants, sa teneur particulière en fibres. Il existe des milliers de variétés de pommes, dont une vingtaine très courantes en France. Elles sont réparties en 5 familles  : « les gourmandes » (Golden, Royal Gala… les plus sucrées), « les parfumées » (Reines des Reinettes, Pink Lady …), « les équilibrées » (Fuji, Cameo…), « les rustiques » (Chantecler, Choupettes…) et les « toniques » (Granny Smith…), sans oublier les AOC 48 - Santé 3 e âge (la Pomme du Limousin a été la première à recevoir cette distinction). Des trésors de bienfaits La pomme a toujours été considérée comme un trésor de bienfaits. Elle a fait l’objet d’innombrables publications dans la littérature scientifique. Ses atouts sont constamment mis en valeur par les chercheurs et notamment sa teneur en antioxydants dont les propriétés sont innombrables. La richesse de ses variétés permet de lui donner sa place toute l’année et tout particulièrement en cuisine et pour les desserts, avant, pendant et après l’exercice physique, au bureau et pour les petites faims. Ses modes de consommation sont légion et elle se transporte facilement. Les secrets de la bonne santé qu’elle confère s’expliquent, entre autres, par sa grande richesse en antioxydants, par sa teneur en fibres et son faible apport calorique, ainsi que par ses vitamines. PHOTO.COM PHOTO.COM
UN PEU D’HISTOIRE… La pomme a traversé l’histoire, du fruit défendu jusqu’à nos jours, en passant par la mythologie (la pomme offerte par Eris, la nymphe de la discorde, à Aphrodite, les pommes d’or du jardin des Hespérides dérobées par Hercule…) ou la préhistoire... En fait, elle est apparue il y a 80 millions d’années ! ÉTYMOLOGIE Le mot pomme vient du Latin pomum qui désigne le mot commun fruit (Pomona est la déesse des fruits). La pomme s’appelle alors malum, qui a donné mela en Italie ou mar en Roumain. Le mot malum est ensuite remplacé par pomum, car la pomme devient le fruit par excellence. Le mot « pommade » vient de pomme  : on utilisait ses vertus thérapeutiques dans des onguents. Pommes & santé Nous devrions tous manger une pomme par jour comme le recommandent nombre de nutritionnistes et de diététiciens car elle a affectivement tout bon, tant sur le plan gustatif, que grâce à ses effets bénéfiques sur notre santé. Pomme, grignotage & contrôle du poids Une consommation régulière de pommes aide à la maîtrise ou à la réduction du poids. Une pomme moyenne de 150 g Nous devrions tous manger une pomme par jour. apporte environ 18 à 20 g de glucides (soit 74 à 80 kcal) qui sont absorbés par l’organisme lentement et progressivement entraînant un rassasiement important et durable. En dessert ou en dehors des repas, la consommation d’une pomme est donc idéale et limite le grignotage abusif d’aliments trop sucrés, cause de l’augmentation du poids des adultes comme des enfants. BON À SAVOIR Mâcher longuement les aliments dimine le risque de prise de poids. La pomme, ferme et croquante, doit être soigneusement mâchée. Cela accroît son effet coupe-faim grâce à des secrétions digestives abondantes. Amélioration du transit La pectine, fibre active contenue dans les pommes, participe à la régulation du transit intestinal, à la qualité de la flore bactérienne et à l’amélioration de la fonction digestive. De l’énergie pour les sportifs L’apport énergétique de la pomme provient non pas de graisses, mais de fructose et de glucides assimilables lentement dans l’organisme. Cette donnée, et « An apple a day keeps the doctor away ! » dit le proverbe anglais (Une pomme par jour éloigne le médecin !). plus largement le profil nutritionnel de la pomme, en font un fruit tout à fait adapté aux sportifs. En effet, dans le cadre d’activités physiques, les composantes de la pomme agissent de façon bénéfique sur l’organisme et ce, avant, pendant et après l’effort. Consommée avant le sport, la pomme donne de l’énergie tout au long de l’activité physique. Consommée au cours d’un exercice physique, la pomme recharge l’organisme en minéraux et en vitamines variées. PHOTO.COM THINKSTOCK Santé 3 e âge - 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 68