Réponse Santé n°1 oct/nov 2015
Réponse Santé n°1 oct/nov 2015
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°1 de oct/nov 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,7 Mo

  • Dans ce numéro : un visage rayonnant, anti-âge, tout ce qui marche...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
B E A U T É Corps PHOTOS.COM Beauté corps & La mésothérapie est un traitement médical consistant à administrer des médicaments par micro-injections dans la peau. Cette technique est récente  : elle date de 1952 et a été mise au point par le docteur Michel Pistor. Son idée  : « Injecter peu, rarement, au bon endroit ». Autrement dit, un médicament doit parcourir le plus court chemin possible. D’où la solution d’injecter un produit directement sous la peau à proximité du problème que l’on veut traiter. Près de 20 000 médecins pratiquent cette technique en France. OK pour cette définition générale, mais nombre de questions se posent. Nous avons donc consulté pour vous la Société Française de Mésothérapie pour bien comprendre en quoi consiste ce traitement. 50 La mésothérapie ses applications Qu’est-ce que la mésothérapie ? Ce sont des injections locales de médicaments de la pharmacopée française, faites à travers la peau, très superficielles et peu doulou- reuses. Ces injections peuvent être intra-épidermique, intradermiques superficielles ou profondes (entre 1 et 13 mm). Avec des aiguilles de 4 à 13 mm de longueur, A l’aide de matériel à usage unique  : technique « manuelle » avec seringue et aiguille ou technique « assistée » avec l’aide d’un injecteur électronique. Que met-on dans les seringues ? Toujours des produits utilisés en médecine générale, disponibles en pharmacie mais en injections multiples et en très faible quantité  : décontracturants, antiœdémateux, anti-inflammatoires, vasodilatateurs, calcitonines, poly-vitamines, etc. Jamais de cortisone. Est-ce dangereux pour la santé ? Toutes les précautions d’antisepsie sont systématiquement prises. Aucun risque d’hépatite virale et d’HIV. Les effets secondaires sont peu fréquents et le plus souvent bénins. Que peut-elle soigner ? Les douleurs de l’arthrose, le « mal de dos », les douleurs rhumatismales. Les névralgies, les céphalées et migraines.
PHOTOS.COM Les troubles de la circulation sanguine (jambes lourdes). Les traumatismes sportifs (entorses, tendinites, élongations, contractures). Les troubles dermatologiques (chute de cheveux, cicatrices fibreuses). Qui soigne-t-elle ? Tout le monde à priori. Les enfants. Les adultes. Les personnes âgées, notamment celles qui utilisent beaucoup de médicaments, qui veulent et peuvent essayer une autre voie d’administration des médicaments. Quelles maladies les mieux traitées par mésothérapie ? Du fait de l’injection locale dans la peau, la mésothérapie s’adresse avant tout aux problèmes localisés. > En rhumatologie L’arthrose, qu’elle soit du cou, des lombaires, de la hanche, du genou, du poignet, de l’épaule, des doigts, etc. Les tendinopathies de l’épaule, de hanche, Les névralgies, sciatiques ou cervico-brachiales. Les lombalgies. > En médecine du sport Les traumatismes des tendons et des muscles  : tendinopathies, élongations, entorses... > En pathologies circulatoires Les douleurs de l’insuffisance veineuse (mais les varices ne disparaissent pas, bien sûr !). Les migraines en complément des traitements classiques. TECHNIQUE La prise en charge de la cellulite La cellulite est la résultante d’une accumulation de graisses et de la conformation de la graisse dans certaines zones du corps de la femme (hanches, cuisses, fesses, culotte de cheval...). Elle est aggravée par les troubles circulatoires (insuffisance veineuse, œdeme, insuffisance lymphatique...). L’activité de la mésothérapie dans la prise en charge de la cellulite semble se porter surtout sur la circulation veineuse et lymphatique plus que sur la graisse. En fait, la mésothérapie donne de bons résultats pour soigner la peau d’orange tout en participant activement à l’élimination de l’eau et à la circulation sanguine. Elle s’adresse plutôt aux patientes qui n’ont pas trop de poids à perdre mais qui souhaitent se débarrasser d’une cellulite « de surface » ou encore parfaire une intervention de liposuccion. Il est indispensable pour optimiser son efficacité de l’associer à un traitement général d’amaigrissement. Le résultat de la mésothérapie est progressif. En médecine esthétique, il se voit à partir de la sixième semaine. Pour la zone du visage, la mésothérapie nécessitera en moyenne une à deux séances espacées de quinze jours, puis une séance d’entretien tous les six mois. Le corps sera, lui, traité en quinze séances à raison d’une à deux séances par semaine. N.S. Pour en savoir plus Société Française de Mésothérapie 15 rue des Suisses - 75014 Paris Tél.  : 01 42 16 11 49 Web  : www.sfmesotherapie.com Mail  : contact@sfmesotherapie.com 51 PHOTO  : D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 1Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 2-3Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 4-5Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 6-7Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 8-9Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 10-11Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 12-13Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 14-15Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 16-17Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 18-19Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 20-21Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 22-23Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 24-25Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 26-27Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 28-29Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 30-31Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 32-33Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 34-35Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 36-37Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 38-39Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 40-41Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 42-43Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 44-45Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 46-47Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 48-49Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 50-51Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 52-53Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 54-55Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 56-57Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 58-59Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 60-61Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 62-63Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 64-65Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 66-67Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 68