Réponse Santé n°1 oct/nov 2015
Réponse Santé n°1 oct/nov 2015
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°1 de oct/nov 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,7 Mo

  • Dans ce numéro : un visage rayonnant, anti-âge, tout ce qui marche...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
SANTÉ PHOTOS.COM Médecine naturelle 42 82 - Février-Mars-Avril 2010 Douce L’HOMÉOPATHIE au quotidien Au moins 39% des Français se soignent par l’homéopathie. De plus, cette méthode douce appréciée des adultes est de plus en plus utilisée pour soigner les enfants, de la naissance à la puberté. Sans danger, efficace dans les maladies rebelles aux traitements classiques, elle vise l’équilibre psychosomatique. Sachez qu’il existe un traitement homéopathique qui convient à tout adulte mais également à votre enfant, à chacun de ses principaux soucis de santé et à chaque âge  : reflux, constipation, poussées dentaires, rhumes, angines, allergies, maux de ventre… Aujourd’hui, les médicaments homéopathiques apportent une aide précieuse au médecin généraliste comme au spécialiste dans sa pratique quotidienne. Dans la plupart des domaines, les médicaments homéopathiques traitent aussi bien des pathologies aiguës que chroniques. Comment se passe une consultation ? Il vaut mieux le savoir  : la première consultation avec un homéopathe est longue. Tout intéresse le médecin homéopathe. Il veut définir de façon précise les symptômes que vous présentez, mais aussi connaître votre histoire médicale, la façon dont Comment les administrer aux petits ? Pour votre enfant, les médicaments homéopathiques peuvent être dissous dans un peu d’eau, dans un verre ou dans un biberon sans les chauffer. Il est important de changer la solution tous les jours. fonctionne votre organisme chaque fois qu’il est malade. Plus vous serez précis, plus vous aiderez le médecin à établir un diagnostic judicieux et le traitement qui en découle. L’ordonnance que rédige le médecin après avoir examiné le patient est souvent compliquée pour un non initié. Il est important de la relire en sa présence pour éviter les erreurs. La majorité des pharmacies assurent la vente des remèdes homéopathiques. Ceux-ci ne sont pas choisis comme les médicaments classiques. Tous les adultes ou tous les enfants confrontés à un même problème ou à une même maladie n’auront pas le même médicament. Tout dépendra de l’ensemble de leurs réactions individuelles face aux aléas de la vie. Une technique qui soigne la personne L’homéopathie ne soigne pas des symptômes mais une personne. Le AIR-PHOTOS-PICTURES.COM
traitement de fond vise à traiter un terrain, c’est-à-dire la façon d’être et de réagir. Il a pour objectif de stimuler les défenses immunitaires, de lutter contre un éventuel terrain allergique ou des problèmes de comportement. L’homéopathie peut aussi traiter des maladies aiguës comme une angine et avoir une action très rapide. Elle s’avère également efficace dans le cadre de certaines maladies virales comme la grippe ou l’herpès, là où la médecine classique est assez démunie. C’est le caractère neuf de l’organisme de l’enfant avec ses capacités de réactions importantes qui permet de bien répondre aux remèdes homéopathiques. Comment se présentent les médicaments ? Les médicaments homéopathiques peuvent se présenter sous forme d’unitaires (contenant un seul médicament) ou sous forme de spécialités (regroupant plusieurs médicaments au sein du même produit). Ces médicaments homéopathiques sont conditionnés le plus souvent sous forme de tubes de granules ou de doses de globules. Il existe également d’autres formes telles que les pommades, les gels, les sirops, les comprimés, les collyres, les gouttes, les suppositoires, etc. Une méthode qui a le vent en poupe L’homéopathie devient de plus en plus populaire auprès des parents puisque ce type de médicaments est naturel et il n’entraîne aucun effet secondaire, ni interaction médicamenteuse. Ce n’est pas le cas des médicaments conventionnels qui, de surcroît, agissent de manière plus agressive sur l’organisme des adultes comme des enfants. « L’homéopathie a la particularité de stimuler les mécanismes de défense naturelle des malades », explique le Dr Stern, pédiatre homéopathe. « Chez les enfants, les médicaments homéopathiques sont très efficaces puisque leur organisme a un potentiel d’autoguérison élevé. Leur organisme n’a généralement pas encore été affligé de traumatismes graves ». Une alternative économique pour l’Assurance maladie L’homéopathie est économique pour notre système de soins  : > Le prix moyen des médicaments homéopathiques remboursables est plus de 5 fois inférieur à celui des autres médicaments remboursables (source  : GERS). > Globalement, les coûts annuels remboursés des médecins homéopathes (honoraires, prescriptions et arrêts de travail) sont 2 fois moins élevés que ceux des autres médecins généralistes (sources  : SNIR, CNAMTS). > 88% des patients traités par un médecin homéopathe ne consultent pas d’autres médecins pour la même maladie (source  : étude IPSOS 04/2002). Comment ça marche ? L’homéopathie, du grec homoios (similaire) et pathos (souffrance), est MEDECINE NATURELLE DES LIMITES À CONNAÎTRE Attention, quand la réponse à l’homéopathie est insuffisante, il ne faut pas hésiter à revenir pour un temps aux traitements classiques. Ils s’avéreront d’ailleurs d’autant plus efficaces qu’ils n’auront pas été galvaudés lors des épisodes précédents. un système de médecine alternative non reconnu dans les milieux scientifiques qui consiste à traiter les malades à l’aide d’agents hautement dilués qui détermineraient - utilisés seuls et à plus haute dose - une affection analogue à celle que l’on veut combattre. La théorie de l’homéopathie a été inventée par le médecin saxon Samuel Hahnemann(1755-1843) et publiée pour la première fois en 1796. Trois grandes lois régissent l’homéopathie  : La similitude Observons les lésions provoquées par un toxique, le venin de l’abeille par exemple. Il va provoquer une lésion œdémateuse, une rougeur, et des douleurs brûlantes soulagées par le froid. Ce même produit, préparé selon les techniques homéopathiques, sera capable de traiter un malade qui présente des lésions du même type. En homéopathie, Apis, préparé à partir de l’abeille entière soulagera les œdèmes rosés, chauds, 43 Février-Mars-Avril 2010 - 83 AIR-PHOTOS-PICTURES.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 1Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 2-3Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 4-5Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 6-7Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 8-9Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 10-11Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 12-13Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 14-15Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 16-17Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 18-19Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 20-21Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 22-23Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 24-25Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 26-27Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 28-29Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 30-31Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 32-33Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 34-35Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 36-37Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 38-39Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 40-41Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 42-43Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 44-45Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 46-47Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 48-49Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 50-51Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 52-53Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 54-55Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 56-57Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 58-59Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 60-61Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 62-63Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 64-65Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 66-67Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 68