Santé 3e Age n°6 déc 15/jan-fév 2016
Santé 3e Age n°6 déc 15/jan-fév 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°6 de déc 15/jan-fév 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : anti-cholestérol, votre plan d'attaque...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
SANTÉ Maux ACTION de ventrel Maux de ventre AÉROPHAGIE, CONSTIPATION, DIARRHÉES… Nous menons la vie dure à nos intestins et pourtant quelques règles toutes simples peuvent nous éviter bien des désagréments. 1. L’AEROPHAGIE et L’AEROGASTRIE Les ballonnements abdominaux sont assez gênants lorsqu'ils se répètent et deviennent habituels. C'est une sensation de gonflement de l'abdomen avec besoin d'éructer ou d'émettre des vents. Les sensations peuvent se situer vers le haut, sous les côtes, dans la région de l'estomac ou plus bas, vers l'intestin grêle et le gros côlon. Les ballonnements sont le plus souvent bénins et transitoires. Ils doivent cependant alerter lorsqu'ils surviennent inopinément, durent anormalement longtemps et sont très désagréables, voire douloureux. 10 - Santé 3 e âge Ça nous gonfle ! Les femmes sont malheureusement habituées à connaître toutes sortes de problèmes de transit intestinal, à la fois douloureux et gênants dans leur vie quotidienne. Aérophagie, spasmes, constipation, diarrhée… entraînent des maux pénibles et inconfortables. Un point s’impose. Les ballonnements de l'estomac  : l’aérogastrie L'aérogastrie correspond à une distension de l'organe par des solides ou des liquides et se repère à l'oeil nu. Elle fait souvent suite à un bon repas plutôt riche en graisses ou en sucres. L'ingestion exagérée d'air (aérophagie) est fréquente elle aussi. 2. LA CONSTIPATION Voici une pathologie plutôt féminine. Bien qu’il n’y ait pas d’âge pour la vivre, la constipation apparaît plus généralement en vieillissant. Les facteurs aggravants (sédentarité, alitement…) sont plus présents chez les personnes âgées. Une alimentation insuffisamment riche en fibres, une mauvaise hydratation, un manque d’exercice physique sont autant de facteurs ayant une influence néfaste sur le transit. Le stress peut également jouer un rôle non négligeable. Ainsi, la pratique d’un sport de manière trop intensive peut agir à l’inverse en générant des tensions qui favoriseront la constipation. Enfin, certains médicaments peuvent également perturber le transit et l’hydratation des matières fécales. Pour éviter aérogastrie et aérophagie ! Manger lentement ; Fractionner les grosses bouchées et mâcher correctement ; Entre les repas, éviter de mastiquer en permanence des gommes et autres friandises molles ; Privilégier les protéines dans l'alimentation et restreindre les hydrates de carbone ; Faire absorber l'air en excès par des granulés de charbon en vente en pharmacie.
Antibiotiques, attention ! Ils sont souvent la cause de diarrhées. Pour éviter ce désagrément, complétez votre médication par des gélules d’Ultra Levure à prendre avec des yaourts natures. Comment l’éviter ? La constipation est souvent liée au mode de vie et à l’alimentation. Quelques recommandations permettent de l’éviter. De façon générale, une alimentation variée et équilibrée, répartie en trois repas, et la pratique régulière d’une activité physique permettent le plus souvent d’éviter la constipation. Boire beaucoup d’eau Il faut boire quotidiennement entre 1,5 à 2 litres de liquides par jour pour être en forme. Une habitude d'autant plus importante si l'on a tendance à être constipé car l'absorption de liquides en quantité suffisante favorise le ramollissement des selles et contribue à leur meilleure évacuation. Manger plus de fibres Les fibres alimentaires aident notre intestin à élimer les déchets de notre organisme. Consommez donc davantage de fruits et de légumes frais et secs, préférez les céréales complètes (riz, pâtes, pain…) aux céréales trop raffinées qui manquent notablement de ces fibres précieuses. Faire de l'exercice La vie sédentaire favorise la constipation. En raffermissant vos muscles abdominaux, la pratique régulière d'un exercice physique contribue également à évacuer plus fréquemment les selles. Aller aux toilettes Souvent, on considère cela comme une perte de temps et pourtant, c’est essentiel de se relaxer et de prendre le temps d’aller aux toilettes. Lisez Féminin Santé ! De plus, ne prenez pas l’habitude de vous retenir ! Essayez d’aller aux toilettes chaque jour à la même heure, comme après le petit déjeuner par exemple. Faire des massages Demandez à votre conjoint de vous masser le ventre. C’est excellent pour le transit. Vous pouvez également utiliser des crèmes ventre plat, pour joindre l’utile à l’agréable. Eviter les laxatifs médicamenteux N’abusez pas des médicaments comme les laxatifs. Utilisez plutôt des laxatifs naturels à base de plantes (comme la mauve frisée) ou de fruits. Demandez conseil à votre pharmacien. Quand doit-on consulter ? En cas d’aggravation des troubles ou de modifications des symptômes habituels, il est impératif de consulter un médecin. 3. LA DIARRHÉE La diarrhée est un problème fréquent et souvent sans gravité. Elle se définit par l'émission de selles trop molles, voire liquides. On en distingue deux types, selon la fréquence des troubles  : aiguë ou chronique. Diarrhée aiguë Les crises de diarrhée aiguës sont celles qui apparaissent brutalement. Elles sont souvent liées à une toxi-infection alimentaire, c’est-à-dire à l’ingestion avec un aliment d’une bactérie ou d’une toxine. Dans ce cas, les parois intestinales sont attaquées par l’intrus  : l’absorption de l’eau ne se fait plus, il y a même un excès de sécrétion. Les bactéries les plus connues sont les staphylocoques et les salmonelles. Dans ce cas, la diarrhée survient quelques heures à quelques dizaines d’heures après un repas contenant notamment de la charcuterie ou des produits à base de lait, elle s’accompagne de fièvre, de nausées et de vomissements. Parfois, la diarrhée aiguë est due à un virus  : c’est le cas de la gastro-entérite. En plus de troubles intestinaux, celle-ci entraîne également de la fièvre, des vomissements, des douleurs abdominales, des maux de tête ou des douleurs musculaires. Diarrhée chronique Une diarrhée est chronique quand elle dure depuis plus de deux ou trois semaines. Dans ce cas, les causes peuvent être nombreuses. Les atteintes bénignes du côlon sont fréquentes. Dans certains cas plus rares, des problèmes thyroïdiens, une inflammation de la paroi intestinale, des parasites ou parfois une tumeur peuvent être en cause. La diarrhée peut aussi avoir pour origine l'absorption massive et prolongée de produits laxatifs. Dans le cas de diarrhées chronique, des examens médicaux sont indispensables afin Consommez des pruneaux ! Les pruneaux sont des laxatifs naturels très efficaces. de déterminer la cause exacte du problème. Le traitement sera alors en fonction du résultat. Comment se soigner ? Le grand risque des diarrhées est la déshydratation, d'autant plus grave lorsqu'elle touche les enfants, les vieillards et les sujets malades. Le traitement habituel comporte donc toujours une réhydratation par voie orale (eau, sucre et sel) accompagnée d’un antiseptique intestinal, d’un anti-diarrhéique et d’un antispasmodique en cas de douleurs abdominales. Dans les formes sévères (fièvre, sang dans les selles, diarrhée très abondante), les antibiotiques sont nécessaires. Ensuite, il faut prévoir de restaurer la flore intestinale, en mangeant des yaourts par exemple. Renforcer sa flore intestinale De nombreux médecins proposent aujourd’hui de renforcer votre flore intestinale (l’ensemble des bactéries installées dans notre intestin). Ces produits, appelés « probiotiques », sont en fait un concentré de « bonnes » bactéries. Il s’agit notamment des laits fermentés mais aussi de ces nouvelles boissons lactées. Outre l’amélioration du transit, les probiotiques permettraient de renforcer nos défenses et réduiraient les allergies alimentaires. Mais sachez que si votre flore intestinale est intacte, ces bactéries supplémentaires n’ont aucune chance de réussir à s’installer durablement dans votre tube digestif. Pour profiter des effets bénéfiques, il faut donc en consommer très régulièrement. Vous avez compris ? C’est simple de protéger sa flore intestinale et d’éviter les maux du ventre et des intestins. Une bonne hygiène alimentaire et la lutte contre le stress seront vos meilleurs alliés pour prévenir tout désagrément. n A.M. Santé 3 e âge - 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 1Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 2-3Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 4-5Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 6-7Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 8-9Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 10-11Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 12-13Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 14-15Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 16-17Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 18-19Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 20-21Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 22-23Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 24-25Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 26-27Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 28-29Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 30-31Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 32-33Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 34-35Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 36-37Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 38-39Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 40-41Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 42-43Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 44-45Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 46-47Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 48-49Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 50-51Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 52-53Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 54-55Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 56-57Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 58-59Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 60-61Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 62-63Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 64-65Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 66-67Santé 3e Age numéro 6 déc 15/jan-fév 2016 Page 68