Santé 3e Age n°6 déc 15/jan-fév 2016
Santé 3e Age n°6 déc 15/jan-fév 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°6 de déc 15/jan-fév 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : anti-cholestérol, votre plan d'attaque...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Les maladies rénales 10 e journée mondiale du Rein (26 mars 2015) Plus de 600 millions de personnes sont atteintes d’insuffisance rénale chronique dans le monde. La solution passe en priorité par une prise en charge précoce du diabète et de l’hypertension. n Le fait que l’on puisse ne vivre qu’avec un seul rein est venu un moment contrarier le sérieux que les patients pouvaient accorder à ces troubles. Il faut en effet être conscient que même si effectivement un seul rein peut permettre de mener une vie quasi normale, cela n’est pas sans risque. Et risque de mener au besoin d'une greffe, un processus long, difficile et compliqué. Il est donc indispensable de ne pas négliger les contrôles en cas d’inquiétude, car la plupart des maladies néphrétiques comportent un danger pour la survie de l’organe à terme. 14 - Santé 3 e âge « Les maladies rénales » Des dysfonctionnements difficiles à repérer Les symptômes sont effectivement rares, et souvent tardifs et les maladies rénales affectent toutes les fonctions. La filtration se fait au ralenti, ce qui provoque par exemple le passage de protéines dans l’urine. Globalement, le seul symptôme que l’on soit susceptible de voir à la maison sont des saignements qui apparaissent dans l’urine. Il s’agit de l’un des signes qu’il convient de consulter sans attendre, cela est à présent assez bien connu du grand public. Il se peut que cela soit totalement anecdotique, mais il convient de vérifier, car il s’agit du symptôme principal. Les autres signes sont beaucoup plus difficiles à détecter, car ils peuvent être reliés à d’autres éléments. Ainsi l’amaigrissement ou une grande fatigue peuvent apparaitre, mais rien n’est vraiment déterminant si l’on excepte ces saignements. Cela explique la raison pour laquelle la prévention et le suivi jouent un rôle essentiel. Des actions de dépistage Le dépistage est pourtant simple  : 1. Se rendre chez son médecin et/ou au laboratoire d’analyses afin de doser l’albumine dans les urines et la créatinine dans le sang afin de Il est vrai que l’insuffisance rénale est dans la plupart des pays une maladie chronique aux traitements assez lourds mais avec laquelle on vit, contrairement à il y a une soixantaine d’années où les décès étaient fréquents. L’insuffisance rénale et ses causes L’insuffisance rénale est un terme générique, parfois utilisé à mauvais escient. Elle désigne habituellement la perte partielle des fonctions du rein, qui se traduit par le stockage de déchets dans l’organisme, faute d’épuration suffisante, ce qui provoque également une hypertension. Les spécialistes du rein Urologues et néphrologues sont les grands spécialistes du rein. Le premier est plus centré sur l’appareil urinaire, le second sur le tissu rénal, mais à vrai dire les différences restent assez complexes pour le patient qui consultera le spécialiste de son choix. n confirmer que tout est en ordre. Aujourd’hui, il est possible d’être plus réactif notamment en cas de diabète et rechercher une microalbuminurie. 2. L’autre élément essentiel est le contrôle et le traitement de l’hypertension artérielle. La tension affecte en effet 90% des malades, car elle réduit le diamètre des artères rénales et donc le débit, provoquant ainsi des lésions. Si l’on se tient à faire un contrôle régulier à ce niveau, cela permet d’identifier tout signe avantcoureur d’une maladie rénale en gestation et de pouvoir traiter avant que l’organe ne présente des signes d’épuisement. Il est important de savoir que le processus d’épuisement des reins prend la plupart du temps des dizaines d’années pendant lesquelles la prévention ne se fait pas. Un petit effort et un checkup peuvent ainsi vous sauver de bien des tracas. LES PRINCIPALES MALADIES RÉNALES On en compte de nombreuses, qui sont souvent regroupées sous le terme d’insuffisance rénale. L’objectif des médecins est prioritairement de maintenir un fonctionnement suffisant pour éviter la perte de l’organe.
Les origines de ce dysfonctionnement sont connues  : on peut citer en premier lieu le cholestérol, mais aussi l’âge, la génétique dans le cas de la polykystose rénale notamment, les infections urinaires à répétition, les anti-inflammatoires utilisés de façon régulière. Certains produits de contraste utilisés en imagerie médicale peuvent également provoquer une insuffisance, quant à l’hypertension elle est à la fois une cause et une conséquence. Deux grands facteurs  : le diabète et l’hypertension Ces deux plaies du monde moderne sont les principales origines qui affectent la bonne marche du rein. Tout se passe très lentement, de façon insidieuse, sans que l’on ne puisse noter un L'insuffisance rénale est traitée par des dialyses, avant de penser à une greffe. Diabète et hypertension favorisent les problème rénaux. D'où l'intérêt de se soigner en amont. changement notable. Aucune douleur, mais peu à peu certains malaises apparaissent tels que nausées ou vomissements, fourmillements dans les jambes… sans que cela ne soit souvent suffisant pour programmer une visite chez le médecin. Le rein fait ce qu’il peut, en bon petit soldat, et s’épuise, lentement et sûrement jusqu’à ce qu’il ne parvienne plus à filtrer normalement. La précocité du diagnostic est comme toujours essentielle. A un premier stade, il est possible d’agir avec efficacité via un traitement ou une suppression de médicaments. A un stade avancé, le rein est déjà abimé et il faut alors mettre en place un régime strict accompagné d’un traitement afin de préserver son fonc- Attention aux anti-inflammatoires Les personnes âgées en particulier doivent prêter attention à l’usage d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens ou de certains antibiotiques qui sont toxiques pour le rein et peuvent être à l’origine d’une maladie. n tionnement le plus longtemps possible. Enfin, si le diagnostic est trop tardif, l’insuffisance entraîne le passage à la dialyse ou à la transplantation. Pyélonéphrite  : surtout des femmes Il s’agit d’une infection urinaire dont la cause est une bactérie. La contamination se fait par voie ascendante et concerne plus particulièrement les femmes. Elle se traduit par une fièvre et une douleur lombaire d’un côté. Elle est souvent consécutive à une cystite mal soignée. Un examen des urines permet de valider le diagnostic. S’il y a chronicité, cela est souvent provoqué par une anomalie anatomique. Le traitement est connu et est à base d’antibiotiques. Santé 3 e âge - 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 68